Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Eurorégion Aquitaine-Euskadi : la présidence change de mains

28/04/2014 | Après deux ans de présidence Aquitaine, c'est au tour du gouvernement basque espagnol de prendre les rênes de l'Eurorégion Aquitaine Euskadi

Alain Rousset, a passé le témoin de la présidence de l'Eurorégion à Iñigo Urkullu

Ce 28 avril, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine et jusque-là, président de l'assemblée de l'Eurorégion Aquitaine-Euskadi, a passé le relais de la présidence à son homologue Iñigo Urkullu, président du Gouvernement basque. Une petite cérémonie était organisée pour l'occasion au Conseil régional d'Aquitaine, suivie d'une visite de terrain sur le tablier du viaduc de la Dordogne afin de mesurer l'avancée du chantier de la future LGV. L'occasion aussi pour les deux Présidents de dresser un bilan des deux premières années d'existence de l'Euro-région et les pistes de travail envisagées pour les années à venir.

Si la collaboration entre Aquitaine et Euskadi a désormais plus de 20 ans, la coopération formelle et unifiée au sein d'une structure juridique et politique unique est récente. La création du Groupement Européen de Coopération Territoriale (support juridique à l'Eurorégion) à tout juste deux ans. Et en deux ans, le bilan dressé par Alain Rousset est plutôt flatteur. La preuve d'une coopération riche et dynamique permettant de participer «de manière très concrète», selon ses mots, au développement économique, social et culturel de cet espace eurorégional de plus de 5,5M d'habitants.
Le transport, axe prioritaire de coopérationQue ce soit par le biais de la rencontre et de la mise en réseau des acteurs transfrontaliers, de la conduite d'appels à projets ou encore par le développement de projets européens de coopération territoriale, l'Euro-région est déjà intervenue dans les secteurs aussi divers que l'aéronautique, les énergies marines, l'élevage (brebis laitières), la forêt, la culture, la santé, la mobilité éducative et linguistique ou encore le transport, axe prioritaire de coopération affirmé depuis la création du GECT.
En la matière, l'exemple du projet de mobilité transfrontalière des voyageurs «Transfermuga» est le plus parlant. Au delà d'une meilleure connaissance des mobilités et des voyageurs transfrontaliers, ce projet a donné l'impulsion à la mise en interconnexion des transports (cyclables, routiers et ferroviaires) entre Bayonne et San Sebastian. Au programme notamment, temps de transport raccourci et billetique commune. Le tout se concrétise peu à peu. Concernant par exemple le transport ferroviaire, «en juin, les TER Aquitain pourront aller jusqu'à Irun» assure Alain Rousset. A compter de 2017, avec le prolongement du «3ème rail» jusqu'à San Sebastian (qui permet de compenser les effets d'écartements entre réseaux ferrés français et espagnol) il n'y aura plus de rupture de charge. Les voyageurs pourront rejoindre San Sebastian depuis Bayonne, sans changer de train. Le trajet se fera alors en 45 minutes, là où pour l'heure, il faut compter 1h40. «En divisant par deux le temps de trajet, la frontière quelque part disparaît, c'est un événement considérable» se réjouit le président aquitain.

Un budget de 1,1 M€«Faire disparaître les effets de frontière», c'est bien aussi le projet du nouveau Président de l'Eurorégion, Iñigo Urkullu. «Le bilan des deux premières années montre bien que l'union fait a force», souligne-t-il. Dans cet esprit, «un plan stratégique de l'Eurorégion pour 2014-2020 sera présenté en juin» annonce-t-il. Un plan basé sur un diagnostic socio-économique chiffré de l'espace eurorégional réalisé par la Chambre de commerce transfrontière en collaboration avec les CCI de la zone, les services statistiques régionaux et avec le support des CESER basque et aquitain.
Mais d'ores et déjà, Iñigo Urkullu insiste sur la nécessité pour l'Eurorégion, «d'améliorer la visibilité de son projet eurorégional» notamment en intensifiant les réseaux de collaboration au niveau économique et social, ainsi que les connexions ferroviaires, dont la LGV. Parmi les objectifs qu'ils soulignent figurent également le soutien continu au développement culturel et notamment des 3 langues (français, basque, espagnol); l'impulsion vers plus de transparence et la proximité à l'égard des citoyens et de la société, ou encore le renforcement des liens entre les personnes avec la préparation d'une convention pour un meilleur accompagnement sur le vieillissement et les maladies chroniques. Pour 2014, l'Eurorégion est dotée d'un budget de 1,1M€ soutenu à part égale par l'Aquitaine et l'Euskadi.

Iñigo Urkullu et Alain Rousset sur le chantier de la LGV sur le viaduc de la Dordogne


La LGV un projet stratégique pour l'EuropeEnfin, cette rencontre a également été l'occasion pour les deux présidents de réaffirmer leur volonté commune d'une LGV, tant à l'attention de l'Europe que des instances nationales. «La LGV sur l'axe atlantique est un projet d'intérêt stratégique pour l'Europe tant pour le transport des voyageurs que des marchandises» a souligné le président basque, «un formidable vecteur de richesses économiques, sociales et culturelles», a repris Alain Rousset, bien conscient tout de même qu'une telle ligne à l'horizon 2030, était une vision "optimiste". Pour autant, la visite de chantier sur le viaduc de la Dordogne a fini de démontrer la position ferme des deux hommes sur le sujet.

Lire aussi sur Aqui:
Transfermuga: vers un système global de mobilité de Bayonne à San Sebastian
Aquitaine et Euskadi: un front commun pour la LGV
L'eurorégion Aquitaine-Euskadi devient un interlocuteur privilégié de l'Europe

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Alban Gilbert - Région Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
7246
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !