Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | L'épidémie de Coronavirus progresse en Dordogne

    Lire

    94 cas confirmées lundi 6, 102 au 8 avril… L’épidémie de coronavirus progresse en Dordogne même si le département reste l’un des moins touchés, a indiqué le préfet lors d'un point presse. Et encore, "ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville. 23 personnes sont hospitalisées, dont 6 en réanimation et 23 ont rejoint leur domicile. Sur les EPHAD, 30 cas sont confirmés. La Dordogne enregistre 5 décès dont 3 en structures médico-sociales et 1 en EPHAD.

  • 09/04/20 | Covid-19 : de nouveaux transferts de patients en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce vendredi, plusieurs transferts de malades atteints de coronavirus, hospitalisés en Île-de-France, seront transférés par train depuis la gare d'Austerlitz vers Bordeaux, Angoulême et Poitiers. En région, les derniers chiffres de l'ARS confirment que la Gironde est le département le plus touché, mais aussi celui où les hospitalisations sont le plus en baisse (-25 en 24 heures). Le dernier bilan fait état de 2663 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 165 décès, ce qui en fait, avec la Bretagne, l'une des régions les moins touchées.

  • 09/04/20 | Tous les événements de mai de l'Odyssée à Périgueux annulés

    Lire

    En application des dispositions destinées à freiner l'épidémie, les événements du mois de mai à L'Odyssée sont annulés. La billetterie reste fermée au public. L'Odyssée propose deux formules pour les places déjà réglées : soit le remboursement total pour cela, rendez-vous en billetterie dès la réouverture du Théâtre ou renoncement au remboursement. Pour cela il faut envoyer un mail à : billetterie@odyssee.perigueux.fr. Ce choix permet de contribuer à la solidarité que L'Odyssée déploie envers les équipes artistiques et techniques.

  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Fabien Robert: le politique peut changer le monde !

21/06/2019 |

Fabien Robert

Ecrit en trois mois, en collaboration avec Hervé Mathurin, ce livre d’un jeune homme politique bordelais, pourtant déjà très expérimenté, dans un univers municipal particulièrement mouvementé, sentait évidemment le énième programme masqué pour une campagne à la mairie de Bordeaux qui s’annonce particulièrement ouverte. Et tous les journalistes présents à la présentation de ce livre par son auteur, ont immédiatement sauté le pas pour aller directement à ce qui préoccupe tous ceux qui s’intéressent à la vie de la cité phare : l’après Juppé en 2020.

Donc, nous n’aurons pas échappé aux interrogations sur « les alliances possibles, voire naturelles et légitimes pour lui, entre En Marche, le Modem (dont il est le président départemental) et les LR Macrocompatibles, au pouvoir à la Mairie de Bordeaux ».

Continuer le travail de réveil qu'a réussi Juppé

Il n’éludera d’ailleurs pas le sujet en disant clairement que les trois groupes sont « Bordeauxcompatibles » et ont des projets, des valeurs et une envie communes. Seul, le parachutage Parisien de monsieur Cazenave lui semble incongru et, même,  résultant du fameux ancien monde politique. « Nous avons tous les talents, dans ces groupes, et pourquoi pas avec certains verts constructifs, pour continuer et même améliorer, le travail de réveil qu’a réussi Alain Juppé ».

Pour lui la seule vraie question est de savoir si cette famille se regroupera au premier ou au deuxième tour. Il préférerait « au premier, mais bien malin qui pourrait dire, en juin 2019, ce que se passera en 2020 » dit-il avec une gourmandise que n’aurait pas reniée Alain Juppé.

C’est en politique expérimenté, mais sans langue de bois, qu’il répondra à la question de l’impact de l’élection municipale à Bordeaux sur la Communauté Urbaine. Et là aussi la ligne est claire : il croit en la cogestion Métropolitaine « qui a fait ses preuves en termes d’efficacité, de stabilité et de respect de toutes les villes quelle que soit leur taille ».

Les expériences Chaban/Sainte-Marie, ou Juppé/Anziani sont des réussites, mais il ajoute: « le monde change, jusque dans notre beau Sud-ouest. Le PS est en phase de disparition. Une vague En Marche fait partie du domaine des possibles. Mérignac sera probablement l’une des villes dirigée par En Marche, comme quelques autres. Et cette culture de cogestion, menée par l’attelage de ces deux grandes villes, ne changera que les noms, pas la culture. L’important est de conserver cette solidarité territoriale. Et sûrement même, sans toucher à l’Institution, la rendre plus solidaire avec les territoires extérieurs à Bordeaux Métropole. C’est de notre responsabilité de faire bénéficier de la réussite actuelle de la métropole toutes les communautés qui nous entourent. »

Dans ce livre d’entretiens, les amoureux de la petite histoire vont aussi retrouver de nombreuses tranches de vie entre un élu passionné et fougueux, les mains dans le cambouis du quotidien, et un monstre sacré de la politique française, formé à l’ancienne, fidèle au delà des limites, et qui pourtant avait déjà senti ce monde qui basculait. Il était d’ailleurs lui-même en train de se transformer en acteur clairvoyant de ce nouveau monde.

De ce que l’on en lit, et malgré toutes les différences qui auraient pu les séparer, ces deux là s’étaient rencontrés, s’étaient reconnus et se respectaient. La preuve en est que les directives qui ont été laissées sur le bureau du maire (bien naïfs seront ceux qui croient le contraire) retrouve l’auteur premier adjoint. Et du pain sur la planche.

Cette partie plus intime de l’histoire se lit force détails, heure par heure, du départ d’Alain Juppé. La sidération envahissant les acteurs, puis les appétits s’aiguisant et, heureusement, la réussite parfaite de la gestion de la transition par le patron, déjà parti, mais encore au service fantôme de Bordeaux par sa maîtrise du « passage de témoin inopiné » sera aussi un moment de lecture savoureux.

Et pourtant…

Et pourtant, ce qui a été le plus émouvant dans la rencontre, c’est la passion. Oui, c’est un livre politique, oui, il y a peut-être une (petite) part de préparation à la suite, mais ce qui ressort le plus fortement c’est l’envie que Fabien Robert veut transmettre à tous de s’intéresser à la chose publique. Quel qu’en soit le lieu, quel qu’en soit le niveau, quel qu’en soit l’âge, il invite tous ceux qui le veulent bien à venir construire la vie d’aujourd’hui et le monde de demain.

Et c’est quand il aborde ce sujet que l’on sent le plus d’émotion dans son écriture. Le monde dans lequel l’on vit est le reflet des hommes qui l’ont fait. Si les hommes se désintéressent de la politique, ils n’obtiendront qu’un monde fait par d’autres, qui n’aura que peu de chance de leur plaire.

Les politiques d’aujourd’hui ne sont pas aimés, et « les partis paient aujourd’hui leur mode de fonctionnement clanique, la corruption qu’ils ont parfois laissé se développer et leur manque de réflexion et d’idées neuves » affirme-t-il.

Et l’on sent son désarroi car sa conviction, c’est que la cité appartient à ses habitants. Or, ceux-ci, tout en décriant toutes les décisions, se détournent de leur devoir : être acteur des décisions communales.

C’est en cette partie où l’on sentira la vraie sincérité de l’acteur engagé depuis ses seize ans dans l’associatif puis dans le politique. L’envie de changer les choses et d’améliorer la vie des citoyens. De redonner ses lettres de noblesses à la notion de service public, de service pour le public. Son premier mentor, François Bayrou, lui avait dit que « la vocation politique c’est l’engagement au service des autres ». Il semble qu’il en ait fait son choix de vie.

Son deuxième, Alain Juppé, lui promet de belles années devant lui. Mais au détour d’une page, Fabien Robert émet une conviction sur un homme qu’il n’a pas connu, mais qu’il admire : Jacques Chaban-Delmas. « En vérité, je crois que la première ambition de Chaban était de nous rendre heureux ».

Il semblerait que finalement, si l’auteur s’est engagé en politique, s’il invite le plus grand nombre de citoyens à le faire aussi, c’est avec ce programme politique d’une ambition démesurée mais tellement indispensable : rendre les gens heureux.


B.S

Fabien ROBERT : « Pourquoi je crois en la politique » Edition ATLANTICA 14€50

Une présentation publique du livre lundi 24 juin, à 19 heures, cour Mably, à Bordeaux. Sortie en librairie le même jour.

 

 

 

B.S
Par B.S

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3706
Aimé par vous
56 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
région 2020 Politique | 09/04/2020

La Nouvelle-Aquitaine finalise son "plan d'urgence"

Sacha Houlié Politique | 09/04/2020

Sacha Houlié se dit "fondamentalement opposé" à la technique du tracking

François Bonneau Politique | 09/04/2020

Charente : quels financements pour la collectivité demain ?

Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces