aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Ex Poitou-Charentes: les casseroles tintent encore

25/10/2016 | Sans surprise, notamment au regard des évènements de la semaine passée, les fantômes financiers de l'ex Poitou-Charentes ont de nouveau hanté la plénière du Conseil régional ce lundi

Séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

C'est une série à épisodes comme savent les déclencher les polémiques politiques, fondées ou non. Il fallait donc s'y attendre, les déclarations faites par Alain Rousset ce vendredi concernant le Président LR de la Commission des Finances de la Région, Olivier Chartier, suite à un communiqué de presse de son parti concernant le dossier de l'héritage financier picto-charentais, ont à leur tour déclenché des réactions retour ce lundi lors de la séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine. Une session, en présence d'un Jean-François Macaire très discret, où le dossier financier de l'ex Poitou-Charentes, est revenu à de nombreuses reprises lors des débats. La LGV aussi de manière incidente s'y est invitée.

Ce lundi matin l'intervention d'Yves D'Amécourt, vice président du groupe LR à la Région n'était rien de moins qu'une lourde riposte, après que le Président de la Région ait qualifié Olivier Chartier de "petit manipulateur" , lors d'une conférence de presse ce vendredi. Une charge visant non seulement Alain Rousset mais aussi et surtout l'ancien exécutif de Poitou-Charentes, visant nommément trois élues aujourd'hui en responsabilité au sein de la Nouvelle-Aquitaine et plus particulièrement encore Ségolène Royal, Présidente de Poitou-Charentes, avant son départ pour le gouvernement et son remplacement par Jean-François Macaire. « Qui manipule qui ? » a interrogé à plusieurs reprises le représentant LR. S'appuyant sur un audit produit par E&Y qui analyse et confirme les 132 M€ d'impayés de l'ancienne région, l'élu n'a pas hésité sur la force de ses accusations : « le système a été organisé sciemment(...) des consignes ayant été données aux services pour retarder les paiements », « l'Etat, qui est au nombre des créanciers, savait et n'a rien dit ( …) le tout dans un contexte généralisé d'amateurisme, puisqu'on apprend dans le rapport que l’ex-Région Poitou-Charentes n’appliquait pas le B-A-BA des règles de la comptabilité ! » Bref, un rapport qui a tout d' « une petite bombe » pointe Yves d'Amécourt, insistant par ailleurs sur le fait que l'opposition picto-charentaise de l'époque, dont Olivier Chartier était le leader, avait tenté à plusieurs reprises de questionner l’exécutif de l'époque. Ce que confirme l'intéressé : « j 'ai des armoires pleines de lettres » lance-t-il à un Alain Rousset sceptique, préférant souligner pour sa part sa volonté « de ne rien cacher », mais assurant savoir, concernant les trois élues citées, que « ces personnes n'étaient pas au courant des ces problèmes; rien n'avait été documenté ».
Si Alain Rousset soutient ses troupes, pas un mot de sa part sur les propos tenus à l'égard de Ségolène Royal, également ciblée dans l'intervention. Quant à ses propos sur Olivier Chartier, il finira par reconnaître qu'il « travaille bien avec lui » et de glisser que sa réaction « a peut-être été un peu vive »...

Le plomb sous les semelles du Président
Mais le sujet picto-charentais s'est également invité lors des débats relatifs au vote de la décision modificative du Budget Primitif, le Front national pointant « des comptes incontestablement insincères » ou encore des « cadavres budgétaires dans les placards », le parti Les Républicains s'interrogeant encore sur les 21 emprunts toxiques de l'ex-région Poitou-Charentes et l'UDI s'inquiétant sur l'impact de ces questions sur le budget 2017, mais aussi des questions sur le calendrier de la Chambre régionale des comptes quant à la remise de son rapport définitif sur le dossier. Là encore, le Président de la région, précisant partagé l'impatience des élus sur les différents audits (et notamment sur la stratégie de défaisance des emprunts toxiques), a sorti la carte de la transparence : « tout comme l'impact sur le budget 2016, l'impact sur le budget 2017 vous sera présenté », assure-t-il, invitant l'assemblée à « regarder vers l'avenir ». « Je sais bien quelle est la quantité de plomb sous mes semelles, mais c'est en préparant l'avenir que l'on pourra gérer ces semelles » a-t-il volontiers reconnu pour tenter de clore le sujet... avec plus ou moins de succès.
Sur la thématique financière, et comme il s'en était déjà réjoui face à la presse vendredi dernier, Alain Rousset face à l'assemblée régionale réunie s'est de nouveau félicité de l'annonce du remplacement des dotations d'Etat par le versement d'une part de TVA, « impôt dynamique et dont chaque année le volume global augmente », a-t-il souligné. Questionné sur les modalités de mise en œuvre de cet impôt par le groupe LR, Alain Rousset précise que pour l'instant, « le Gouvernement penche pour reverser une part de l'impôt national dans les Régions à partir de 2018 en fonction d'une clef de répartition qui tiendra compte de l'intervention des régions sur les entreprises », ce qui a de quoi donné le sourire au président de Nouvelle-Aquitaine, « puisqu'avec Rhône Alpes, c'est nous qui intervenons le plus. Ce qui signifie que nous allons pouvoir accentuer notre intervention», signale-t-il sans pour autant paraître convaincre ni les LR, ni l'UDI dont le chef de file, Jean Dionis du Séjour, reconnaissant les attraits pour la Région d'un impôt dynamique et lisible, a fait part de son incrédulité sur « l'engagement d'un premier Ministre dont le Gouvernement a peu de probabilité qu'il se succède à lui-même ».

LGV GPS: EELV et PS ont frôlé la rupture
Au titre de la décision modificative votée ce jour, il est un sujet qui a un peu fait parler de lui mais bien moins que cela aurait pu être prévisible, notamment dans les rangs de la majorité. La version originelle de cette décision modificative, prévoyait l'ouverture d'une ligne budgétaire pour la réalisation d'études et d'acquisitions foncières sur le projet de LGV GPSO vers Dax et Toulouse. 5,6 M€ qui ont été finalement effacés considérant qu'au Budget Primitif, «  il restait 6,5M€ d'autorisations de programme non attribués, qui pourront donc être utilisés pour ce même dossier » a expliqué en ouverture de séance le Président de la Région. Un effacement dans la décision modificative qui, pour un temps au moins, satisfait les élus EELV, prêts, quelques heures auparavant, à rejeter en bloc le vote de cette décision budgétaire la considérant comme une rupture de l'accord de mandature EELV/PS. Accord qui comprenait la non participation financière de la région à la poursuite du projet LGV GPSO. Pour autant si la ligne budgétaire a été supprimée, cela ne semble en rien être le cas du projet qu'elle sous-tendait... et c'est bien ainsi que l'ont compris les autres groupes politiques, à commencer par le Modem, pour lequel, Fabienne Requenna, a souligné qu'en la matière, le Président avait toute la confiance des élus de leur groupe.
Une confiance loin d'être acquise sur bien d'autres sujets, tels que l'harmonisation des politiques publiques des 3 ex régions dans laquelle l'élue a déploré voir la Région « s'engluer ». Autres récriminations: les politiques contractuelles avec les territoires, sur lesquelles « on ne voit rien venir », ou encore l'absence de politiques d'entretien et rénovation du réseau routier dans l'ex-Aquitaine (Limousin et Poitou-Charentes voyant certains chantiers pris en compte dans le Contrat de Plan Etat Région dont l'élargissement a d'ailleurs été approuvé ce lundi en séance plénière). Si sur l'harmonisation le Président de la Région a rappelé que "le législateur a fixé un délai de 5 ans, et non dix mois, pour ce chantier difficile", il a admis un temps de retard quant aux contrats de territoires envisageables « d'ici 8 à 10 mois ». Sa réponse a par contre été sans concession sur l'intervention de la Région sur le réseau routier, hors Contrat de Plan Etat Région qui « concerne des axes structurants des anciens Limousin et Poitou-Charentes». « Dans l'ex-Aquitaine on s'est déjà occupé de tous les grands axes structurants routiers du territoire », a-t-il grondé avant d'ajouter à l'intention de Barthélémy Aguerre, l'élu Modem qui l'interrogeait, « le législateur avec la loi Notre nous amène à une spécialisation des compétences, et je souhaite qu'elle soit respectée. Je ne suis pas dans la culture du saupoudrage ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5518
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Un nouveau PDALHPD pour le Lot-et-Garonne Politique | 16/08/2017

En Lot-et-Garonne, mise en place d’un nouveau Plan Départemental d'Actions pour le Logement et l'Hébergement des Personnes Défavorisées

Joël Aubert aux côtés d'Alain Claeys, maire de Poitiers et président de l'intercommunalité de Grand Poitiers Politique | 08/07/2017

Interview: Alain Claeys (maire de Poitiers) : "Grand Poitiers a intérêt à renforcer son attractivité"

TGV Politique | 07/07/2017

LGV: La majorité départementale des Landes monte au créneau

Jacqueline Dubois, députée du Sarladais Politique | 05/07/2017

Jacqueline Dubois, première députée du Sarladais

Jean-Pierre Cubertafon, député modem du Nontronnais Politique | 28/06/2017

Jean Pierre Cubertafon le nouveau député du Périgord Vert

La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1 Politique | 27/06/2017

La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1

Michel Delpon, député du Bergeracois Politique | 22/06/2017

Michel Delpon, le nouveau député du Bergeracois

tuffnell vignette Politique | 19/06/2017

Charente-Maritime : les Marcheurs emportent trois sièges sur cinq

La vague passe, deux îlots résistent Politique | 19/06/2017

Pyrénées-Atlantiques : la vague Macron passe, deux îlots résistent

Alain David Politique | 19/06/2017

Gironde: Alain David seul élu PS, un "Insoumis" et dix "En Marche"

Philippe Chassaing, député élu en Vallée de l'Isle Politique | 19/06/2017

En Dordogne, la majorité présidentielle réalise la passe de quatre

Landes Politique | 19/06/2017

Landes : Darrieussecq et Causse (En Marche) élus, Vallaud sauve la circonscription d'Emmanuelli pour le PS

Trois députés LREM pour le Lot-et-Garonne Politique | 18/06/2017

Michel Lauzzana, Alexandre Freschi et Olivier Damaisin : les trois nouveaux députés de Lot-et-Garonne

Législatives 2017 Politique | 15/06/2017

Législatives : ces deux "macronistes" qui s'affrontent dans la neuvième circonscription

Steiner Politique | 15/06/2017

Landes : derniers jours de suspense dans le fief d'Emmanuelli