Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Eric Andrieu, député PS Européen en débat à la Maison de l'Europe de Bordeaux

21/02/2015 | Le député européen PS Eric Andrieu s'est rendu jeudi soir à la Maison de l'Europe à Bordeaux dans le cadre d'un débat ouvert au public.

Eric Andrieu, député PSE

Eric Andrieu, député PS européen de la circonscription du Sud-Ouest, revient d'une longue tournée au contact des agriculteurs et des vignerons. L'ancien premier secrétaire fédéral du PS dans l'Aude était ce jeudi l'invité de la Maison de l'Europe Bordeaux-Aquitaine dans le cadre d'un débat ouvert au public. L'occasion d'y aborder les nouveaux défis de la commission Juncker, la mise en place de la PAC 2015 et les défis qui attendent la Commission et le Parlement pour s'affirmer comme de vrais organes décisionnels. Le député ne l'a pas caché, le chemin est long et tortueux. Morceaux choisis.

Visite de terrainOn reproche souvent aux députés européens de rester dans les murs du Parlement bruxellois. C'est pour casser ce préjugé qu'Eric Andrieu s'est rendu ces derniers jours au chevet des agriculteurs, d'abord, en Aveyron et en Lozère, puis dans la région à la rencontre des vignerons en liquoreux. Sa visite n'a visiblement pas été perçue comme une simple courtoisie par les professionnels. "J'ai été mis face au problème du maintien de l'économie montagnarde. En cela, la vigilance européenne a laissé filer quelques aspects. Mon but c'était d'écouter les doléances, de voir in-situ ce qui avait été réalisé", affirme le député socialiste. "Dans le monde agricole, mon armée, ça reste les professionnels. Dans les faits, on trouve quand même de grosses disparités de moyens". 

Des changements internesEric Andrieu a aussi abordé la question de la nouvelle "Commission Juncker" initiée le 1er novembre dernier. "Les changements internes sont profonds. On a beau dire qu'il y a 24 députés Front National qui ont été élus, dans les travaux effectués par le Parlement, ces députés là sont inutiles, même s'ils nous handicapent parce qu'on a des postes en moins chez les socialistes". Sans langue de bois, le député a avoué, à contratrio de la majorité gouvernementale remise en question ces derniers jours, qu'à la Commission, "il n'y a pas de majorité réelle. Chacun forme un groupe de compétences particulières. Le changement vient essentiellement dans le mode de fonctionnement de la Commission. Barroso était à la solde des chefs d'Etats. L'organisation de Juncker est moins cloisonnée. On n'a pas attendu qu'il fasse son programme d'investissements pour émettre des propositions. Avant l'été, on verra les conséquences de cette réorientation de la politique de l'Union Européenne. Pour l'instant, on sort d'une vision d'austérité absolue, on a forcément des questionnements". 

Une conscience européenneLe député a aussi brièvement abordé la question de la réforme de la PAC pour le plan 2015-2020, qui représente selon lui "toujours 38% du budget de l'UE. Même si on a perdu 2%, la France a quand même subi des pertes bien moins importanes que les autres Etats de l'UE. On arrive encore à sauvegarder le modèle agricole français, sa diversité, même si toutes les agricultures n'ont pas le même modèle à l'échelle communautaire". Il se déclare tout de même inquiet sur un point : la "proratisation" des aides de la PAC (autrement dit, la distribution "au prorata", proportionnelle) : "Des pans entiers de notre économie agricole pourraient disparaître avec l'instauration de ce système", a-t-il ainsi affirmé. "Il nous faut trouver des réponses publiques de régulation. On pourrait s'inspirer de ce que font les autres continents, comment la fameuse "contracyclique" (type d'économie qui consiste à stimuler la production quand elle ralentit et inversement). Cela me paraît plus efficace d'intervenir auprès des agriculteurs quand ils en ont réellement besoin". 

"On ne peut plus faire semblant"Eric Andrieu a aussi abordé la question de la réelle responsabilité des organes européens dans l'échiquier politique mondial. Ainsi, il a notamment avoué que "les négociations qui ont eu lieu en Ukraine ne se sont pas faites au nom de l'Union Européenne. C'est François Hollande et Angela Merkel qui ont agi, pas l'UE. On ne pourra plus avoir cette position médiane bien longtemps, faire semblant d'être un acteur sans en avoir les moyens est un temps révolu. La Commission investit 315 milliards d'euros par an dans sa politique. En face, on a 1000 milliards de dollars planqués dans les paradis fiscaux. Il faut se donner les moyens de lutter contre ça, si on ne règle pas le problème des moyens alloués à l'UE, peu importe les plans et les projets qu'on mettra en place. Si on continue à ne pas décider, les lendemains seront douloureux". 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
16848
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !