Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

13/02/18 : Un numéro inédit de "Des racines et des ailes" consacré au Lot et la Dordogne, tourné cet été, sera diffusé sur France 3 mercredi 14 février à 20 h 55.

08/02/18 : Charente-Maritime : le conseiller départemental du canton de Tonnay-Charente et maire de Soubise, Robert Chatelier, est mort ce matin d'une crise cardiaque.Dominique Bussereau salue un "ardent défenseur de la ruralité et de l'agriculture charentaise"

08/02/18 : Bordeaux - La Maison du Vélo devient la Maison Métropolitaine des Mobilités Alternatives avec un rayon d’action élargi aux 28 communes de la Métropole et une ouverture à la promotion de tous les modes de déplacements doux et non plus seulement du vélo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

  • 15/02/18 | Les agriculteurs soutenus à l'unanimité par les élus du 64

    Lire

    Ce 15 février, les élus départementaux des Pyrénées-Atlantiques ont voté à l'unanimité une motion sur la réforme des zones défavorisées adressant ainsi 3 demandes fortes au Ministère de l'Agriculture. D'abord, la prise en compte "des anomalies de la carte établie le 20 décembre". Ensuite "que le zonage final réponde à l'objectif de conforter et pérenniser les exploitations d'élevage et de polyculture-élevage". Enfin, que les communes actuellement reconnues en piémont "préservent, à l'issue de ce chantier de révision, une reconnaissance de leurs handicaps particuliers, avec un niveau de soutien distinct".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Entre les lignes : Juppé de Bordeaux

02/08/2016 | Le livre que notre confrère Bernard Broustet publie au éditions Sud Ouest décrit le parcours d'une conquête qui change le destin de la ville après l'ère Chaban

Alain Juppé, dans sa mairie de Bordeaux

Juppé de Bordeaux : Voici un ouvrage qui ne cède pas aux transports amoureux de quelque précédent, récemment publié... Il n'exprime, d'ailleurs, aucune tendresse particulière pour le maire de Bordeaux, candidat à la magistrature suprême. Simplement de la considération et du respect pour l'engagement d'un homme et le travail accompli dans une ville qu'il a conquis, en 1995, après que les dernières années de Jacques Chaban-Delmas l'ait reléguée au rang de ville « endormie ». Notre confrère Bernard Broustet qui, pendant au moins trois décennies, a exercé sa curiosité professionnelle, en particulier sur l'économie de la ville et de la région nous conte, avec le sens acéré de la critique que nous lui connaissons, l'histoire d'une conquête qui semblait aisée, après le long règne d'une haute Figure de la Résistance.

Bordeaux ne s’est pas, pour autant, donnée à ce fils d’agriculteur landais, premier de la classe, au palmarès universitaire d’exception, sans lui rappeler qu’elle se mérite. Il lui aura même fallu attendre l’élection municipale triomphale de 2014 pour toucher à cette manière de reconnaissance absolue qui fait le bonheur d’un maire, cet élu, le seul qui résiste encore le plus souvent au déclassement des politiques.

La ville, on aurait pu l’oublier, mais Bernard Broustet nous le rappelle sans précaution, n’hésita pas à aller jusqu’à faire défaut à Alain Juppé lorsque, rentrant de son exil canadien, marqué par l’intérim sans fautes d’Hugues Martin, et retrouvant son fauteuil de maire, il n’eût de cesse que de regagner le siège de député de la seconde circonscription de la Gironde, en 2007, sans toutefois y parvenir, étant battu par Michèle Delaunay.

Cet échec, dans une ville qui peut voter à gauche, sans jamais se donner un maire du même bord, ne détourna pas, pour autant, Alain Juppé de l’obligation de créer les conditions d’une nouvelle dynamique. Il le fît, avec d’autant plus d’empressement, qu’il était épaulé par les milieux économiques, la Chambre de commerce et d’industrie et ses dirigeants en première ligne. Et, là, Juppé en surprendra plus d’un quand ses adversaires tentaient de le prendre en défaut de connaissance du terrain, au prétexte qu’il entendait mener de pair la mairie et une carrière nationale. Il avait pris le temps de connaître sa ville et l’état de ses quartiers.

Il comprit vite que l’avenir, le destin de Bordeaux, d’une ville centre qui n’avait cessé de perdre des habitants, était inséparable de celui de l’agglomération, de la Communauté urbaine. Le radicalisme de Chaban avait toujours fait bon ménage avec les héritiers de la SFIO. Alain Juppé n’eût guère de mal à épouser la pratique de la cogestion et, aujourd’hui qu’il préside aux destinées des 28 communes de la Métropole, il sait cultiver cet héritage. Il lui fut bien précieux lorsqu’il s’était agi, après l’interminable feuilleton du métro, de choisir le tramway pour desservir l’agglomération. Un tramway de la dernière génération dont la mise en route ne fut pas exempte de problèmes, mais qui contribua à redonner à la politique des transports une efficacité perdue, en confirmant le renouveau entrepris. Ne demandez pas, aujourd’hui, aux maires des communes de la rive droite ce qu’ils pensent de l’arrivée du tramway chez eux, également voulue par le maire de Bordeaux : elle a joué un rôle de premier plan dans la réussite la politique de rénovation urbaine des Bassens, Cenon, Lormont et Floirac. Bien sûr, la CUB en charge des transports, et Vincent Feltesse alors président ne manque pas de le rappeler, n’a pas été pour rien dans cette nouvelle donne ; il n’en demeure pas moins que le maire de Bordeaux a su, quand il le fallait, tenir le cap.

Dans le bilan que retrace Bernard Broustet, le grand chantier de l’aménagement des quais tient une place, évidemment très particulière, car son succès est sans aucun doute une manière d’emblème. Non seulement les Bordelais se sont réapproprié cet espace tombé en déshérence et la Garonne, mais il participe, désormais, de l’attractivité de la ville, classée au patrimoine mondial.

Ce « Juppé de Bordeaux » a le mérite de retracer cette vingtaine d’années qui ont changé le cours d’une riche histoire ; il donne à voir, aussi, quelques éclosions parfois surprenantes dans cette ville si longtemps montrée du doigt, à cause de la superbe du négoce, par exemple la naissance de Darwin et de ce lieu phare de la nouvelle culture de l’économie ; il n’élude pas les débats, très vifs, liés aux dernières grandes réalisations de la ville, à commencer par celui du Grand Stade... Il entrouvre, aussi, la porte d’une possible succession qui est devenue source de tension depuis que le maire a cru bon d’adouber Virginie Calmels, au cas où il parviendrait à gagner cette bataille pour l’Élysée qu’il a lancée, en prenant tout le monde à contrepied, annonçant sa candidature aux primaires, en ce mois d’août 2014. Tel quel, il éclaire aussi sur le rôle assurément essentiel que l’ancrage bordelais a joué dans l’évolution de la personnalité de celui que les Français se sont mis à reconnaître comme leur possible président.

Juppé de Bordeaux, Conquête et métamorphoses, éditions Sud Ouest, 17,90 € - www.editions-sudouest.com

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
7696
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !