Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Entre l’ours et l’aigle - conférence sur la place de l’Europe, aujourd’hui

20/05/2017 | Ce 16 mai, une conférence sur la place de l'Europe, entre USA et Russie a été marquée par un réalisme optimiste des deux orateurs et par un engagement fort du public

Les orateurs finissent leur conférence

Sous l’ombre d'une Russie agressive et d'Etats-Unis devenus imprévisibles, une conférence s’est tenue le soir du 16 Mai à la Bibliothèque municipale de Bordeaux. Deux intervenants ont évoqué ce sujet d'actualité: Olga Gille-Belova et Nicholas Dungan. La première est maitre de conférences en civilisation russe à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Le second est un chercheur américain à l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques à Paris. Ils ont essayé ensemble d’expliquer les spécificités dans le rapport entre leurs pays d’intérêt et l’Europe. Ils ont aussi proposé des politiques européennes pour faire face à ces spécificités

La conférence a commencé en discutant de la Russie. Olga Gille-Belova a identifié trois différences entre la Russie et l’Europe expliquant ce qu’elle voit comme une tendance de distance dans la relation russo-européenne. Tout d’abord, il y a la différence de nature, qui consiste en de grands disparités de fond à propos du PIB, de l'espérance de vie, et de la taille de la population. Ensuite, il faut parler de la différence des visions du monde entre la Russie et l’Europe. En résumé, la Russie est un pays qui valorise le pouvoir militaire et qui regarde toute la scène internationale comme un « rapport de force ». L’Europe, en revanche, se concentre sur la diffusion des valeurs et des normes par le pouvoir économique. La troisième différence porte sur les perceptions mutuelles. La Russie regarde toujours l’UE comme quelque chose de non naturel. Elle ne comprend pas l’Europe, et elle ne la respecte pas comme une organisation légitime. Pour sa part, l’Europe voit les actions contre les droits de l'homme en la Russie comme inexcusables. Elle ne veut pas coopérer complètement avec la Russie sans que celle-ci ne procède à des grandes réformes humanitaires.

Toutes ces différences sont à l'origine d'une politique tendue entre l’Europe et la Russie. Donc la question maintenant c’est que faire. D'après l'intervenante, il faut parler avec la Russie en prenant en compte le sentiment d’humiliation ressenti par le peuple russe, et son envie de  voir le pays redevenir une grande puissance. C’est important aussi d'interagir avec la Russie en évitant la tentation de moralisation. Avec ces changements mis en place, l’Europe commencerait à avoir une politique russe plus efficace, selon Olga Gille-Belova.

Agir comme un modèle des valeurs des LumièresDans un deuxième temps, la conférence a évoqué les Etats-Unis et son nouveau président. Nicolas Dungan a dit sa conviction que le vrai problème de Donald Trump « c’est qu’il représente quelque chose qui est inhérent aux Etats-Unis ». Par conséquent, il est important d’analyser les raisons pour lesquelles il a été élu. Dungan en a donné trois. La première est la division du caractère américain. En effet, Dungan voit deux personnalités dans les Etats-Unis. Le premier est une Amérique européenne, caractérisé par un engagement positif avec le reste du monde et la promotion des valeurs des Lumières. L’autre personnalité américaine, c’est ce que représente Donald Trump : l’Amérique Jacksonienne. C’est un pays plus sauvage, qui valorise la domination et la capacité de gagner. La deuxième raison donnée par Dungan est représentée par l’élection de Reagan en 1980. En quelques mots, il pense que cette élection signifie la perte de vue de l’intérêt général dans la politique américaine et le commencement de sa domination par les « special interests » (lobbies, etc...). La dernière raison à l’ascension politique de Trump se trouve dans les "deux 11 septembre". Le premier s’est passé en 1991, avec la chute du mur de Berlin. Cette fin de la Guerre Froide a donné un sentiment de confiance forte mais surestimée aux Etats-Unis, que le pays conserve même aujourd’hui. Le deuxième est le plus notoire : le 11/9/2001. Bush a répondu à cet attentat par la mise en place des politiques très Jacksoniennes, à l'image des interventions en Irak et en Afghanistan.

Avec ces trois repères, Nicholas Dungan a donné son explication de la victoire de Donald Trump. Quant à la question de la place de l'Europe dans ce contexte, Dungan envisage une politique à trois volets. Le premier consiste en une rhétorique respectueuse envers le nouveau président. Il faut traiter Trump de manière à le mettre à l’aise ; l’Europe ne gagne rien par la provocation. La deuxième stratégie est de contourner Donald Trump, en travaillant avec des sources du pouvoir plus stables à Washington pour mettre en place des politiques en commun. Enfin, Nicholas Dungan pense qu’il faut canaliser le Président, c’est-à-dire qu’il faut tenter de limiter la portée de ses politiques tout en restant un allié fort des Etats-Unis. Et dans le long-terme? D’après le chercheur, l’Europe doit prendre un rôle de leadership sur la scène mondiale, agir comme un modèle des valeurs des Lumières, non seulement pour les Etats-Unis mais pour le monde.

Max Lieblich
Par Max Lieblich

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
116620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !