Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Europe : Alain Juppé défend la construction communautaire à Sciences Po Bordeaux

29/03/2013 | Invité par l'association Eurofeel à l'IEP de Bordeaux, Alain Juppé a défendu l'idée d'une Europe forte qui s'inscrive durablement dans l'Histoire et la mondialisation.

Alain Juppé à Sciences Po Bordeaux

« L'intégration européenne doit se faire en priorité autour du couple franco-allemand avant de s'étendre aux autres pays », tel est l'avis de Alain Juppé. Le maire bordelais, ancien premier ministre, était ce jeudi 28 mars l'invité de l'association Eurofeel à Sciences Po Bordeaux. L'occasion de rappeler à l'auditoire son profond attachement à la construction communautaire et de discuter des perspectives à venir du vieux continent. Pour lui, l'Europe est injustement blâmée par les peuples. Irresponsable de la crise, elle en serait plutôt la solution, à condition de la doter d'un cap et d'institutions cohérentes face à la mondialisation.

« Il faut bien se rappeler pourquoi nous avons créé l'Europe, raconte Alain Juppé aux étudiants de l'IEP de Bordeaux. Le continent avait passé des siècles à s’étriper et l'envie était forte de retrouver la paix. Aujourd'hui, rien n'est acquis avec la montée des extrémismes, mais il ne faut pas relâcher l'intégration communautaire ». Loin s'en faut. Le maire de la capitale girondine espère bien que l'Union saura relever les défis qui l'accablent et s’insérer pleinement dans la mondialisation. « Bien plus qu'une simple crise, nous sommes confrontés à un nouveau monde multipolaire où le centre de gravité et de puissance s'est déplacé, explique t-il. Nous devons décider si une seule association libre-échangiste nous suffit ou si nous souhaitons une entité politique réelle avec un rôle fort sur la scène internationale ».

Définir un nouveau cap

Pour lui, le choix est déjà fait. Ce doit être la deuxième voie. Et pour ce faire, les changements ne peuvent qu'être radicaux. Le budget communautaire, actuellement en deçà des 1% du PIB européen, « doit être rehaussé et reposer sur des ressources propres, pourquoi pas via une taxe sur les transactions financières. Mais cela ne suffira pas, il faudra aussi instituer un gouvernement économique commun pour éviter que ne se réitère ce qui s'est passé à Chypre ». La stratégie se veut progressive, autour d'une harmonisation fiscale et sociale franco-allemande d'abord, puis une généralisation au reste de la zone euro. Pour ce qui est du cas britannique, l'ex-premier ministre évoque « une grande Europe », plus souple, moins intégrée, où pourraient aussi se retrouver des pays comme la Turquie ou l'Ukraine à l'avenir. L'important restant bien de garder à l'esprit que l'Union n'est pas déconnectée des ses citoyens, « elle cofinance énormément de choses sur le plan local, comme la cité du vin ou l'opération des quais à Bordeaux ».

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
737
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !