11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

03/10/2017 | Réunie ce mardi, Nouvelle Aquitaine THD a accueilli deux nouveaux syndicats mixtes dans son organisation. On vous explique ce que ça change pour le déploiement de la fibre.

1

Les chiffres fournis fin septembre par une enquête d'UFC Que Choisir sont sans appel : aujourd'hui en France, 7,5 millions de personnes n'ont pas accès à un débit internet correct (soit 11,1% de la population). Plus intéressant encore, l'enquête souligne que ce problème accroît les inégalités entre les départements, plus précisément entre les grandes agglomérations et les territoires ruraux. Dans les communes de moins de 1000 habitants, "moins de deux tiers de la population a, en moyenne, accès à internet dans de bonnes conditions" précise l'association de consommateurs. La Nouvelle Aquitaine ne fait pas exception.

Ainsi, selon cette enquête parue le 29 septembre, "le meilleur du très haut débit est accessible pour moins de 1% de la pipulation en Creuse ou en Dordogne". En Charentes, Dordogne et Lot-et-Garonne, plus d'un habitant sur cinq ne serait ainsi éligible qu'à un accès au débit inférieur à 3 Mbit/seconde, alors même que le débit de référence fixé par les autorités françaises pour le très haut débit est dix fois plus élevé. Seule exception : la Gironde, seul département où plus d'un habitant sur deux à accès au fameux très haut débit. Du côté du gouvernement, on en reste toujours aux objectifs fixés par le plan "France très haut débit" (20 milliards d'euros sur six ans et une couverture totale du territoire pour 2022, objectif dont la faisabilité a été contesté par un précédent rapport de la Cour des Comptes et dernièrement par UFC Que Choisir, qui estime que ce dernier ne sera pas atteint avant 2035). 

"Unis pour être efficaces"

Pour les régions et les départements, il s'agit bien évidemment d'un enjeu fort. Ainsi, selon les propos de Vincent Bouyer, directeur régional d'Orange, relayés par Sud Ouest, "516 000 foyers sont éligibles à la fibre d'Orange en Nouvelle Aquitaine, soit 15% de la population". Depuis juin 2015, la région Nouvelle Aquitaine a décidé de réagir, en engageant 229 millions d'euros dans la fibre optique jusqu'en 2020. Objectif : déployer un réseau public de 600 000 prises à cette date. Mais le coût de cette opération est bien supérieur : 1,2 milliards d'euros, dont 412 millions provenant de l'État, 85 millions de l'Europe? 170 millions du privé et 229 des départements. Pour assurer cet investissement, la Région compte passer par une société publique locale charhée de commercialiser et d'exploiter, Nouvelle Aquitaine Très Haut Débit.

Le premier conseil d'administration de Nouvelle Aquitaine THD, qui s'est tenu ce mardi, a accueilli deux petits nouveaux. En effet, si le Lot-et-Garonne, les Landes et la Dordogne étaient les trois premiers départements à l'intégrer à sa création, la Creuse (défini comme un mauvais élève par l'enquête d'UFC), la Corrèze, la Haute-Vienne et la Charente ont rejoint les rangs. Ces sept départements sont désormais réunis et regroupés au sein de cinq syndicats mixtes numériques (Charente Numérique, Syndicat d’Equipement des Communes des Landes, DORSAL Limousin, Lot-et-Garonne Numérique et Périgord Numérique). Le but de ce regroupement ? Que tout le monde puisse profiter du réseau de fibre optique en propriété publique, pour en maîtriser le rythme de déploiement. Le message est clair : les opérateurs privés ne vont pas assez vites, voici comment on accélère. Pour Mathieu Hazouard, président de Nouvelle-Aquitaine THD, ce fonctionnement est avant tout une necessité. "Ca m'ennuie quand on a des opérateurs qui viennent brouiller les cartes. Nous savons avec l'expérience qu'ils n'iront jamais s'occuper des gens les plus éloignés dont le coût à la prise est le plus élevé, par rapport à leur modèle économique", a-t-il dénoncé ce mardi en présence des différents représentants des départements affiliés. "Si, il y a six ans, tous les opérateurs privés s'étaient partagés la France et avaient déployé partout, même dans les zones les plus rurales, j'aurai évidemment signé… Aujourd'hui, notre action c'est d'aller là où il y a carence du privé".

Un modèle "plus vertueux" ?

Mais alors, en quoi cette société publique locale compte peser dans la balance des négociations avec les opérateurs privés ? D'abord, selon Mathieu Hazouard, le fait que ses actionnaires soient publics est plus un avantage qu'un inconvénient. "Ces actionnaires ont confié la commercialisation à la SPL qui va donc se retourner vers les opérateurs pour que ce dernier nous paye des frais de location pour installer son bouquet. L'objet de la SPL n'est pas d'avoir un bénéfice, cet argent sera donc reversé aux syndicats mixtes départementaux. C'est le principal avantage de ce montage : dans d'autres mécanismes, on donne tout au privé mais il n'y a pas de retour direct pour la puissance publique. Avec cet argent, les actionnaires vont pouvoir continuer à déployer de la fibre optique sur l'ensemble du département où améliorer la desserte numérique. Sans compter qu'ils gagnent en moyenne un an sur le délai de raccordement…". Si parmi ces départements, la Corrèze à, par exemple, décidé de mener une politique de déploiement 100% fibre, d'autres lui ont préféré la montée en débit via le réseau ADSL. "Les les indicateurs relatifs au débit peuvent donc être différents mais on sait que, de toute façon, à échéance plus ou moins longue, le débit sera limité avec ce système", continue Mathieu Hazouard. 

Pour autant, Nouvelle Aquitaine THD, s'il a su regrouper ces sept départements, n'a plus vraiment d'autres marges de manoeuvres pour en attirer d'autres. "Le périmètre est quasiment figé : la Gironde et les Pyrénées Atlantiques ont lancé une DSP (délégation service public). Il y a peut-être des choses à la marge, mais on part sur cette configuration là d'environ 600 000 prises qui est intéressante pour exister dans la discussion avec les opérateurs". Exister dans la discussion, c'est bien là l'objectif principal. C'est pour ce même objectif que l'UFC-Que Choisir a demandé à l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) et au gouvernement de ne pas augmenter les tarifs sur ces fameux réseaux ADSL, acte qu'auraient déjà prévu les opérateurs (dont Orange qui détient environ 70% du réseau) dans le but d'accélérer la migration de leurs clients vers la fibre. Pour Nouvelle-Aquitaine THD, le calendrier est déjà fixé, du moins pour ce qui est des prévisions. Pour la Creuse par exemple, le message à faire passer est lui aussi très clair : "les élus ont pris le dossier en main". Ainsi, pour ce département, on parle de 28 000 prises raccordées d'ici 2021, et de 40 000 de plus dans les années suivantes.

Ces départements sont conscients du coût d'un tel déploiement (par ailleurs supérieur dans les zones rurales, où le génie civil représente entre 70 et 80% du coût total de déploiement selon l'Arcep), d'où leur regroupement et leur volonté d'être le "premier réseau d'initiative publique à devenir rentable". Si les premiers marchés devraient être signées à la fin de l'année 2017, pour que les habitants de ces sept départements bénéficient de la fibre à la maison, il faudra encore attendre. Certes, la phase de conception va se déployer dans le courant de l'été 2018, mais la commercialisation des prises, elles, ne devrait pas voir le jour avant début 2019. "On s'est projetés à cette échéance là, mais ça ne sera que le début", précise Mathieu Hazouard. "On va avoir des phases expérimentales sur l'ex région du Limousin, dans la Haute-Vienne et les Landes. C'est sur ces territoires là que les premières prises vont être livrées et on aura, à partir du deuxième semestre 2018, des prises livrées dans les sept départements représentés". En attendant, selon l'Arcep, la migration vers le très haut débit se poursuit en France : au 30 juin 2017, on comptait 1,4 millons d'abonnements supplémentaires sur un an, contre 1,2 millions un an plus tôt. "Le déploiement de la fibre s'amplifie : +37% en un an, avec près de 2,5 millions de prises, et +706 000 prises ce trimestre (+9%)", précisent les données de son dernier Observatoire.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8391
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Vincent | 04/10/2017

C'est vraiment dommage que la région n'ait pas réussi à convaincre tous les départements de Nouvelle-Aquitaine d'intégrer la SPL. Si cela avait réussi le potentiel aurait été encore plus grand que dans la région Grand Est.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus