Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

10/01/18 : Arbres arrachés sur le Technopole Agen-Garonne. Ste-Colombe-en-Bruilhois et l’Agglo d’Agen condamnent ces dégradations « gratuites et stupides » et souhaitent que ces actes soient sanctionnés. Une plainte sera déposée dans les prochains jours.

10/01/18 : La ville de Villeneuve-sur-Lot en Lot-et-Garonne vient de se voir décerner le label « Ville active et sportive » par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS).

10/01/18 : Oriane Guéna, l'épouse d'Yves Guéna, ancien maire de Périgueux et ancien ministre, est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 93 ans, 22 mois après son mari. Elle aussi résistante, elle avait accompagné Yves Guéna dans tous ses combats.

24/12/17 : C'est Jean-François Hirigoyen, un chef d'entreprise de 55 ans, qui a été élu par le Conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz en remplacement de Peyuco Duhart, décédé des suites d'un AVC. "De là où il est, il me guidera dans mes fonctions a-t-il énoncé.

22/12/17 : L'équipe de France féminine de handball, récemment sacrée championne du monde après avoir battu la Norvège en finale mondiale, va venir jouer en Dordogne. Ce sera en mars 2019 au Palio de Boulazac lors de la Golden League.

18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Marche confirme son raz-de-marée en Dordogne

12/06/2017 | Quatre candidats de la République en marche seront au second tour dimanche. Face à eux deux représentantes de la France insoumise, un du FN, et une du PS.

Urne de vote

En Dordogne, les quatre candidats de la majorité présidentielle sont en tête à l’issue du premier tour des législatives. Ils réalisent entre 30 et 35 %. Dans ce département, qui avait placé Jean Luc Mélenchon, en tête le 23 avril, la France insoumise qualifie deux candidates pour dimanche prochain. Le FN sera présent au second tour dans la 2e circonscription, c’est là qu’historiquement le parti de Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores. Le Parti socialiste est laminé dans ce département. Seule rescapée, la députée sortante Colette Langlade est en ballottage défavorable dans le Nontronnais.

Le département de la Dordogne a suivi la tendance nationale : une forte abstention, un parti socialiste qui dépasse péniblement la barre des 10 %, et les quatre candidats de la majorité présidentielle (3 En Marche et un Modem) en tête.

Dans ce marasme pour la gauche départementale, seule Colette Langlade, députée sortante sur la 3e circonscription parvient à sauver les meubles. Elle avait été réélue en 2012 dès le 1er tour. La députée socialiste est en deuxième position avec 22,93 % des voix, derrière le candidat Modem Jean Pierre Cubertafon. Il recueille 30,49 % des suffrages. Il devrait pouvoir compter sur le report des voix d'Isabelle Hyvoz,( LR), qui fait 15,07 %. Il lui faudra mobiliser chez les abstentionnistes et au-delà de son parti. Dimanche, la partie s’annonce difficile pour conserver son poste, surtout que la participation est supérieure de 3 points à celle du département.

Aucun "Républicain" au second tour

Les Républicains ne sont guère à la fête : aucun de leur candidat ne se qualifie pour le second tour. Dans le Sarladais, le maire de Sarlat Jean-Jacques de Peretti est éliminé en réalisant seulement 6,91 % des voix. En obtenant 11,87 % des voix, Jérôme Peyrat pour les Républicains a payé cher les divisions, tout comme Benjamin Delrieux, candidat PS, avec seulement 10,55 %. Il termine à la cinquième place.

Le parti LR se classe troisième au niveau départemental. Dans le Bergeracois, Gaëlle Blanc Lajonie rate de peu la qualification pour le deuxième tour. Ce sera un duel entre le Front national et le candidat En Marche. Le négociant en vins Michel Delpon réalise 34,73 % des voix. Il sera opposé au frontiste Robert Dubois (15,95 %).  Ce dernier obtient cependant un score très inférieur à celui de Marine Le Pen (- 8 points)  à la présidentielle.  Quant à la députée sortante Brigitte Allain (EELV), elle se classe en 4° position avec 11, 95 % des voix.

La France insoumise peut s’enorgueillir d’avoir deux représentantes au deuxième tour. Le parti de Jean Luc Mélenchon finit deuxième au niveau départemental. Sur la première circonscription, Hélène Reys, avec 17,89 % des voix, veut encore croire à la victoire et cherche à mobiliser les abstentionnistes. La partie sera difficile : le candidat En Marche  Philippe Chassaing qui obtient 34, 59 % est en ballottage très favorable. Enfin, sur la Sarladais, ce sera un duel de femmes et de générations : la candidate En Marche  Jacqueline Dubois, enseignante retraitée sera opposée à la jeune candidate de France insoumise, Emile Chalard, 25 ans. Jacqueline Dubois obtient 30,92 %  et Emilie Chalard, 13,21 %.

Des réactions :

Gaëlle Blanc Lajonie (LR) Battue – 2e circonscription

 "Je suis déçue, bien sûr, mais c’est un résultat intéressant pour une première candidature aux élections législatives considérant le contexte national. C’était une campagne. Il y aura d’autres campagnes. Elle fut volontairement longue. Je suis allée, autant que possible, au contact des habitants. La campagne des présidentielles fut extraordinairement difficile et a desservi les candidats LR – UDI – CPNT. Ma déception est aussi tout à fait réelle pour la représentation de la circonscription que je présage difficile désormais, alors que les enjeux pour notre territoire sont si importants. L’abstention est record. Aucune des problématiques de la circonscription n’a été évoquée par les 2 finalistes (…)

Pour toutes ces raisons, je laisse les électeurs qui m’ont accordé leur confiance, libres de leur choix et mon vote ne regarde que moi.

 Bernard Cazeau, sénateur socialiste

"Les Français ne sont pas fous, ils ont donné la majorité à Emmanuelle Macron, ce n’est pas pour lui reprendre, quelques jours après. Quant au PS, je  ne sais pas si le parti est mort, mais il est  très gravement atteint. C’est le fruit des erreurs qui ont été faites. Il y a eu les frondeurs, la primaire, pour tuer le parti, ils s’y sont tous mis. Une partie des électeurs ont été récupérés par Mélenchon, d’autres par en Marche.

 

Philippe Chassaing, (LREM), en tête sur la 1ere circonscription

"Je suis très heureux que la dynamique ait été entretenue. L’accueil a été très positif sur les marchés. Il faut que l’on continue à convaincre les gens et si on peut trouver des points d’accord avec les partis les plus traditionnels, c’est tant mieux.

Brigitte Allain, (EELV), battue

"Je remercie chaleureusement toutes les électrices et les électeurs qui m’ont fait confiance à cette élection législative.

J’ai une pensée toute particulière à toutes celles et tous ceux qui se sont engagés avec force à mes côtés depuis 2012 et sur qui j’ai pu compter pendant cette campagne.

Ces 5 ans ont été sous le signe du travail, de l’écoute, de la proximité et de l’engagement en toute transparence pour l’intérêt général. Toutes vos attentions et marques de soutien démontrent que notre bilan et notre action politique sont et resteront positifs.

Je fais le vœu que le prochain député de cette circonscription s’engage en responsabilité pleinement dans son mandat et pour soutenir les projets de territoire. Je souhaite que les citoyennes et les citoyens restent exigeants et vigilants avec leurs futurs élus à l’Assemblée Nationale pour que les politiques publiques apportent des réponses durables à l’urgence de la transition écologique, à la lutte contre la précarité, au besoin de défendre toutes les solidarités.

En effet, l’abstention record et le vote trop fort pour le Front National, notamment dans notre territoire bergeracois sont un signe alarmant pour notre démocratie.

Le Front National, mouvement rétrograde qui prône la division, le repli sur soi et le racisme doit être combattu partout où il se trouve en position de se maintenir à ces élections.

J’appelle les futurs élu-e-s à l ‘Assemblée nationale et le nouveau Gouvernement à s’engager plus fortement pour encourager la transition écologique et sociale indispensable à une vie meilleure en France et en Europe et véritable levier pour la création d’emplois.

Citoyenne écologiste, ancienne députée, je soutiendrai les actions portées par Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire pour ces grands défis du siècle de lutte contre le réchauffement climatique et la souveraineté alimentaire."

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
47159
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !