Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/10/19 : Le département de la Dordogne est placé en alerte orange pour orages jusqu'à mardi 6 heures. Un épisode orageux est prévu ce lundi entre 14 h et 18 h, avec une forte probabilité de phénomènes localement violents (fortes intensités de pluie, grêle)

10/10/19 : C'était un secret de polichinelle depuis la fin de semaine dernière, Michel Veunac a fait part ce matin de sa candidature pour un nouveau mandat de maire de Biarritz via un communiqué adressé à France 3. Ses proches en étaient déjà informés.

10/10/19 : Beynac : en attendant la décision de la cour administrative d'appel sur le fond du dossier, le Département de la Dordogne appelle à un rassemblement citoyen le 16 novembres aux allées Tourny à Périgueux pour demander la fin du chantier de la déviation.

09/10/19 : Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, est en déplacement en Béarn jeudi 10 octobre. Elle visitera l’entreprise adaptée APF France Handicap 64 à Sauvagnon avant de se rendre sur le salon de l’Inclusive Tour, à Pau, dédié à l’emploi et au handicap.

09/10/19 : La Rochelle : la Fête de la Science accueille 2 spectacles d’art de rue à Port-Neuf: "Martine, voyante des territoires" par la Cie Midi à l’Ouest et “Effractions Nocturnes“ de la Cie Illotopie… Les 11, 12 et 13 devant le Yacht club du Gabut. Gratuit.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

04/10/19 : Ce sont les 24 25 et 26 septembre 2020, sur la BA 106 à Mérignac, que se tiendra la 5ème édition de l'ADS Show, Salon leader dans le domaine de la maintenance aéronautique et spatiale, entre conférences, affaires et salon des métiers.

02/10/19 : Stéphane Kintzig est le nouveau Directeur Général de Congrès et Expositions de Bordeaux depuis ce 1er octobre. Il succédera à Vincent Grenié fin décembre, le temps d'assurer « une transition optimale » avec les équipes, les clients et les partenaires

01/10/19 : Suite à l'arrêté anti-pesticides pris à Poitiers, le maire, Alain Claeys, va rencontrer ce 2 octobre le président, Philippe Tabarin, et les représentants de la chambre d'agriculture de la Vienne pour échanger à ce sujet.

01/10/19 : Municipales Bergerac:La fédération PS de la Dordogne fait savoir ce mardi qu'elle condamne les propos haineux développés par le Rassemblement National dans un tract diffusé à Bergerac et apporte son soutien à Adib Benfeddoul face à ces attaques indignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/10/19 | Les Landes se dotent d’un nouveau site internet

    Lire

    Le Département des Landes lance un nouveau site d’information en ligne qui a pour objectif de permettre à chaque landais d’avoir une meilleure connaissance et compréhension des politiques publiques mises en œuvre. Un espace de contribution est également crée où chacun pourra proposer des articles, évènements, photos. Rdv sur Xlandes-info

  • 14/10/19 | Limoges, Ville-Santé de l’OMS

    Lire

    La Ville de Limoges vient d’être reconnue membre du réseau des Villes-Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé. Grâce à cela, la commune souhaite renforcer son action sur la santé en affirmant la volonté d’améliorer l’état de santé et le bien-être de ses concitoyens en utilisant le levier des politiques publiques locales. Elle va s’inscrire dans le groupe de travail « Ville Sport Santé ».

  • 14/10/19 | Le Grand Dax lance Bonus Drive pour les trajets du quotidien

    Lire

    Le Grand Dax met en place une nouvelle application de mobilité sur le territoire des 20 communes de l'Agglo. Appelée Bonus Drive, cette application gratuite de covoiturage de proximité, permet de partager les déplacement habituel de courte distance (travail, courses, médecin, loisir,etc) tout en faisant des économies avec des trajets pour 0,10€/km, soit en moyenne 3 fois moins cher qu’un trajet seul au volant. Et un système de récompense (bonus) est mis en place pour les co-voitureurs réguliers. Téléchargeable depuis l’apple store et Google Play, l'application est active dès ce 14 octobre. Infos: www.grand-dax.fr

  • 14/10/19 | Un Salon du Bien être à Cenon

    Lire

    Le club d’entreprise Des deux rives et celui de Cenon (33) organisent la 8ème édition du salon Les rives du bien-être. L’événement se déroulera les samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019 au complexe sportif de la Morlette à Cenon. Quatre-vingts exposants accueilleront les visiteurs avec pour objectif de faire découvrir une large palette de thérapies alternatives, de médecines douces, de techniques manuelles et produits voués au bien-être. Au programme aussi des ateliers, conférences et diverses prestations pouvant, pour certaines être payantes. Entrée libre.

  • 13/10/19 | Lascaux IV gratuit pour les écoliers et collégiens périgourdins

    Lire

    L'entrée à Lascaux 4 à Montignac, est gratuite pour les écoliers du primaire et les collégiens de Dordogne, du 1er novembre au 31 mars 2020, dans le cadre de sorties scolaires. Le département répond ainsi à une demande des enseignants qui estiment que les billets d'entrée coûtent trop chers pour organiser des sortie scolaires. La Sémitour, qui gère Lascaux, a accepté de baisser ses tarifs. Le département de la Dordogne prend en charge la compensation financière.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Evacuation des squats : les solutions peinent à émerger

31/07/2019 | La solidarité citoyenne s’organise en attendant que l’Etat et les collectivités prennent en charge les personnes sur un plan social, sanitaire et administratif

Athénée Libertaire

Entre le 23 et le 26 juillet, au moins trois expulsions de squats ont eu lieu : un hôtel rue Lafaurie de Monbadon, un camp de Sahraouis rue Kléber et la Flèche Saint Michel, occupée par des personnes à la rue qui ont voulu rendre visible leur détresse. Alors que le thermomètre affichait 43°C, cette série d’expulsions a suscité de nouvelles réactions dans le monde militant, politique et associatif. Un nouveau diagnostic a pu être établi et les collectivités sont à la recherche de bâtiments publics à réquisitionner.

Jean-Louis David, adjoint au maire en charge de la vie urbaine et de la proximité, revient sur les évacuations de la semaine dernière : « A Bordeaux, nous nous retrouvons confrontés à des situations terriblement compliquées à gérer. Les squats ont souvent été organisés dans des immeubles ne pouvant pas être habités ou recevoir des publics. C’est l’exemple typique de l’hôtel Balzac [rue Lafaurie de Monbadon] qui a été fermé pour des raisons de sécurité en 2015, à cause d’un risque d’effondrement des murs et de la toiture. Ces squats suscitent toujours une émotion à double titre chez les habitants. Ils demandent leur fermeture parce qu’ils génèrent un certain nombre de difficultés pour leur vie quotidienne, et ils demandent à l’Etat de prendre ces personnes en charge. » 

La Flèche de Saint Michel était occupée depuis plusieurs semaines par une trentaine de personnes. Pour les bénévoles sur place, c’était une manière de rendre visible la détresse des sans-abris tout en se regroupant pour être en sécurité. Du côté de la mairie, le ton est ferme : « Il y a des choses qu’on ne veut pas laisser faire, affirme Jean-Louis David. L’envahissement de la Flèche Saint Michel sur l’espace public avec l’installation de cuisines, de bouteilles de gaz, c’est non. Autant de fois des gens s’installeront à cet endroit, autant de fois ils seront évacués. »

 

La Flèche St Michel
La Flèche St Michel
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des militants de Génération.s alertent sur une « urgence humanitaire » et demandent à Mme la Préfète de « surseoir aux expulsions et de réquisitionner des bâtiments dignes pour la mise à l’abri de ces personnes à la rue. » Loïc Prud’homme, député LFI de Gironde, dénonce « l’inaction des institutions », notamment celle des maires et de la Préfète qui n’utilisent pas leur droit de réquisition pour loger les personnes démunies en urgence.

Un nouveau point de départ pour avancer (lentement) vers des solutions

Jean-François Puech, le Président de Ovale citoyen, un club de rugby social et solidaire, se félicite de la réunion qui a eu lieu vendredi 26 juillet avec Jean-Louis David, Emmanuelle Ajon (Vice-Présidente du département en charge de la protection de l’enfance), Naïma Charaï (conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine) et des représentants des associations et des personnes expulsées. Suite à cette réunion, la Préfecture a mandaté le Samu social pour établir un diagnostic social sur les occupants de la Bourse du travail. Le processus a été validé par l’ensemble des acteurs impliqués. Il s’est avéré que 70% des personnes présentes en ce lieu étaient éligibles à un logement. L’OFII leur a proposé des solutions d’hébergement, mais le nombre de personnes relogées n’a pas été communiqué.

Maria Lefort, Présidente de la Cimade de Bordeaux, tempère cette nouvelle qui ne concerne pas toutes les personnes expulsées, mais uniquement celles qui ont trouvé refuge à la Bourse du travail. La Cimade s’est mise en lien avec des avocats pour lancer des actions en justice afin de faire valoir l’accès aux droits des personnes expulsées. Elle déplore le fait que la Préfète parle souvent des Centres de Rétention Administrative, « ce qui sous-entend que la plupart des personnes sont en situation irrégulière alors que cela concerne une minorité d’entre elles, . Il y a beaucoup de demandeurs d’asile, de personnes qui ont un titre de séjour ou qui sont réfugiés, des Français et des ressortissants de l’Union Européenne. » La situation de deux jeunes nigérianes qui ont été emmenées au CRA d’Hendaye avant d’être expulsées en Espagne avait fait beaucoup de bruit. Elles sont revenues en France depuis et ont déposé une demande d’asile et une demande de titre de séjour.

Pour la ville de Bordeaux, Jean-Louis David s’est engagé à ce que le CCAS (Centre communal d’action sociale) et le service de solidarité de la ville soient encore plus attentifs aux personnes expulsées. « On cherche à améliorer humainement la situation, déclare-t-il, leur prise en charge au niveau de l’hébergement étant du ressort de l’Etat. »

La proposition d’un bail précaire a été mise sur la table. Il permettrait de fournir un accueil temporaire au sein d’un bâtiment réquisitionné par les collectivités pour loger des personnes sur une durée déterminée en attendant que des solutions de logement pérenne soient trouvées pour chacune d’entre elles. Les collectivités sont à la recherche de locaux pouvant répondre à la situation.

En attendant, la solidarité citoyenne se structure. Des citoyens militants, du milieu associatif et syndicaliste, gèrent la Bourse du travail et l’Athénée. « Déjà, les gens commencent à être très fatigués, souligne Maria Lefort. » Les bénévoles insistent sur le caractère temporaire de cette mobilisation. Jean-Louis David assure que la ville de Bordeaux est prête à soutenir ces actions.

De nouveaux squats s’ouvrent

Sans remettre en cause la validité juridique des expulsions de squats, les associations regrettent la manière dont elles sont menées, entrainant les personnes dans une boucle dont il est difficile de sortir. « Face à l’urgence, la seule réponse c’est l’ouverture de nouveaux squats, déclare Maria Lefort. Une ouverture a eu lieu hier. Si on parle de 130 à 150 squats à Bordeaux, c’est parce qu’il y a toujours des gens à la rue. Quand un squat ouvre, on lance un appel aux dons. Au moment de l’expulsion, tout est détruit. Un nouveau squat ouvre et il faut refaire à nouveau des appels aux dons. C’est sans fin. »

Jean-François Puech, président de Ovale citoyen, regrette aussi cette méthode. « On avait pas mal de joueurs au Gars rage [le squat rue des Cordeliers], témoigne-t-il. Il y avait un vrai travail social avec une permanence juridique, des cours de français… En cassant le squat, on casse le travail aussi. »

Jean-Louis David s’est rendu à l’Athénée Libertaire il y a une semaine. « Tous ces gens nous expliquent que la France est une terre d’asile, une terre des droits de l’homme. Ils s’en font une image extraordinaire. Ils disent tous « Nous sommes ici pour trouver un logement et du travail parce que nous aimons la France ». C’est intéressant à entendre, mais ça n’est pas très facile à mettre en œuvre, ça met du temps. »

Maria Lefort entend les mêmes propos : « Où est le pays des droits de l’Homme ? » On entend de la part de ressortissants africains. Ou encore « La France était bien contente de trouver des Africains pour bosser quand il fallait. Vous avez colonisé nos pays et aujourd’hui, il n’y a pas de retour d’ascenseur. »

Samedi dernier, une manifestation en soutien aux migrants a eu lieu devant le Grand Théâtre. Environ 200 personnes étaient présentes.

Léa Calleau
Par Léa Calleau

Crédit Photo : Léa Calleau

Partager sur Facebook
Vu par vous
5226
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !