aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Entretien: le point de l'actualité européenne avec Alain Lamassoure

30/11/2013 | L'Eurodéputé UMP Alain Lamassoure, volontaire pour 4ème mandat européen donne son regard satisfait sur l'actualité budgétaire de l'UE et les prochaines élections européennes.

Alain Lamassoure, Député européen, président de la Commision Budget au Parlement Européen

Pour Alain Lamassoure, Député européen, Président de la Commission budget au Parlement européen,(et par ailleurs Conseiller régional d'Aquitaine), la mandature du parlement européen et de la Commission s'achève en laissant «une Union Européenne en ordre de marche et une maison Europe en ordre sur le plan budgétaire». Deux semaines après le vote du Budget européen pour 2014 et quelques mois avant des élections européennes d'une ampleur inédite, le député européen du PPE (centre droit au Parlement européen) se dit satisfait de la manière dont s'achève la mandature. A Bordeaux ce 29 novembre il nous a livré les détails de cette analyse et l'annonce de sa volonté de renouveler son mandat, tout en souhaitant que l'UMP choisisse une procédure publique de désignation de ses candidats.

Selon Alain Lamassoure l'UE est en ordre de marche parce qu'estime-t-il, «l'incendie des marchés financiers qui a gravement menacé la zone euro est éteint. Il est non seulement éteint mais l'UE a mis en place des mesures de prévention.» Parmi elles, l'eurodéputé cite l'Union bancaire qui devrait se finaliser d'ici la fin de l'année. Sous la houlette de la BCE, elle aura pour rôle de «prévenir le renouvellement de comportements aberrants de certains opérateurs financiers». Autre outil mis en oeuvre, des «garde-fou» sur les budgets nationaux, via un diagnostic de la Commission européenne ainsi qu'une Conférence interparlementaire de contrôle sur les budgets nationaux, composée de députés européens et de parlementaires nationaux.

9Mds€ de dépenses en moinsQuant au budget de l'UE, après de longues tergiversations, un accord a récemment été trouvé sur le budget 2014 détaillé, ainsi que sur un cadre budgétaire pour les sept ans à venir. «Dans les deux cas, c'est un accord courageux qui permet de combiner rigueur budgétaire et financement des priorités.» se félicite Alain Lamassoure. Coté rigueur, c'est 9 Mds de dépenses en moins qui seront effectuées l'an prochain par l'UE, soit une diminution de 7% du budget 2014 (135Mds €) par rapport au budget 2013 (144Mds€). Des économies principalement réalisées sur la Politique Agricole Commune qui affiche une baisse de 12%, et sur la politique régionale qui enregistre une baisse de 8%, mais dont la France, suite à d'habiles négociations, ne subira pas tellement les conséquences, précise-t-il. Si dans ce budget les dépenses sont en baisse, «des priorités sont aussi clairement affichées». D'abord dans le domaine économique, avec une augmentation de 40% des investissements d'avenir à destination notamment de programmes de recherche et d'innovation étroitement liés à l'aéronautique et au spatial. «Une orientation qui est importante pour l'Aquitaine», souligne le député européen. C'est aussi avec satisfaction qu'il annonce que le programme Erasmus, en cessation de paiement l'an dernier, est «sauvé».

De nouvelles ressourcesAutre priorité pointée par l'Eurodéputé, «la dimension sociale» avec un financement pour l'emploi des jeunes (3Mds €) ainsi que, dans le cadre budgétaire de 7 ans, le programme d'aide aux plus démunis. Après une dure bataille, il conservera une dotation de 500M€ an. A noter tout de même, un changement de configuration quant au panel des actions concernées par ce programme. Celles-ci seront «plus diversifiées» et ne se cantonneront donc plus uniquement à l'aide alimentaire. La répartition entre l'aide alimentaire et autres formes d'aides étant encore en cours de négociation.
Enfin, autre «grand sujet de satisfaction» pour le Président de la commission du Budget du Parlement européen: « j'ai obtenu un accord politique pour qu'on mette à plat le financement de l'UE afin de trouver de nouvelles ressources sans peser sur les budgets nationaux». Pour ce faire, un groupe à haut niveau de neuf membres présidé par une personnalité européenne se réunira le 19 décembre prochain. Des propositions pourraient être faites dès l'an prochain. Parmi ces nouvelles ressources, Alain Lamassoure évoque déjà, par exemple, «la taxe sur les transactions fnancières qui pourrait être affectée au budget de l'UE».

"Un saut démocratique déterminant"A l'aune de l'année 2014, l'eurodéputé n'oublie pas d'évoquer un autre sujet d'importance pour la vie démocratique de l'UE : les élections des députés européens. Organisées le 25 mai en France, ces élections de 2014, pourraient bien représenter «un saut démocratique déterminant dans le fonctionnement de la vie européenne» s'enthousiasme l'Eurodéputé. En effet, cette année, les élections européennes permettront l'élection du Président de la Commission européenne par le Parlement européen, autrement dit par les citoyens européens, à travers l'élection de leurs eurodéputés. Il était jusque-là un haut fonctionnaire nommé par le Conseil européen. «C'est un changement révolutionnaire, à condition que les familles politiques européennes jouent le jeu et annoncent à l'avance leur candidat», estime Alain Lamassoure. Si les socialistes ont déjà désigné Martin Schulz , l'actuel Président du Parlement Européen, et les centristes Guy Verhofstad, ex premier Ministre belge, les verts désigneront leur candidat à la fin de l'année ou en début d'année 2014 ( José Bové est d'ailleurs candidat à la candidature), quant au PPE (centre droit), «il va devoir faire de même au plus tard lors de son congrès les 7 et 8 mars prochain».
En présentant un candidat commun par famille politique européenne, «chacun des partis des 28 pays vont devoir présenter des éléments de programme communs. C'est une vraie campagne à l'échelle européenne qui s'annonce.» Une perspective qui l'amène à considérer, peut être de façon optimiste, que cette désignation par le peuple européen d'un M. ou Mme Europe pourrait bien «booster le taux de participation».

"Pour une procédure publique de désignation des candidats à l'UMP"Quant à son parcours personnel, Alain Lamassoure, qui compte déjà trois mandats au Parlement européen, souhaite de nouveau être candidat pour un nouveau mandat et pour être tête de liste. Mais pour l'heure, «l'UMP n'a pas arbitré qui, quand et comment seront décidées les listes». S'il admet bien volontiers «ne pas être propriétaire de son siège», tout comme il considère qu'il est «tout à fait légitime que de nouveaux candidats apparaissent», il a une nette préférence pour «une procédure publique de sélection des candidats».
En clair, il «souhaite que l'UMP annonce qu'elle sera sa procédure de sélection. Ce qui serait anormal, c'est que les décisions se prennent entre quelques uns et sur quelques coups de téléphone. Je plaide pour une procédure où les sortants ont des comptes à rendre et pour une compétition avec possibilité pour chacun de s'exprimer. Je pense aussi qu'il faut trancher le débat par des votes secrets, que ce soit par un organe politique national ou à l'échelle de la circonscription». Pour Alain Lamassoure, les choses sont dites.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
722
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 05/12/2013

"l'élection du Président de la Commission européenne par le Parlement européen" (celui qui sera élu en 2014): Moi, je ne savais pas... Je pense que je ne suis pas le seul à l'avoir ignoré, et pourtant, je pense comme Lamassourre que c'est une grande nouvelle.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !