18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Entre les lignes : Juppé de Bordeaux

02/08/2016 | Le livre que notre confrère Bernard Broustet publie au éditions Sud Ouest décrit le parcours d'une conquête qui change le destin de la ville après l'ère Chaban

Alain Juppé, dans sa mairie de Bordeaux

Juppé de Bordeaux : Voici un ouvrage qui ne cède pas aux transports amoureux de quelque précédent, récemment publié... Il n'exprime, d'ailleurs, aucune tendresse particulière pour le maire de Bordeaux, candidat à la magistrature suprême. Simplement de la considération et du respect pour l'engagement d'un homme et le travail accompli dans une ville qu'il a conquis, en 1995, après que les dernières années de Jacques Chaban-Delmas l'ait reléguée au rang de ville « endormie ». Notre confrère Bernard Broustet qui, pendant au moins trois décennies, a exercé sa curiosité professionnelle, en particulier sur l'économie de la ville et de la région nous conte, avec le sens acéré de la critique que nous lui connaissons, l'histoire d'une conquête qui semblait aisée, après le long règne d'une haute Figure de la Résistance.

Bordeaux ne s’est pas, pour autant, donnée à ce fils d’agriculteur landais, premier de la classe, au palmarès universitaire d’exception, sans lui rappeler qu’elle se mérite. Il lui aura même fallu attendre l’élection municipale triomphale de 2014 pour toucher à cette manière de reconnaissance absolue qui fait le bonheur d’un maire, cet élu, le seul qui résiste encore le plus souvent au déclassement des politiques.

La ville, on aurait pu l’oublier, mais Bernard Broustet nous le rappelle sans précaution, n’hésita pas à aller jusqu’à faire défaut à Alain Juppé lorsque, rentrant de son exil canadien, marqué par l’intérim sans fautes d’Hugues Martin, et retrouvant son fauteuil de maire, il n’eût de cesse que de regagner le siège de député de la seconde circonscription de la Gironde, en 2007, sans toutefois y parvenir, étant battu par Michèle Delaunay.

Cet échec, dans une ville qui peut voter à gauche, sans jamais se donner un maire du même bord, ne détourna pas, pour autant, Alain Juppé de l’obligation de créer les conditions d’une nouvelle dynamique. Il le fît, avec d’autant plus d’empressement, qu’il était épaulé par les milieux économiques, la Chambre de commerce et d’industrie et ses dirigeants en première ligne. Et, là, Juppé en surprendra plus d’un quand ses adversaires tentaient de le prendre en défaut de connaissance du terrain, au prétexte qu’il entendait mener de pair la mairie et une carrière nationale. Il avait pris le temps de connaître sa ville et l’état de ses quartiers.

Il comprit vite que l’avenir, le destin de Bordeaux, d’une ville centre qui n’avait cessé de perdre des habitants, était inséparable de celui de l’agglomération, de la Communauté urbaine. Le radicalisme de Chaban avait toujours fait bon ménage avec les héritiers de la SFIO. Alain Juppé n’eût guère de mal à épouser la pratique de la cogestion et, aujourd’hui qu’il préside aux destinées des 28 communes de la Métropole, il sait cultiver cet héritage. Il lui fut bien précieux lorsqu’il s’était agi, après l’interminable feuilleton du métro, de choisir le tramway pour desservir l’agglomération. Un tramway de la dernière génération dont la mise en route ne fut pas exempte de problèmes, mais qui contribua à redonner à la politique des transports une efficacité perdue, en confirmant le renouveau entrepris. Ne demandez pas, aujourd’hui, aux maires des communes de la rive droite ce qu’ils pensent de l’arrivée du tramway chez eux, également voulue par le maire de Bordeaux : elle a joué un rôle de premier plan dans la réussite la politique de rénovation urbaine des Bassens, Cenon, Lormont et Floirac. Bien sûr, la CUB en charge des transports, et Vincent Feltesse alors président ne manque pas de le rappeler, n’a pas été pour rien dans cette nouvelle donne ; il n’en demeure pas moins que le maire de Bordeaux a su, quand il le fallait, tenir le cap.

Dans le bilan que retrace Bernard Broustet, le grand chantier de l’aménagement des quais tient une place, évidemment très particulière, car son succès est sans aucun doute une manière d’emblème. Non seulement les Bordelais se sont réapproprié cet espace tombé en déshérence et la Garonne, mais il participe, désormais, de l’attractivité de la ville, classée au patrimoine mondial.

Ce « Juppé de Bordeaux » a le mérite de retracer cette vingtaine d’années qui ont changé le cours d’une riche histoire ; il donne à voir, aussi, quelques éclosions parfois surprenantes dans cette ville si longtemps montrée du doigt, à cause de la superbe du négoce, par exemple la naissance de Darwin et de ce lieu phare de la nouvelle culture de l’économie ; il n’élude pas les débats, très vifs, liés aux dernières grandes réalisations de la ville, à commencer par celui du Grand Stade... Il entrouvre, aussi, la porte d’une possible succession qui est devenue source de tension depuis que le maire a cru bon d’adouber Virginie Calmels, au cas où il parviendrait à gagner cette bataille pour l’Élysée qu’il a lancée, en prenant tout le monde à contrepied, annonçant sa candidature aux primaires, en ce mois d’août 2014. Tel quel, il éclaire aussi sur le rôle assurément essentiel que l’ancrage bordelais a joué dans l’évolution de la personnalité de celui que les Français se sont mis à reconnaître comme leur possible président.

Juppé de Bordeaux, Conquête et métamorphoses, éditions Sud Ouest, 17,90 € - www.editions-sudouest.com

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
7408
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs