aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Erosion du littoral à Lacanau : Laurent Peyrondet frappe à la porte du Conseil général

28/10/2014 | Laurent Peyrondet, maire de Lacanau, s'est rendu mardi au Conseil général de Gironde pour solliciter son président à propos d'une subvention d'aide face à l'érosion du littoral.

Laurent Peyrondet, venu mardi remettre une demande d'aide financière au président du Conseil général de la Gironde

Laurent Peyrondet, maire Modem de Lacanau, est venu taper à la porte du Conseil général de la Gironde ce mardi. Sa commune, qui a engagé des travaux suite aux tempêtes qui ont touché le littoral à l'hiver 2013-2014, doit faire face à des coûts de travaux importants (plus de 3 millions d'euros). Le maire de la ville de 4500 habitants avait déjà sollicité de l'aide en avril dernier. Venu remettre une seconde lettre à Philippe Madrelle, le Président du Conseil général, il a été reçu par Viviane Cagnato, directrice de cabinet, dans une ambiance plutôt tendue.

Parole contre parole. Ce matin, Laurent Peyrondet, maire Modem de Lacanau, a "forcé" les portes du Conseil général pour solliciter l'aide de son président, Philippe Madrelle, qui se trouvait au Sénat, en plein débat sur la réforme territoriale. Dans ses mains, une lettre de sollicitation financière pour aider la ville à terminer les travaux de reconstruction du littoral, engagés suite aux tempêtes successives de l'hiver dernier. Des travaux qui concernent la reconstruction du Perré (le mur de protection installé le long du front de mer), qui sont estimés à plus de 3 millions d'euros, et auxquels participent l'Etat (762 999€) et la Région (108 469€). "Notre qualité de station touristique nous impose déjà des coûts de fonctionnement saisonniers au delà de nos capacités financières réelles (...) Le Conseil Général a démontré qu'il était capable de se mobiliser pour des catastrophes naturelles lors de sa dernière séance plénière. Nous sommes certains que vous réviserez votre position quant au soutien à nous accorder pour lutter contre l'érosion du littoral", écrit le maire de Lacanau. Il y fait notamment allusion aux 1,3 millions d'euros versés récemment par le Conseil général à l'Entre-2-mers. 

Une lettre qui fait débat...

Viviane Cagnato, directrice de cabinet de Philippe Madrelle, a reçu le maire de la commune, non sans un échange qu'il a qualifié de "houleux". "J'ai été surpris de l'accueil reçu. Faut-il avoir sa carte du PS pour pouvoir obtenir une subvention ?" ironise l'élu dont la dimension politique de le démarche ne pouvait passer inaperçue. La directrice de cabinet, de son côté, se défend d'avoir reçu une première lettre de sollicitation, le 15 avril dernier : "On a révolutionné tout le Conseil pour chercher ce courrier, or on ne l'a pas reçue. On dispose d'une traçabilité sur tous les courriers qui nous sont envoyés. Au delà du fait que c'est la bonne foi du maire et du Conseil général qui est engagée, c'est la méthode qui me dérange. On est pris en otage, c'est sa parole contre la nôtre. Nous sommes dans une société civilisée, le maire peut très bien faire une autre demande", a t-elle expliqué. "Nous avons déjà alloué 400 000 euros après la tempête à toutes les communes du littoral pour le nettoyage des plages (plan plage avec l'ONF), et nous n'intervenons pas sur le gros ouvrage sur la côte Aquitaine", ajoute Viviane Cagnato. 

"Je ne veux pas d'une ville dortoir"

Du côté du maire de la commune, on ne décolère pas. "Ils n'assument pas leur politique. Tout le monde sait qu'on doit recevoir une subvention, ils se sont engagés. Au delà du fait que ce soit incroyable de dire qu'ils n'ont pas reçu cette lettre, le littoral reste un bien collectif. Sauver le patrimoine, c'est précisément la mission du Conseil général", déclare le maire. Il accuse entre autres Pascale Got, conseillère générale et députée socialiste du Médoc, de "ne pas avoir levé le petit doigt pour Lacanau. Je ne veux pas d'une ville dortoir abandonnée par les collectivités. Les travaux seront terminés dans deux mois, d'ici là j'attends bien une réponse du Président". "Nous ne devons pas pénaliser plus encore les seuls contribuables canaulais", a-t-il écrit dans la lettre remise ce matin. Si le Conseil général ne donne pas une réponse favorable à la demande de Laurent Peyrondet, la commune de 4500 habitants devrait assumer seule le reste du coût des travaux, estimé aujourd'hui à près de 2,5 millions d'euros. 

Philippe Madrelle: "Notre position n'a pas changé"

Philippe Madrelle, Président du Conseil Général de Gironde, s'est fendu le soir même d'un communiqué incisif en réponse aux déclarations de Laurent Peyrondet : "La protection du trait de côte n’est pas de la compétence du Département mais de celle de l’État. Pour 2014, sans que cela ne relève de nos obligations légales, nous avons débloqué 1 080 000 € pour les plages de Gironde, et Lacanau en a bénéficié. Notre position n’a pas changé et, réaffirmée au sein du GIP Littoral, elle porte essentiellement sur des aspects environnementaux et touristiques : la sécurisation des accès aux plages pour protéger le cordon dunaire et le milieu naturel, et le nettoyage des plages pour accueillir au mieux les publics. (...) Je n’ai pas reçu le courrier qu’il mentionne, et j’engage ma parole. Je suis à l’écoute des maires quelle que soit leur couleur politique. Le nouveau maire de Lacanau oublie que sa commune a bénéficié de près de 200 000 € de subventions pour la seule année 2014", a-t-il notamment répondu. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1096
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !