Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/19 | La Fête des paysans de retour à Soustons dans les Landes

    Lire

    Les 23 et 24 août à Souston sur le site de la pointe des Vergnes, le Modef organise sa traditionnelle Fête des paysans. Parmi les nombreuses animations: repas paysans, marchés de producteurs, finale des jeunes conducteurs de tracteur, ou encore un débat public visant à l'échange entre agriculteurs et citoyens-consommateurs en présence de 3 membres de Ingénieurs sans frontières qui présenteront une proposition partagée par divers réseaux: "la sécurité sociale alimentaire". Les 2 soirées de termineront par des concerts gratuits!

  • 19/08/19 | 3ème édition du Summer Jump

    Lire

    Organisé par l’association Villeneuve Equitation, le concours hippique de saut d’obstacles, Summer Jump, se déroulera sur le terrain en herbe du Château de Rogé, du 22 au 25 août. 800 cavaliers amateurs et professionnels venant de tout l’hexagone, 150 chevaux, ainsi que 2 000 spectateurs sont attendus pour cet évènement sportif inédit en Grand Villeneuvois. Il sera rythmé par des épreuves préparatoires et des épreuves de grands prix, dotées de 16 000 €. Ce concours fait parti du circuit du Grand Régional Centre CSO, une référence dans le domaine des sports équestres.

  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Marche pour "le droit à l'expérimentation"... sauf pour le revenu universel

17/02/2017 | Le comité départemental Gironde d'En Marche a tenu une réunion publique sur le thème de l'insertion sociale. L'occasion de battre en brèche le concept du revenu universel.

Réunion publique comité départemental de Gironde En Marche le 16 février 2017

Alors que les soutiens de François Fillon se mobilisaient en nombre dans la salle de l'Athénée municipal de Bordeaux ce jeudi soir, autour d'Alain Juppé et des candidats aux élections législatives, un autre candidat avait le soutien de ses militants et appuis girondins, à la salle du Point du Jour à Bacalan. Ils étaient un peu moins de 200, mais de quoi donner satisfaction aux organisateurs, avec une salle bien remplie pour échanger autour de quelques uns des axes de travail de l'équipe d'Emmanuel Macron sur le thème de l'insertion sociale en présence d'Isabelle Biarnes-Poulliat, ‎Déléguée Régionale de l'Association Régionale des Missions Locales Nouvelle-Aquitaine et de Jean-Marc Borello, Délégué national d'En Marche et Président du groupe SOS.

Les sympathisants présents jeudi soir, 16 février, à Bacalan, dont beaucoup arboraient fièrement le badge « En Marche » distribué pour l'occasion, auraient sans doute apprécié la présence de quelques élus locaux en soutien. Dans les esprits et parfois sur les lèvres, on devinait les noms de Marick Fetouh, adjoint d'Alain Juppé … qui a récemment annoncé son ralliement au mouvement En marche, le député PS Gilles Savary, qui au lendemain de la victoire de Benoît Hamon revendiquait dans une Tribune publiée dans le Monde un «droit de retrait », ou pourquoi pas encore Florent Boudié, autre député socialiste girondin désormais marcheur.
Mais il faut dire que la réunion d'hier n'était pas à classer dans la catégorie des meetings politiques où défilent les têtes d'affiche, mais bien une réunion publique thématique voulant creuser un des thème de la campagne. L'occasion tout de même pour le référent départemental du mouvement de mobiliser les troupes, rappelant les voies et moyens de sensibiliser les électeurs et répétant à plusieurs reprises à son public : «  Ne laissez pas dire que nous n'avons pas de programme. C'est faux, c'est en cours de travail. Nous avons pris le temps de la réflexion via l'organisation de 3000 ateliers ayant réunis près 30 000 participants ». Et de promettre d'ailleurs des annonces à venir, notamment le 25 février prochain sur le thème de la ruralité.

"Un emploi ce n'est pas simplement l'accès à un revenu" Mais le sujet des invités du jour c'était, au départ, l'insertion sociale. Au fil des interventions et questions et remarques de la salle, Jean-Marc Borello, le délégué national d'En Marche, évoquant le large sujet de l'économie sociale et solidaire a ainsi également trouvé à parler de l'emploi, et, en négatif, d'une proposition phare du candidat socialiste, discutée au sein même de son parti : le revenu universel. « L'anti » revenu universel, était donc un des arguments de séduction tout trouvé à l'adresse des électeurs socialistes pro-Manuel Valls hésitant à soutenir le nom sorti des urnes de la primaire. Jean-Marc Borello y revient d'ailleurs à plusieurs reprise : « Un emploi ce n'est pas simplement l'accès à un revenu. C'est l'accès à des relations sociales, à la formation, à la capacité d'évolution dans sa vie professionnelle, un certain épanouissement, une reconnaissance au regard de la société. » Et de poursuivre plus clairement : « Même la plupart des associations de lutte contre l'exclusion ne veulent pas entendre parler d'un revenu universel, mais veulent motiver les gens, les inclure. Y compris pour les jeunes, on se construit en ayant une activité, pas en attendant une allocation depuis son canapé. Il faut sortir les gens de leur assignation à résidence, le revenu universel c'est l'inverse ».

Insertion, formation, emploi, développement économique, « autant de thèmes et services qui fonctionnent aujourd'hui en silos », pour l'intervenant. Or, pour plus d'efficacité, « il faut faire en sorte que tous ces sujets fonctionnent ensemble au niveau régional. Une politique de l'emploi doit se mener au plan local et ne pas être parachutée depuis Paris! », lance-t-il. Au total, « il faut casser ces silos qui ne se croisent pas ». La logique est applicable dans tous les domaines à écouter Jean-Marc Borello. Même logique avec ce qui « paralyse » citant les choix pédagogiques des enseignants, l'innovation des collectivités locales, les talents des fonctionnaires... Pour autant tempère-t-il, « il ne s'agit pas de déréglementer. Mais il faut laisser le droit à l'expérimentation aux citoyens et aux élus locaux ».

"Transférer la solidarité nationale vers l'impôt"Quant à la solidarité nationale, Jean-Marc Borello, s'inscrit logiquement dans le pas du candidat en marche, « elle ne peut plus porter sur le coût du travail, il faut la transférer vers l'impôt. Ca permettra de rendre les entreprises plus compétitives, tout en luttant contre le dumping social tout en travaillant avec les syndicats - nous en sommes capables - et dans une logique européenne ».
Une Europe pour laquelle « Emmanuel Macron veut un vrai projet, plutôt qu'un catalogue de normes » et de relayer la proposition de « conventions démocratiques pour reconstruire ce projet européen. Une Europe qui a la taille critique pour avancer et qui doit être forte dans le contexte d'un Erdogan, d'un Poutine et d'un Donald Trump. Notamment avec le couple franco-allemand, nous avons là un réservoir de projets et de solutions ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6986
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !