Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

  • 27/11/20 | Royan Atlantique : Un pôle de transformation de produits locaux

    Lire

    La Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA) porte depuis 2016 un projet de création d'un atelier collectif de transformation de viandes multi-espèces visant à améliorer la performance économique de la filière locale d'élevage. Huit éleveurs ont participé à la construction de ce projet et plus d’une trentaine sont à ce jour intéressés par l’équipement. Le pôle transformation de la CARA sera géré et utilisé par les producteurs associés dans une structure d'exploitation qui louera l'équipement à la CARA. La Région soutient ce projet à hauteur de 220 537 euros.

  • 27/11/20 | Creuse: un numéro vert pour les personnes handicapées en difficulté

    Lire

    Le Département de la Creuse et la Maison Départementale des Personnes Handicapées viennent de mettre en place un numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants qui sont en difficulté ou sans solution immédiate du fait de la crise sanitaire. Ce numéro est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes, 7 jours/7 de 7h à 21h : 0 800 360 360.

  • 27/11/20 | Les émailleurs français s’exposent à Limoges

    Lire

    Depuis le 16 novembre, les halles centrales de la ville de Limoges accueillent une trentaine de pièces conçues par des créateurs locaux et nationaux, et prêtées par le Syndicat Professionnel des Emailleurs Français. Cette exposition présente des créations contemporaines d’émail sur métaux. Durant un an, le Syndicat s’invitera dans l’espace « Ville créative Unesco » des halles centrales qui est dédié à la valorisation des acteurs locaux des arts du feu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Marche confirme son raz-de-marée en Dordogne

12/06/2017 | Quatre candidats de la République en marche seront au second tour dimanche. Face à eux deux représentantes de la France insoumise, un du FN, et une du PS.

Urne de vote

En Dordogne, les quatre candidats de la majorité présidentielle sont en tête à l’issue du premier tour des législatives. Ils réalisent entre 30 et 35 %. Dans ce département, qui avait placé Jean Luc Mélenchon, en tête le 23 avril, la France insoumise qualifie deux candidates pour dimanche prochain. Le FN sera présent au second tour dans la 2e circonscription, c’est là qu’historiquement le parti de Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores. Le Parti socialiste est laminé dans ce département. Seule rescapée, la députée sortante Colette Langlade est en ballottage défavorable dans le Nontronnais.

Le département de la Dordogne a suivi la tendance nationale : une forte abstention, un parti socialiste qui dépasse péniblement la barre des 10 %, et les quatre candidats de la majorité présidentielle (3 En Marche et un Modem) en tête.

Dans ce marasme pour la gauche départementale, seule Colette Langlade, députée sortante sur la 3e circonscription parvient à sauver les meubles. Elle avait été réélue en 2012 dès le 1er tour. La députée socialiste est en deuxième position avec 22,93 % des voix, derrière le candidat Modem Jean Pierre Cubertafon. Il recueille 30,49 % des suffrages. Il devrait pouvoir compter sur le report des voix d'Isabelle Hyvoz,( LR), qui fait 15,07 %. Il lui faudra mobiliser chez les abstentionnistes et au-delà de son parti. Dimanche, la partie s’annonce difficile pour conserver son poste, surtout que la participation est supérieure de 3 points à celle du département.

Aucun "Républicain" au second tour

Les Républicains ne sont guère à la fête : aucun de leur candidat ne se qualifie pour le second tour. Dans le Sarladais, le maire de Sarlat Jean-Jacques de Peretti est éliminé en réalisant seulement 6,91 % des voix. En obtenant 11,87 % des voix, Jérôme Peyrat pour les Républicains a payé cher les divisions, tout comme Benjamin Delrieux, candidat PS, avec seulement 10,55 %. Il termine à la cinquième place.

Le parti LR se classe troisième au niveau départemental. Dans le Bergeracois, Gaëlle Blanc Lajonie rate de peu la qualification pour le deuxième tour. Ce sera un duel entre le Front national et le candidat En Marche. Le négociant en vins Michel Delpon réalise 34,73 % des voix. Il sera opposé au frontiste Robert Dubois (15,95 %).  Ce dernier obtient cependant un score très inférieur à celui de Marine Le Pen (- 8 points)  à la présidentielle.  Quant à la députée sortante Brigitte Allain (EELV), elle se classe en 4° position avec 11, 95 % des voix.

La France insoumise peut s’enorgueillir d’avoir deux représentantes au deuxième tour. Le parti de Jean Luc Mélenchon finit deuxième au niveau départemental. Sur la première circonscription, Hélène Reys, avec 17,89 % des voix, veut encore croire à la victoire et cherche à mobiliser les abstentionnistes. La partie sera difficile : le candidat En Marche  Philippe Chassaing qui obtient 34, 59 % est en ballottage très favorable. Enfin, sur la Sarladais, ce sera un duel de femmes et de générations : la candidate En Marche  Jacqueline Dubois, enseignante retraitée sera opposée à la jeune candidate de France insoumise, Emile Chalard, 25 ans. Jacqueline Dubois obtient 30,92 %  et Emilie Chalard, 13,21 %.

Des réactions :

Gaëlle Blanc Lajonie (LR) Battue – 2e circonscription

 "Je suis déçue, bien sûr, mais c’est un résultat intéressant pour une première candidature aux élections législatives considérant le contexte national. C’était une campagne. Il y aura d’autres campagnes. Elle fut volontairement longue. Je suis allée, autant que possible, au contact des habitants. La campagne des présidentielles fut extraordinairement difficile et a desservi les candidats LR – UDI – CPNT. Ma déception est aussi tout à fait réelle pour la représentation de la circonscription que je présage difficile désormais, alors que les enjeux pour notre territoire sont si importants. L’abstention est record. Aucune des problématiques de la circonscription n’a été évoquée par les 2 finalistes (…)

Pour toutes ces raisons, je laisse les électeurs qui m’ont accordé leur confiance, libres de leur choix et mon vote ne regarde que moi.

 Bernard Cazeau, sénateur socialiste

"Les Français ne sont pas fous, ils ont donné la majorité à Emmanuelle Macron, ce n’est pas pour lui reprendre, quelques jours après. Quant au PS, je  ne sais pas si le parti est mort, mais il est  très gravement atteint. C’est le fruit des erreurs qui ont été faites. Il y a eu les frondeurs, la primaire, pour tuer le parti, ils s’y sont tous mis. Une partie des électeurs ont été récupérés par Mélenchon, d’autres par en Marche.

 

Philippe Chassaing, (LREM), en tête sur la 1ere circonscription

"Je suis très heureux que la dynamique ait été entretenue. L’accueil a été très positif sur les marchés. Il faut que l’on continue à convaincre les gens et si on peut trouver des points d’accord avec les partis les plus traditionnels, c’est tant mieux.

Brigitte Allain, (EELV), battue

"Je remercie chaleureusement toutes les électrices et les électeurs qui m’ont fait confiance à cette élection législative.

J’ai une pensée toute particulière à toutes celles et tous ceux qui se sont engagés avec force à mes côtés depuis 2012 et sur qui j’ai pu compter pendant cette campagne.

Ces 5 ans ont été sous le signe du travail, de l’écoute, de la proximité et de l’engagement en toute transparence pour l’intérêt général. Toutes vos attentions et marques de soutien démontrent que notre bilan et notre action politique sont et resteront positifs.

Je fais le vœu que le prochain député de cette circonscription s’engage en responsabilité pleinement dans son mandat et pour soutenir les projets de territoire. Je souhaite que les citoyennes et les citoyens restent exigeants et vigilants avec leurs futurs élus à l’Assemblée Nationale pour que les politiques publiques apportent des réponses durables à l’urgence de la transition écologique, à la lutte contre la précarité, au besoin de défendre toutes les solidarités.

En effet, l’abstention record et le vote trop fort pour le Front National, notamment dans notre territoire bergeracois sont un signe alarmant pour notre démocratie.

Le Front National, mouvement rétrograde qui prône la division, le repli sur soi et le racisme doit être combattu partout où il se trouve en position de se maintenir à ces élections.

J’appelle les futurs élu-e-s à l ‘Assemblée nationale et le nouveau Gouvernement à s’engager plus fortement pour encourager la transition écologique et sociale indispensable à une vie meilleure en France et en Europe et véritable levier pour la création d’emplois.

Citoyenne écologiste, ancienne députée, je soutiendrai les actions portées par Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire pour ces grands défis du siècle de lutte contre le réchauffement climatique et la souveraineté alimentaire."

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
82077
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !