12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Enseignants-chercheurs: la ronde des contre-pouvoirs

29/04/2009 |

La ronde s'élargie

Sous de larges ondées, 400 étudiants et quelques dizaines d'enseignants-chercheurs se sont joints mardi 28 avril à la « ronde des obstinés » qui se tient depuis le 15 avril devant l'hôtel de ville de Bordeaux. Alors que l'université Bordeaux 3, IUT compris, a voté lundi la poursuite de l'occupation, les pressions pour une reprise rapide des cours se font plus vives. Le mouvement des universités contre les réformes de Valérie Pécresse est arrivé à un point crucial, alors que la fin de l'année approche.

Ce n'était pas la foule des grands jours à la onzième journée d'action des étudiants et enseignants-chercheurs. La faute au temps, plus que maussade, à la lassitude peut-être, devant la surdité du gouvernement, mais aussi à l'angoisse de perdre définitivement cette année universitaire. Les manifestants ont alors« tourné en rond », adoptant cette formule qui, initiée à Paris, est devenue le symbole du refus tenace d'une "marchandisation" des services publics.

 

 

 

Jusqu'où peut-on aller en tournant en rond ?
Le succès même de la « ronde des obstinés » interroge néanmoins sur le type de mobilisation sociale qu'il est actuellement possible de mener : non pas une lutte collective et organisée à la façon du LKP en Guadeloupe, ni même une dynamique vers un monde meilleur où « le chemin se fait en marchant », juste une sorte de piétinement obsessif, la volonté d'entrer dans une ronde commune et ouverte pour donner à voir son refus et son désarroi. Cette marche silencieuse et circulaire est peut-être le dernier acte de résistance possible dans une société bloquée, alors que pèse l'absence de projet alternatif global qui soit crédible.

Les échos de la Belgique et du « sommet de Bologne »
Vers 15 h 15, après une heure de ronde, une information fait le tour de l'assistance : la manifestation qui a lieu actuellement à Louvain en Belgique contre le « huitième sommet européen interministériel de Bologne » (la réunion des ministres de l'Education de l'Union qui ont décidé de gérer les universités sur le modèle de l'entreprise) aurait été chargée par la police belge. Une dizaine d'étudiants seraient en garde à vue dont une déléguée de Bordeaux. La ronde se décentre alors de la place Pey Berland pour se rendre symboliquement devant l'hôtel de police de Mériadeck. Dans un troisième temps, le groupe se rend devant le Conseil Régional où a justement lieu un colloque organisé par la Ligue des Droits de L'Homme sur le recul des libertés individuelles.

« Le crépuscule des contre-pouvoirs »
Une délégation demande alors à intervenir devant les participants du colloque, qui avait tous souligné durant la journée comment les contre-pouvoirs (la presse, la justice, la médecine, les collectivités territoriales, etc.) étaient battus en brèche par une conception à la fois personnelle, managériale et autoritaire de l'autorité centrale. Sous couvert d'autonomie et d'efficacité, le même processusest à l'oeuvre dans les universités, dans les tribunaux, dans les hôpitaux : il faut faire du rendement et pour cela obéir à un chef unique, au détriment d'une collégialité plus difficile à faire vivre au quotidien mais qui correspond mieux au fonctionnement d'institutions complexes.
La recherche, l'éducation, le savoir sont des formes de pouvoirs. Restreindre l'autonomie de la première, managériser la seconde et marchandiser le troisième sont des moyens de limiter les contre-pouvoirs des citoyens face aux forces politiques et économiques qui les réduisent à la condition de simples sujets. Voici ce que veulent dire les étudiants et enseignants, à Bordeaux, en poursuivant leurs rondes obstinées, l'occupation des universités ou d'autres formes de mobilisation.

Vincent Goulet

Partager sur Facebook
Vu par vous
467
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !