Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Europe : Alain Juppé défend la construction communautaire à Sciences Po Bordeaux

29/03/2013 | Invité par l'association Eurofeel à l'IEP de Bordeaux, Alain Juppé a défendu l'idée d'une Europe forte qui s'inscrive durablement dans l'Histoire et la mondialisation.

Alain Juppé à Sciences Po Bordeaux

« L'intégration européenne doit se faire en priorité autour du couple franco-allemand avant de s'étendre aux autres pays », tel est l'avis de Alain Juppé. Le maire bordelais, ancien premier ministre, était ce jeudi 28 mars l'invité de l'association Eurofeel à Sciences Po Bordeaux. L'occasion de rappeler à l'auditoire son profond attachement à la construction communautaire et de discuter des perspectives à venir du vieux continent. Pour lui, l'Europe est injustement blâmée par les peuples. Irresponsable de la crise, elle en serait plutôt la solution, à condition de la doter d'un cap et d'institutions cohérentes face à la mondialisation.

« Il faut bien se rappeler pourquoi nous avons créé l'Europe, raconte Alain Juppé aux étudiants de l'IEP de Bordeaux. Le continent avait passé des siècles à s’étriper et l'envie était forte de retrouver la paix. Aujourd'hui, rien n'est acquis avec la montée des extrémismes, mais il ne faut pas relâcher l'intégration communautaire ». Loin s'en faut. Le maire de la capitale girondine espère bien que l'Union saura relever les défis qui l'accablent et s’insérer pleinement dans la mondialisation. « Bien plus qu'une simple crise, nous sommes confrontés à un nouveau monde multipolaire où le centre de gravité et de puissance s'est déplacé, explique t-il. Nous devons décider si une seule association libre-échangiste nous suffit ou si nous souhaitons une entité politique réelle avec un rôle fort sur la scène internationale ».

Définir un nouveau cap

Pour lui, le choix est déjà fait. Ce doit être la deuxième voie. Et pour ce faire, les changements ne peuvent qu'être radicaux. Le budget communautaire, actuellement en deçà des 1% du PIB européen, « doit être rehaussé et reposer sur des ressources propres, pourquoi pas via une taxe sur les transactions financières. Mais cela ne suffira pas, il faudra aussi instituer un gouvernement économique commun pour éviter que ne se réitère ce qui s'est passé à Chypre ». La stratégie se veut progressive, autour d'une harmonisation fiscale et sociale franco-allemande d'abord, puis une généralisation au reste de la zone euro. Pour ce qui est du cas britannique, l'ex-premier ministre évoque « une grande Europe », plus souple, moins intégrée, où pourraient aussi se retrouver des pays comme la Turquie ou l'Ukraine à l'avenir. L'important restant bien de garder à l'esprit que l'Union n'est pas déconnectée des ses citoyens, « elle cofinance énormément de choses sur le plan local, comme la cité du vin ou l'opération des quais à Bordeaux ».

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !