Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | « En Lot-et-Garonne, des territoires sont isolés. C’est une donnée que j’ai bien intégrée. » Sophie Borderie, présidente du CD47

13/09/2019 | Très haut débit, Center Parcs, Plan Pauvreté, Conseil Consultatif Citoyen… Voici quelques-uns des dossiers trônant sur le bureau de Sophie Borderie en cette rentrée de septembre…

Sophie Borderie présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne

Le 2 septembre dernier, maternelles, primaires, collèges et lycées ont rouvert leurs portes à bon nombre d’écoliers. Mais les scolaires n’étaient pas les seuls à effectuer leur rentrée. Les politiques ont également repris le collier à l’image de Sophie Borderie, la présidente du département de Lot-et-Garonne, même si cette dernière, il est vrai, n’a pas chômé pendant l’été en allant à la rencontre des acteurs économiques du territoire. Entretien avec la cheffe de l’exécutif départemental…

@qui ! : Le 25 août 2019 a marqué le 100ème jour de votre présidence. Quel bilan tirez-vous de cette période ?
Sophie Borderie :
C’est un bilan très positif car les engagements que j’ai pris lors de mon investiture à la tête du Département ont été respectés. Je m’étais notamment engagée à me rendre sur le terrain. Je l’ai fait dès mon installation. J’ai sillonné les quatre coins du département tout l’été ce qui m’a permis de rencontrer des Lot-et-Garonnais, engagés ou pas dans le monde associatif, des élus, des acteurs économiques. J’en ai vu de très enthousiastes qui veulent aller de l’avant. Mais, j’ai aussi conscience que certains territoires ont le sentiment d’être isolés voire abandonnés. C’est quelque chose que j’ai en tête et que j’ai bien intégré. Et cela fait aussi partie de mes engagements de me préoccuper aujourd’hui de tous les territoires du département quel qu’ils soient. Il n’est pas question pour moi qu’il y ait des territoires de seconde zone qui pourraient effectivement avoir ce sentiment d’abandon.

@ ! : Et justement vous parlez d’abandon. Le fait qu’une présidente de département aille à leur rencontre, cela les a sans doute rassurés ?
S. B. :
Oui, ils ont certainement été rassurés. Mais c’était important pour moi de les rencontrer car cela m’a permis d’ouvrir mon horizon et de prendre le pouls du territoire. Et c’est vrai que lorsque je dialogue avec tous ces acteurs, je constate qu’ils sont satisfaits de ma venue dans des territoires qui peuvent na pas paraître très attractifs.

Des visites à l'origine de choix politiques
@ ! : Allez-vous continuer ces visites de territoires tout au long de votre mandature ou est-ce parce que vous venez de prendre la présidence du Département que vous sillonnez le territoire ?
S. B. :
Ah non, je compte bien les continuer, parce que je pense que c’est par ces rencontres-là que nous pouvons prendre des décisions en termes de choix et d’orientations politiques mais peut-être aussi de revoir une copie et ainsi m’assurer de prendre les bonnes décisions. Donc je compte bien effectivement continuer et puis il faut dire que je n’ai pas encore rendu visite à l’intégralité du département.

@ ! : Grâce aux dialogues avec les Lot-et-Garonnais, ces visites vous ont-elles permis également de faire avancer certains dossiers ?
S. B. :
En effet, au-delà des moments de convivialités, il y a eu aussi des demandes très précises et c’est vrai je me suis engagée et très vite j’ai pu donner des réponses à des questions qui ont pu m’être posées par les acteurs économiques du territoire.

@ ! : Nous sommes en septembre, mois qui symbolise la rentrée. Alors quels sont les gros dossiers qui figurent sur le bureau de la présidente ?
S. B. :
Alors y en a un certain nombre et notamment le plan collège voté en juin dernier par l’Assemblée départementale avec un investissement fort de 77 millions d’€ pour les six prochaines années. Ce plan concerne des restructurations et des investissements d’équipements. Le but premier est que l’ensemble des collégiens, où qu’ils soient sur le territoire, puissent bénéficier d’un accueil de qualité. Figure également le plan pauvreté nourri d’une convention signée avec les services de l’Etat avant l’été. Deux priorités à ce plan : lutter contre la pauvreté de la jeunesse et continuer à travailler sur la sortie de la pauvreté par l’emploi.

Center Parcs, "un projet qui avance très bien"
@ ! : Depuis pas mal d’années déjà nous entendons parler du Très Haut Débit et de la mise en place de la fibre. Où ce projet en est-il ?
S. B. :
Le processus s’accélère. En 2018, seuls 8 % des foyers lot-et-garonnais pouvaient accéder au Très Haut Débit. Nous sommes aujourd’hui à 24 %, nous serons à près de 50 % en 2020 et à 100 % en 2023. Donc oui l’accélération est remarquable. Et plus concrètement le 25 septembre prochain, les premières prises seront commercialisées par le syndicat Lot-et-Garonne numérique sur les secteurs d’Estillac et de Moirax. Autre gros dossier en cette rentrée de septembre, Center Parcs. Un projet qui avance très bien. Les travaux d’infrastructure sont engagés. Cet automne débutera également la construction des cottages et du village avec le début des recrutements et des formations en 2020. L’ouverture est toujours prévue pour le deuxième trimestre 2021.

@ ! : Aussi, un thème qui vous tient particulièrement à cœur celui de la démocratie participative. Le 10 septembre dernier le tirage au sort des membres du Conseil Consultatif Citoyen a eu lieu. Ce Conseil sera officiellement installé le 21 septembre prochain à l’Hôtel du Département. Quel regard portez-vous sur l’implication des Lot-et-Garonnais ?
S. B. :
Je suis très satisfaite de l’implication des Lot-et-Garonnais. Nous avons recensé 600 candidatures, ce n’est pas neutre. Des candidatures équilibrées sur l’ensemble du territoire. C’est véritablement ma volonté de remettre nos citoyens au cœur de la vie de nos territoires. Aujourd’hui donc, nous avons 42 membres du Conseil Consultatif Citoyen. Ils seront installés le 21 septembre prochain pour se rencontrer dans un premier temps, échanger et travailler de manière collégiale sur le règlement intérieur.

@ ! : Vous avez tenu à garder une activité professionnelle, certes très partielles, mais quand même vous exercez toujours en qualité d’infirmière anesthésiste. Comment vous organisez-vous ?
S. B. :
J’arrive à allier les deux et j’y trouve un parfait équilibre. Oui je souhaite garder un encrage dans la vie dite « classique » et aussi parce que j’aime mon métier et il n’est pas concevable pour moi d’imaginer d’arrêter de travailler.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD 47

Partager sur Facebook
Vu par vous
5269
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales