Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

  • 27/10/21 | Jean Prou nommé président du Parc Marin de l'estuaire et des pertuis

    Lire

    Mi-octobre, le conseil de gestion du Parc Marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis charentais a élu Jean Prou à sa tête. Ancien directeur du centre Ifremer de La Tremblade (17), Jean Prou y siégeait jusqu'alors en qualité de personnalité qualifiée sur les sujets conchylicoles. Il a fait part de sa volonté de "reconstruire un lien solide et efficient entre les équipes du Parc, de l’OFB (Office français de la biodiversité, ndlr) et le nouveau conseil", notamment en vue de "rendre opérationnel le plan de gestion"

  • 27/10/21 | Un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques

    Lire

    La société Game Partners à Niort, spécialiste du game design, est en train de développer un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques. Ce jeu va permettre aussi d'éduquer les utilisateurs face aux risques de cyber-attaques. L'expérimentation de ce jeu sera effectuée en entreprises mais également dans l'enseignement supérieur de Nouvelle-Aquitaine, dont l'IRIAF à Niort et Excelia à La Rochelle.

  • 27/10/21 | L'excellence néo-aquitaine au Carrousel du Louvre

    Lire

    A l'occasion de la 26ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel qui se tiendra du 28 au 31 octobre au Carrousel du Louvre, 12 entreprises néo-aquitaines des métiers d'art représenteront la région Nouvelle-Aquitaine sur la thématique « Patrimoine et Territoires ». Issue d'un partenariat entre la Région, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, la présence de ces artisans mettra en avant le savoir-faire, l'innovation et l'expertise de Nouvelle-Aquitaine.

  • 26/10/21 | Le festival de Ménigoute rempile du 26 octobre au 1er novembre

    Lire

    Annulé l'an dernier à la dernière minute, le festival du documentaire animalier à Ménigoute, dans les Deux-Sèvres, revient pour sa 37e édition. Une quarantaine de films du monde entier sont à découvrir, dont un certain nombre prévus l'an dernier. La plupart sont suivis d'une rencontre avec le réalisateur. Des débats sont prévus par ailleurs avec des naturalistes. Plusieurs animations nature sont également au programme, comme une sortie découverte à la réserve de Moeze Oléron (17).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Ferroviaire : « la France peut mieux faire »

14/02/2019 | La délégation girondine du Mouvement Européen France organisait ce mercredi 13 février un débat autour de la mobilité dans l'Union Européenne.

1

A l'heure des Grands Débats organisés dans toute la France, le Mouvement Européen France en profite pour faire d'une pierre deux coups. Ainsi, un temps d'échange était organisé ce mercredi dans le cadre du Grand Débat National. L'Athénée Municipal de Saint Christoly recevait la conférence débat "Union Européenne et mobilité durable : l'exemple des transports ferroviaires. L'ancien député européen Gilles Savary a pris la parole, suivi de Michel Caniaux, Président de la section Charente-Maritime du Mouvement Européen, qui a présenté un projet qu'il souhaite mettre à l'étude.

Comment réussir la transition écologique en termes de mobilité ? C’est à cette question que les intervenants ont tenté de répondre lors du débat. En France, le routier représente près de 90% du transport de marchandises, contre moins de 10% pour le ferroviaire. L’ancien député européen Gilles Savary explique que dans le cadre de l’Union Européenne, « tous les États membres sont assujettis aux textes européens pour ce qui est de la régulation du transport », avant d’ajouter que la politique de l’Europe dans ce secteur est modale : une politique pour le ferroviaire, pour le routier, pour l’aérien et pour le maritime. Pour l’ancien député, cette division par moyen de transport permet à l’Europe de mettre en place des réglementations efficaces. Gilles Savary a notamment évoqué la mise en place de la responsabilité civile des armateurs, suite aux marées noires que les États devaient assumer seuls ; la norme « Euro » sur la pollution des véhicules – qui en est à sa sixième version depuis sa création dans les années 70 – qui implique que moins un moteur pollue, moins il coute cher, et inversement ; ou encore, la première liste noire des compagnies aériennes, qui interdit l’implantation de ces dernières sur le sol européen à cause de la pollution causées par leurs appareils.

Comment mieux développer le ferroviaire en France ?

D’après Gilles Savary, la politique européenne a deux objectifs : « améliorer la mobilité et le lien entre les pays membres, mais aussi mettre en place une route européenne sans frontières ». Pour mener ces projets à bien, l’Union Européenne a créé le Réseau Transeuropéen de Transport (RTE-T) en 1996. A l’échelle française, pour que le chemin de fer prenne plus d’importance « il faut procéder à un ‘split modal’, explique Gilles Savary, si la route fait trop, il faut transférer une partie des marchandises sur le ferroviaire ». L’Union Européenne a tenté de faire aller l’֤État français dans cette direction en 2013, avec l’ « eurovignette » (taxe poids lourds), dont le conflit des bonnets rouges a provoqué l’abandon du texte en France. « Une version alternative de cette taxe fait partie des revendications des Gilets Jaunes, ajoute Gilles Savary, ils veulent que les poids lourds étrangers soient taxés, pour permettre aux transporteurs français de tenir ». D’après l’ancien député européen, le Gouvernement serait en train d’élaborer une réforme à ce propos.

Pour ce qui est du ferroviaire, Gilles Savary déclare que « l’UE pourrait financer les grands axes ferroviaires européens à travers le pays, mais pas les réseaux locaux, qui coûtent trop cher ». Mais qui dit intervention de l’Union Européenne dit ouverture à la concurrence. Gilles Savary a d’ailleurs noté la position ambigüe de l’État vis-à-vis de cette dernière : « la France se refuse à toute ouverture à la concurrence sur son territoire, alors que des trains français circulent en Allemagne ou en Belgique. Ouverture à la concurrence ne veut pas dire fin des services publics, ça veut dire que c’est à eux de fixer de nouvelles règles ». L’ex-député européen a également évoqué l’existence de l’Agence Européenne du ferroviaire. Elle permet une certification commune au sein de tous les états membres. Ainsi les conducteurs de train peuvent passer un permis européen, qui implique la formation au matériel des différents pays, en plus d’une connaissance des lignes locales étrangères sur lesquelles ils officieraient. Dans le cadre de la concurrence, la mise en place d’un organisme national de régulation est également prévue par cette Agence.

« Via Atlantica » : mieux desservir la France au niveau européen

 

Michel Caniaux est le président de la section Charente-Maritime du Mouvement Européen, et chargé de mission pour le projet « Via Atlantica ». Ce dernier consiste en l’extension du réseau ferré européen (RTE-T), qui n’a que deux grandes lignes en France : Paris-Bordeaux-Nord de l’Espagne et Paris-Lyon-Turin. Michel Caniaux veut créer une ligne au départ de Brest qui rejoindrait la ligne Lyon-Turin en passant par Poitiers, Limoges et Clermont-Ferrand. Permettant ainsi de relier les deux grands axes existants.  

Le Projet Via Atlantica

« Avec ce projet, on fait coïncider les intérêts européens et français, précise Michel Caniaux, on crée un triangle de croissance entre la Bretagne, le Pays Basque et les Alpes or aujourd’hui, c’est ce triangle-là qui souffre ». L’Association ALTRO, qui défend ce projet, remettra au Gouvernement un premier état des lieux du projet le 25 février, avant de passer devant une commission pour le projet final le 25 avril.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
4179
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !