Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Ex Poitou-Charentes: les casseroles tintent encore

25/10/2016 | Sans surprise, notamment au regard des évènements de la semaine passée, les fantômes financiers de l'ex Poitou-Charentes ont de nouveau hanté la plénière du Conseil régional ce lundi

Séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

C'est une série à épisodes comme savent les déclencher les polémiques politiques, fondées ou non. Il fallait donc s'y attendre, les déclarations faites par Alain Rousset ce vendredi concernant le Président LR de la Commission des Finances de la Région, Olivier Chartier, suite à un communiqué de presse de son parti concernant le dossier de l'héritage financier picto-charentais, ont à leur tour déclenché des réactions retour ce lundi lors de la séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine. Une session, en présence d'un Jean-François Macaire très discret, où le dossier financier de l'ex Poitou-Charentes, est revenu à de nombreuses reprises lors des débats. La LGV aussi de manière incidente s'y est invitée.

Ce lundi matin l'intervention d'Yves D'Amécourt, vice président du groupe LR à la Région n'était rien de moins qu'une lourde riposte, après que le Président de la Région ait qualifié Olivier Chartier de "petit manipulateur" , lors d'une conférence de presse ce vendredi. Une charge visant non seulement Alain Rousset mais aussi et surtout l'ancien exécutif de Poitou-Charentes, visant nommément trois élues aujourd'hui en responsabilité au sein de la Nouvelle-Aquitaine et plus particulièrement encore Ségolène Royal, Présidente de Poitou-Charentes, avant son départ pour le gouvernement et son remplacement par Jean-François Macaire. « Qui manipule qui ? » a interrogé à plusieurs reprises le représentant LR. S'appuyant sur un audit produit par E&Y qui analyse et confirme les 132 M€ d'impayés de l'ancienne région, l'élu n'a pas hésité sur la force de ses accusations : « le système a été organisé sciemment(...) des consignes ayant été données aux services pour retarder les paiements », « l'Etat, qui est au nombre des créanciers, savait et n'a rien dit ( …) le tout dans un contexte généralisé d'amateurisme, puisqu'on apprend dans le rapport que l’ex-Région Poitou-Charentes n’appliquait pas le B-A-BA des règles de la comptabilité ! » Bref, un rapport qui a tout d' « une petite bombe » pointe Yves d'Amécourt, insistant par ailleurs sur le fait que l'opposition picto-charentaise de l'époque, dont Olivier Chartier était le leader, avait tenté à plusieurs reprises de questionner l’exécutif de l'époque. Ce que confirme l'intéressé : « j 'ai des armoires pleines de lettres » lance-t-il à un Alain Rousset sceptique, préférant souligner pour sa part sa volonté « de ne rien cacher », mais assurant savoir, concernant les trois élues citées, que « ces personnes n'étaient pas au courant des ces problèmes; rien n'avait été documenté ».
Si Alain Rousset soutient ses troupes, pas un mot de sa part sur les propos tenus à l'égard de Ségolène Royal, également ciblée dans l'intervention. Quant à ses propos sur Olivier Chartier, il finira par reconnaître qu'il « travaille bien avec lui » et de glisser que sa réaction « a peut-être été un peu vive »...

Le plomb sous les semelles du Président
Mais le sujet picto-charentais s'est également invité lors des débats relatifs au vote de la décision modificative du Budget Primitif, le Front national pointant « des comptes incontestablement insincères » ou encore des « cadavres budgétaires dans les placards », le parti Les Républicains s'interrogeant encore sur les 21 emprunts toxiques de l'ex-région Poitou-Charentes et l'UDI s'inquiétant sur l'impact de ces questions sur le budget 2017, mais aussi des questions sur le calendrier de la Chambre régionale des comptes quant à la remise de son rapport définitif sur le dossier. Là encore, le Président de la région, précisant partagé l'impatience des élus sur les différents audits (et notamment sur la stratégie de défaisance des emprunts toxiques), a sorti la carte de la transparence : « tout comme l'impact sur le budget 2016, l'impact sur le budget 2017 vous sera présenté », assure-t-il, invitant l'assemblée à « regarder vers l'avenir ». « Je sais bien quelle est la quantité de plomb sous mes semelles, mais c'est en préparant l'avenir que l'on pourra gérer ces semelles » a-t-il volontiers reconnu pour tenter de clore le sujet... avec plus ou moins de succès.
Sur la thématique financière, et comme il s'en était déjà réjoui face à la presse vendredi dernier, Alain Rousset face à l'assemblée régionale réunie s'est de nouveau félicité de l'annonce du remplacement des dotations d'Etat par le versement d'une part de TVA, « impôt dynamique et dont chaque année le volume global augmente », a-t-il souligné. Questionné sur les modalités de mise en œuvre de cet impôt par le groupe LR, Alain Rousset précise que pour l'instant, « le Gouvernement penche pour reverser une part de l'impôt national dans les Régions à partir de 2018 en fonction d'une clef de répartition qui tiendra compte de l'intervention des régions sur les entreprises », ce qui a de quoi donné le sourire au président de Nouvelle-Aquitaine, « puisqu'avec Rhône Alpes, c'est nous qui intervenons le plus. Ce qui signifie que nous allons pouvoir accentuer notre intervention», signale-t-il sans pour autant paraître convaincre ni les LR, ni l'UDI dont le chef de file, Jean Dionis du Séjour, reconnaissant les attraits pour la Région d'un impôt dynamique et lisible, a fait part de son incrédulité sur « l'engagement d'un premier Ministre dont le Gouvernement a peu de probabilité qu'il se succède à lui-même ».

LGV GPS: EELV et PS ont frôlé la rupture
Au titre de la décision modificative votée ce jour, il est un sujet qui a un peu fait parler de lui mais bien moins que cela aurait pu être prévisible, notamment dans les rangs de la majorité. La version originelle de cette décision modificative, prévoyait l'ouverture d'une ligne budgétaire pour la réalisation d'études et d'acquisitions foncières sur le projet de LGV GPSO vers Dax et Toulouse. 5,6 M€ qui ont été finalement effacés considérant qu'au Budget Primitif, «  il restait 6,5M€ d'autorisations de programme non attribués, qui pourront donc être utilisés pour ce même dossier » a expliqué en ouverture de séance le Président de la Région. Un effacement dans la décision modificative qui, pour un temps au moins, satisfait les élus EELV, prêts, quelques heures auparavant, à rejeter en bloc le vote de cette décision budgétaire la considérant comme une rupture de l'accord de mandature EELV/PS. Accord qui comprenait la non participation financière de la région à la poursuite du projet LGV GPSO. Pour autant si la ligne budgétaire a été supprimée, cela ne semble en rien être le cas du projet qu'elle sous-tendait... et c'est bien ainsi que l'ont compris les autres groupes politiques, à commencer par le Modem, pour lequel, Fabienne Requenna, a souligné qu'en la matière, le Président avait toute la confiance des élus de leur groupe.
Une confiance loin d'être acquise sur bien d'autres sujets, tels que l'harmonisation des politiques publiques des 3 ex régions dans laquelle l'élue a déploré voir la Région « s'engluer ». Autres récriminations: les politiques contractuelles avec les territoires, sur lesquelles « on ne voit rien venir », ou encore l'absence de politiques d'entretien et rénovation du réseau routier dans l'ex-Aquitaine (Limousin et Poitou-Charentes voyant certains chantiers pris en compte dans le Contrat de Plan Etat Région dont l'élargissement a d'ailleurs été approuvé ce lundi en séance plénière). Si sur l'harmonisation le Président de la Région a rappelé que "le législateur a fixé un délai de 5 ans, et non dix mois, pour ce chantier difficile", il a admis un temps de retard quant aux contrats de territoires envisageables « d'ici 8 à 10 mois ». Sa réponse a par contre été sans concession sur l'intervention de la Région sur le réseau routier, hors Contrat de Plan Etat Région qui « concerne des axes structurants des anciens Limousin et Poitou-Charentes». « Dans l'ex-Aquitaine on s'est déjà occupé de tous les grands axes structurants routiers du territoire », a-t-il grondé avant d'ajouter à l'intention de Barthélémy Aguerre, l'élu Modem qui l'interrogeait, « le législateur avec la loi Notre nous amène à une spécialisation des compétences, et je souhaite qu'elle soit respectée. Je ne suis pas dans la culture du saupoudrage ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6133
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !