Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/12/19 | Lancement des Foires Grasses de Brive

    Lire

    Pour la saison 2019-2020, tapis rouge pour les Foires Grasses, salle Brassens à Brive. Dès samedi 7 décembre, les chefs des tables Gaillardes présenteront plusieurs recettes pour les repas de fin d’année. Le 14 décembre, la salle Brassens accueillera la Foire primée aux chapons, le 1er février, celle des oies et canards et le 7 mars la Foire grasse des producteurs et commerçants de gras.

  • 06/12/19 | SNCF: Trafic encre "très perturbé" ce 6 décembre

    Lire

    En raison de la reconduite du mouvement de grève des cheminots ce vendredi 6 décembre, la SNCF annonce à nouveau un trafic "très perturbé" sur les voies ferrées de Nouvelle-Aquitaine. Pour les TER, 10 seulement circuleront : 3 A/R Bordeaux-Arcachon et 2 A/R Bordeaux-Agen, 292 autocars de substitution seront répartis sur l’ensemble du territoire. Côté TGV sont assurés 3 A/R Bordeaux - Paris, 1 A/R OUIGO Bordeaux- Paris, 1 A/R La Rochelle-Paris et 1 A/R Toulouse-Paris. Enfin sur les Intercités seul 1 A/R Brive-Paris sera en circulation.

  • 06/12/19 | Charente : 2e édition du salon des vins de Ségonzac

    Lire

    Les bacheliers de la filière "vente en vins et spiritueux" du lycée Claire Champagne de Ségonzac organisent pour la deuxième fois leur salon des vins, samedi et dimanche de 10h à 18h. Une quarantaine de stands se dresseront dans la salle des distilleries de l'établissement, avec des appellations de toute la France. Pour les étudiants qui ont sélectionné les vins présentés, c'est une façon de mettre en pratique leur connaissance. Entrée gratuite. Adresse : rue Aimé-Richard à Ségonzac.

  • 06/12/19 | A Angoulême, Francis Selier, nouveau maître européen de la photographie

    Lire

    Il y a quelques jours, La Fédération des Photographes Professionnels Européens (FEP/ Federation of European Professional Photographers) s'est réunie à Prague, en République tchèque. A l'issue de cette 40e session de qualification, la FEP a décerné le titre de "Maître européen de la photographie" à Francis Selier, dont le studio est basé à Angoulême depuis 27 ans. Au total, parmi les 50 000 studios de photo européens, 500 ont obtenu le titre de "Photographe Européen Qualifié" (QEP). À ce jour seuls 90 des plus grands photographes européens ont reçu la distinction suprême de "maître", couronnant un travail jugé au sommet de leur art.

  • 05/12/19 | Médispace, l'expertise partagée entre spatial, aéronautique et santé

    Lire

    La 5ème édition de Medispace approche à Mérignac (33)! En effet, le salon des industries aéronautiques, médicales et spatiales, se tiendra au Pavillon du Pin Galant les 11 et 12 décembre prochains avec toujours à coeur les transferts de technologies d'une filière à l'autre. Au cours de ces deux jours particulièrement denses, Medispace proposera notamment cinq conférences « grands témoignages » des acteurs-clés des trois grandes filières, dix workshops, 2.000 rendez-vous qualifiés B to B, 700 m² d’exposition (45 exposants) et un village innovation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | "Ensemble sur nos territoires": E.T nouvel ovni de la scène politique bordelaise

05/07/2019 | Jeudi 27 juin, dans la soirée, s'est tenue la toute première réunion du collectif politique « Ensemble sur nos Territoires ». ET a atterri en Gironde...

Première réunion du collectif "Ensemble sur nos territoires" le 27 juin 2019

Les appels importants se font en juin. Celui qui a marqué l'Histoire remonte au 18 juin 1940. Celui dont il est question ici date du 13 juin 2019 et pourrait marquer l'histoire de la politique française. Ronan Dantec a lancé un appel au lendemain des élections européennes. Le sénateur de Loire-Atlantique appelle au rassemblement de la gauche et des écologistes, en dehors des canaux habituels. Il n'est question ni de parti politique ni de groupement citoyen, mais d'une symbiose des deux : un mouvement politique qui rassemblerait, élus et citoyens sans soucis des penchants politiques. Ambitieux.

Rendez-vous était donné ce soir là à Darwin. Les gens se rassemblent autour d'une table avec un verre et des glaçons (37° degrés tout de même). Certains sont enseignants en archéologie, d'autre agriculteur, d'autre encore chef d'entreprise. L'ambiance est intimiste, il pourrait s'agir d'une réunion de voisins. Mais ne vous y fiez pas. Une fois la discussion lancée il s'agira de politique. En bout de table, Anne-Laure Bedu, conseillère régionale PS déléguée à l'innovation, et Ronan Dantec, encarté chez Europe Écologie les verts et sénateur de Loire-Atlantique, animent la première réunion du collectif "Ensemble sur nos territoires"

Un mouvement politique et citoyen

"Ensemble sur nos territoires" se définit comme un mouvement politique et citoyen qui "en a marre que l'alternance politique ne se joue qu'entre le Rassemblement National et En Marche, et du ressenti d'une offre politique à gauche en décalage des attentes des citoyens". "Ça ne peut plus fonctionner comme ça" assène Anne-Laure Bedu. Sur la base de ce constat, le mouvement fait une proposition: fédérer les gens autour de leurs volontés, de leurs idées et de leurs besoins, notamment ceux qui ne se reconnaissent plus dans le jeu politique actuel. Ils n'ont pas de cœur de cible précis mais en revanche, ils ont bien conscience du nombre croissant de ceux qui ne se retrouvent plus dans le schéma contemporain, particulièrement le cloisonnement des idées que les partis politiques se sont approprié. Pour Ronan Dantec il est possible de créer une nouvelle dynamique, de rassembler les gens pour chercher des solutions aux crises sociales et écologiques actuelles qui sont, selon lui, les véritables enjeux politiques des décennies à venir. Et pour ce faire le "territoire est sans doute la bonne échelle, plus encore que le petit territoire ou la ville centre".

L'ambition est de faire émaner des démarches citoyennes, de fédérer citoyens et élus dans une nouvelle dynamique « afin de pouvoir labelliser des listes en vu des élections municipales ». Pour y parvenir Ronan Dantec envisage la remise en question des outils métropolitains, afin de les mettre au service de tous les territoires, particulièrement leur capacité d'attractivité économique. Il s'agirait de « pousser les métropoles à s'engager à faire sortir les pôles économiques de leurs murs", pour valoriser les pôles voisins "plus petits". Un argument que le sénateur avance comme un des principaux facteurs de fédération mais aussi d'action. Selon le collectif, un tel discours dispensé à l'échelle nationale permettrait d'instaurer une nouvelle gouvernance, de ré-créer un pluralisme riche, qui qualifierait une multiplicité d'idées et non d'étiquettes politiques. Mais pour réaliser de telles ambitions il faut parvenir à rassembler les gens, structurer une organisation, pour avoir une présence de poids dés le scrutin de mars 2020. Un réel défi qui s'annonce.

E.T à la maison en Gironde ?

Un défi, également cette première réunion, pendant laquelle le duo a cherché à convaincre. "Un moment historique" a lancé Ronan Dantec, en début de rencontre. Un moment historique, cela seule l'Histoire nous le dira. Et pourtant des choses il s'en est dites ce soir là. Il y a eu des débats mais aussi des critiques, et c'est heureux, la perfection n'est pas de ce monde. Et les réflexions émises ce soir là font sens: comment définir et délimiter « un territoire »? Comment convaincre les électeurs? Parce que s'il s'agit de faire émaner des démarches citoyennes, de répondre à des demandes restées sourdes, et de créer du lien entre les gens, ces mêmes citoyens vont bientôt passer devant les urnes. Et comment parvenir à les convaincre, pour qu'une fois dans l'isoloir l'enveloppe accueille le bon bulletin? Autant d'interrogations concrètes qui seraient presque venues à bout du discours du sénateur. Ce dernier s'est d'ailleurs fait reprendre. Les girondins sont fiers, et il n'est pas question de débarquer de Loire-Atlantique en brandissant la réussite du collectif Territoire 44 pour leur expliquer quoi faire chez eux. D'autant plus que les territoires ne sont pas les mêmes. La Nouvelle-Aquitaine est née de la fusion de plusieurs régions, et faire cohabiter tout ce beau monde n'est déjà pas aisé en temps normal. De nombreux points restent donc à travailler, et vite, car les élections municipales auront lieu en mars 2020.

A l'issue de cette première réunion a été décidée la création d'une plateforme citoyenne et politique: Territoire 33. Une prochaine rencontre est prévue pour septembre, afin de rassembler les personnes intéressées par la démarche, et de proposer ensemble des programmes d'actions adaptés aux enjeux et contextes lacaux. 

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
3726
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !