Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Femmes en politique, le commentaire de Christiane Restier, co-auteure de "Sexes, genre et politique"

15/11/2008 |

Marche mondiale des femmes en Galice - Octobre 2008

Ces chiffres que l'on égrène depuis fort longtemps, et un peu plus depuis l'entrée en vigueur de la réforme en 2001 semblent n'être que comptabilisations fastidieuses. Pourquoi compter ? Pour encadrer l'application de la loi mais aussi pour alerter, comparer la situation à l'intérieur du pays entre différents échelons politiques et mettre en perspective à l'échelle européenne et internationale.

Inévitablement le débat achoppe sur des constats désabusés : la loi, assortie de sanctions, a, ainsi que vous le montrez, des effets limités et bien différents en fonction de son niveau d'application et de son degré de coercition. Dès lors les défenseurs de la non intervention reprennent de la voix, expliquant qu'on ne promeut pas le changement social par décret. La comptabilisation à partir du quantificateur paritaire a pourtant le grand mérite de donner à voir ce que les politologues nomment « fermeture du champ politique » et « professionnalisation politique».

 	 Sexes, genre et politique
Acheter ce livre chez Mollat.com

La « loi parité » a produit, votre récapitulation le montre bien, quelques effets, puisque la féminisation est corrélée à l'existence de normes différentielles fixées par le texte. Mais il faudrait pour comprendre les logiques de fonctionnement du champ politique, ses résistances et son éventuelle ouverture, s'interroger plus longuement sur les contextes dans lesquels s'inscrivent les victoires féminines, ne serait-ce que la configuration des compétitions (ainsi de la victoire de Martine Lignières-Cassou à Pau dans le cadre d'une triangulaire, ce qui fut d'ailleurs le cas pour son prédécesseur le nouvel entrant d'alors, André Labarrère face à une droite divisée en 1967) et, surtout, analyser la trajectoire politique de ces élues, leur histoire, les modalités d'accès à ces postes et, in fine, leur marge de manœuvre et le pouvoir dont elles disposent. D'où viennent-elles ? Comment ont-elles été désignées ? Cumulent-elles des mandats ? Abandonnent-elles plus rapidement que les hommes leurs fonctions ? Et surtout : ont-elles des responsabilités ?

Nous ne nous lancerons pas dans des complaintes pleinement justifiées au demeurant ne serait-ce que par la faible présence des femmes dans les instances départementales (la réformette de 2007 y impose l'instauration révolutionnaire d'un «ticket mixte » puisque candidat-e et suppléant-e doivent désormais représenter les deux sexes, lourde contrainte ! Amusez-vous à chercher la place de la femme au sein du couple : suppléante ou titulaire ?). Bornons-nous simplement à consulter aujourd'hui 6 novembre 2008 le site Internet de l'institution la plus remarquablement féminisée et élue au scrutin de liste, le Conseil régional (45,9% de femmes).
On y lit que le bureau est composé à ce jour de 24 élus (un Président entouré de 23 membres), dont au total 9 femmes (on tombe donc là à 37,5% de femmes), soit 4 vice-présidentes sur les 15 élus du haut de l'organigramme, vice-présidents et président (on passe à 26,7%) mais, tout en bas du tableau, de 5 conseillères déléguées sur 9 du même statut (cette fois 55,5%). Au-delà de ce que montre cette quantification, on doit constater que la discrimination concerne aussi les secteurs dans lesquels s'exercent les compétences des femmes puisque ce sont ceux qui correspondent aux domaines traditionnellement réservés au genre féminin : culture, solidarité, éducation, écologie, jeunesse, communication... prévention routière, auxquels il faut ajouter « Agriculture et agro-alimentaire » et « Affaires européennes ».

Affichage politique

On ne saurait donc conclure à une révolution! Mais il faudrait pouvoir en outre cerner la place des femmes dans les instances dans lesquelles s'exerce le pouvoir et sur lesquelles la loi n'intervient pas : les structures intercommunales. Et se souvenir que les taches de couleur de femmes sur les photos servent aussi d'affichage politique aux notables masculins.

Et pourtant, il faut réaffirmer combien il est indispensable de poursuivre ces comptages. Quelles que soient les limites de la réforme paritaire et bien que l'on sache que la féminisation du personnel politique n'est pas, loin s'en faut, la seule variable à prendre en compte pour mesurer l'accès aux fonctions politiques, la norme paritaire présente l'avantage de constituer un quantificateur fruste mais immédiatement lisible. La tendance est aujourd'hui à avoir recours au terme englobant de diversité. Certes le respect de la diversité sociale dans toutes ses déclinaisons est éminemment souhaitable et la discrimination par le genre n'en constitue qu'une facette, mais si l'on abandonnait la norme de parité on se priverait d'un critère comptable au bénéfice d'une notion dont le flou opère un brouillage qui autorise tous les jeux politiques et escamote la question fondamentale que posa la tentative de candidature de Coluche (il y a un quart de siècle, faut-il le rappeler ?).

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
595
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Garrouste | 16/11/2008

"Madame quorum"!
Dans beaucoup d'instances, les titulaires souvent masculins qui cumulent des mandats et fonctions font appel aux suppléantEs.

Ces dernières, on l'a vu aux dernières élections régionales, n'ont pas toujours la possibilité d'exercer un deuxième mandat alors que certains élus en sont à leur 3ème, 4ème,.. mandat. Il faut bien des débutantes pour jouer les Madames Quorum !

A quand une limitation du cumul des mandats et fonctions en nombre et dans le temps ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !