Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/07/19 | Découverte de la forêt de Migelane en Gironde, dimanche 21 juillet

    Lire

    Rendez-vous dimanche 21 juillet pour découvrir ou re-decouvrir la forêt de Migelane, située sur la commune de Martillac. A 10h et 15h, des balades musicales d'1h30 seront organisées, en compagnie des musiciens Agnès et Joseph Doherty. En suivant, des visites avec des animateurs spécialisés permettront de se familiariser avec la faune et la flore riche de la forêt. Entrée libre, à partir de 6 ans. Réservation obligatoire au 05 56 72 27 98 Pour en savoir plus

  • 19/07/19 | L'A63, "boulevard urbain" gratuit pendant le G7 de Biarritz

    Lire

    La nouvelle est venue hier de la sous-préfecture de Bayonne, l'autoroute A63 va faire office de rocade de contournement des agglomérations bayonnaises, angloyes et biarottes pendant les trois jours du G7 du 24 au 26 août en accord avec Vinci, la Communauté d'agglomération et le Syndicat des mobilités. En effet, les deux axes principaux, RD210 (ex Rn10) et une partie du BAB seront "gelés", comme l'aéroport et les gares de Bayonne à Guéthary seront fermées. Avec le flot de vacanciers qui utilisent l'autoroute en cette fin du mois d'août Bison Futé va perdre les pédales….

  • 19/07/19 | Squats : la métropole ouvre un gymnase

    Lire

    Après l'annonce par la préfète Fabienne Buccio de la poursuite de la fermeture des squats et habitats précaires, notamment sur l'agglomération bordelaise, Bordeaux Métropole a annoncé ce vendredi la mise en place d'une ouverture temporaire du gymnase Thiers dans le quartier de la Bastide, à condition que des associations en gèrent l'accueil. 150 places se sont ouvertes ce vendredi soir, la métropole en cherche actuellement le double.

  • 19/07/19 | Job‐dating inversé à la Cité de la Formation (CFP) à Marmande le 22 juillet

    Lire

    Val de Garonne Agglomération et la Cité de la Formation de Marmande organisent une rencontre entre les jeunes diplômés et les employeurs du territoire le lundi 22 Juillet de 17h à 19h sur le Plateau Technique Soudage de la CFP. Entreprises, agences intérimaires, groupements d’employeurs, partenaires de l’emploi sont conviés pour participer à cette rencontre sous forme de job‐dating inversé, car ce seront les candidats qui seront installés devant leur cabine de soudage et les employeurs qui viendront à leur rencontre.

  • 19/07/19 | Le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé

    Lire

    Sur décision de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé ses portes le 1er juillet dernier. Depuis 2014, ce centre de la Haute-Vienne assurait le diagnostic et la prise en charge de tous les enfants de 0 à 6 ans avec autisme. Face à cette fermeture, l’association Autisme Limousin a déposé un recours devant le tribunal administratif de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview: Laurence Rouède présente la stratégie foncière de Nouvelle-Aquitaine

25/04/2019 | Protéger les terres agricoles et forestières et considérer le foncier comme une ressource

Laurence Rouede, conseillère régionale déléguée à l'urbanisme et au foncier

Laurence Rouède, élue du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine est déléguée à l'urbanisme et au foncier et préside l'Etablissement Public Foncier (EPF) de la Région qui préexistait en Poitou-Charentes; elle siège également aux Conseils d'administration des Safer régionales qui auront fusionné en juin et représente l'Association des Régions de France au sein de la Fédération nationale des Safer. Autant dire qu'elle dispose d'un poste d'observation privilégié pour prendre en compte les nombreux enjeux d'une politiqué régionale qui, notamment, protège les terres agricoles de l'artificialisation. Et soit partie prenante de l'aménagement du territoire de la grande Région.

@qui! : Pourriez-vous nous rappeler ce qu'est l'Établissement Public Foncier, et quelles sont ses missions ?

Laurence Rouède : L'EPF est un organisme d'État qui existe depuis 10 ans sur les quatre départements du Poitou-Charentes. A l'occasion de la réforme territoriale et de la création de la Nouvelle-Aquitaine, s'est posé la question d'agrandir cet Établissement Public Foncier pour le proposer aux territoires qui n'étaient alors pas dotés d'un tel établissement. C'est ce qui s'est fait après une grande concertation, arbitrée par l'État et le Ministère. L'objectif était de pouvoir, en accord avec les collectivités qui l'avaient souhaité, étendre cet EPF à 10 Départements. Ce n'est pas exactement l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, parce qu'on a respecté l'établissement d'EPF locaux déjà existants, un dans les Landes, deux en Pyrénées Atlantiques - un côté basque et béarnais - et l'EPF de l'agglomération d'Agen.

L'EPF historique Poitou-Charentes s'est étendu à tous les territoires néo-aquitains qui n'en étaient pas encore dotés. Ainsi, l'ensemble des collectivités de la Nouvelle-Aquitaine peuvent avoir accès à cet outil, qui est vraiment à destination de ces dernières pour leur permettre d'entrer dans des stratégies foncières plus spécialisées, avec des équipes et une ingénierie expertes en termes d'acquisition foncière. L'objectif est de faire du portage foncier pour le compte des collectivités, ce qui va permettre de faire émerger des projets qui, sinon, seraient plus en difficulté. Tout simplement, on débudgétise, pour la durée de la convention et du portage, le coût du foncier pour des projets sur des collectivités. C'est un outil très important dans la mesure où l'accès au foncier est un vrai sujet. C'est la première pierre d'un projet d'aménagement quelconque, que ce soit sur l'habitat ou le développement économique. Donc pour les collectivités, pas forcément sur des projets d'aménagement public, on fait l'acquisition de ce foncier pour permettre la sortie d'un projet validé par la collectivité.

@qui! : Pourrait-on évoquer plus précisément quelle est la stratégie foncière de la Région au regard de l'aménagement du territoire ?

LR : Il faut distinguer : l'EPF n'est pas piloté par la Région, il y a un Conseil d'Administration, composé de représentants de différentes collectivités territoriales, allant de la Région aux communautés de communes.  La volonté de la Région, depuis le début du mandat, est de porter une stratégie foncière dédiée à la limitation de l'étalement urbain et de la consommation foncière, mais aussi à la protection des terres agricoles, naturelles et forestières.

Nous partons du principe que l'artificialisation des terres est préoccupante. C'est vrai que la Nouvelle-Aquitaine dispose de très grands espaces pas encore touchés par l'artificialisation. Nous sommes une région au potentiel agricole important. Nous avons de beaux paysages, une belle biodiversité et des espaces naturels, et l'idée c'est de les préserver. A travers la stratégie foncière et le schéma d'aménagement du territoire, notre volonté est d'orienter l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine et des collectivités vers un changement de paradigme : avant d'aller vers la facilité de l'étalement urbain et du développement du foncier sur les espaces naturels, agricoles et forestiers, nous devons réfléchir différemment. Et partir du principe que nous devons préserver les espaces et non les consommer. Il est préférable de s'orienter vers la revitalisation des centre-villes et des centre-bourgs, la revitalisation des friches, et de recentrer les projets d'habitats notamment autour des gares et des pôles de mobilité. Il faut s'intégrer dans cette vision suggérant que l'étalement urbain n'est pas une bonne chose, et il est essentiel de préserver nos capacités alimentaires à l'horizon 2030, 2040 et 2050, et donc voir comment la Région peut porter une stratégie économe en foncier.

EPF et SAFER, même combat

@qui! : Entrons un peu dans la relation possible entre EPF et SAFER (Société d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural) : ces outils dont nous disposons peuvent-ils avoir des actions complémentaires et efficaces, notamment pour l'agriculture?

LR : Depuis de longues années, l'EPF Pays Basque, par exemple, bénéficie d'un partenariat avec la SAFER Aquitaine-Atlantique. L'idée maintenant est de faire la même chose entre l'EPF Nouvelle-Aquitaine et les trois SAFER qui fusionneront le 20 juin pour créer la SAFER Nouvelle-Aquitaine. Une convention existait déjà entre l'EPF et la SAFER du Poitou-Charentes, mais elle n'était pas assez poussée vers cette complémentarité. Avec le Conseil d'Administration de l'EPF, nous avons vraiment souhaité travailler plus étroitement avec la SAFER Nouvelle-Aquitaine. Cette complémentarité est en effet nécessaire : le foncier doit être considéré comme une ressource. Celle-ci doit être protégée, revalorisée mais cette ressource doit aussi être à son juste prix et à sa bonne évaluation. Dans certains territoires, le foncier devient très cher, comme par exemple sur le littoral ou la Métropole, mais aussi dans quelques territoires ruraux. Dans ces derniers, il arrive que la valeur foncière ne corresponde plus forcément à celle d'un terrain agricole tel qu'il devrait l'être.

Il est extrêmement important que l'ensemble des opérateurs fonciers soient bien connectés, bien coordonnés pour que chacun sache où il agit, tout en restant dans une action en complémentarité. Par exemple, la spécialité d'un EPF est plutôt là où se trouve du bâti, tandis que les SAFER vont intervenir sur les terres agricoles. Un des intérêts de notre convention est, par exemple, de voir comment nous pouvons nous coordonner sur une action pour un terrain comportant à la fois un côté agricole et bâti. Ainsi, nous évitons le conflit d'usage, en plus d'être sur le juste prix du foncier. Il faut savoir que l'EPF n'achète que s'il y a un projet d'aménagement derrière, que ce soit pour ramener des habitants ou avoir une activité économique. Nous avons toujours à l'esprit l'émergence d'un projet, tout comme la SAFER pour l'installation des agriculteurs. Pour nous c'est extrêmement important. Chacun son métier, mais nous avons des sujets connexes et complémentaires, l'idée c'est que nous collaborions.

 

@qui! : Quelles solutions sont envisagées pour une meilleure utilisation du foncier ?

LR : A travers le SRADDET (Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Égalité des Territoires), la Région a lancé un appel à projets, qui sera renouvelé tous les ans, sur la double utilisation du foncier. L'objectif est de susciter l'innovation et l'intérêt sur le foncier. Revitaliser, réinvestir dans des bâtis existants coûte plus cher : une démolition partielle, une modernisation ou une dépollution peuvent être requis. C'est pour cela que les collectivités ne vont pas forcément sur le foncier déjà existant. L'intérêt des SAFER, EPF et celui des différentes politiques menées par les collectivités est donc faire en sorte que réinvestir l'existant soit plus facile à mener dans une opération d'aménagement. Nous sommes davantage dans l'incitatif et parallèlement moins dans l'étalement urbain.

@qui! : Quelle est l'importance de ces outils par rapport à la définition d'une politique sur le plus grand territoire agricole européen ?

LR : C'est important, parce qu'effectivement il faut protéger les terres agricoles et forestières, et ça la Région l'a très bien compris. Alain Rousset est très volontariste vis-à-vis de cela. Nous souhaitons aider et accompagner, d'où l'intérêt d'un partenariat entre la Région et la SAFER qui sera représenté au moment de la création de la SAFER Nouvelle-Aquitaine, le 20 juin. Nous visons l'installation d'agriculteurs et la lutte contre la déprise agricole. Le Conseil Régional va mettre des moyens pour payer les frais notariers sur du portage. C'est important de pouvoir s'appuyer sur des organismes comme les SAFER et des sur outils comme les EPF. Nous voulons avoir la même stratégie foncière sur tout le territoire néo-aquitain. L'idée est de travailler notamment à la régulation du foncier, lui (re)donner sa vraie valeur, en travaillant plutôt à la revitalisation de l'existant qu'en dépensant des terres agricoles. Une telle stratégie est au service des objectifs tant de la Région, que des EPF et de la SAFER.

 

Joël Aubert - Yoan Denéchau
Par Joël Aubert - Yoan Denéchau

Crédit Photo : ®Région Nouvelle-Aquitaine

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7803
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !