01/07/22 : Envie de découvrir Biarritz cet été sans craindre les bouchons? Une astuce, le parking relais d’Iraty, gratuit, de 700 places, relié en 10 minutes au centre-ville par la ligne 7 Express, tous les jours. La ligne fonctionne de 8h45 à minuit.

28/06/22 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la section de rocade A630 sera fermée dans les 2 sens entre l’échangeur 2 et l’échangeur 4, de 21 h à 6h, les nuits du 29 au 30 juin et 30 juin au 1er juillet.

17/06/22 : Le département des Landes est placé en vigilance rouge pour canicule extrême à compter de ce jour 14 h. En conséquence, les manifestations en plein air (sauf marchés) et les manifestations sportives en salles fermées non climatisées sont interdites

17/06/22 : En raison de la canicule, la Mairie de Cenon annonce l'annulation de la fête du Cypressat (ce soir) ainsi que celle de la Commémoration du 18 juin 1940 qui aurait du avoir lieu demain.

17/06/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance ROUGE canicule dès 14h ce jour jusqu’à la fin de l’épisode caniculaire. La température estimées ce jour est de 40°C et 41°C samedi. Elle restera supérieure à 23°C la nuit de vendredi à samedi.

12/06/22 : A Anglet (64), la députée sortante Florence Lasserre Modem) est en tête de ballotage de la cinquième circonscription avec 39,83% de suffrages, devant Sandra Pereira-Ostanel (Nupes), 22,12%. LR n'avait pas présenté de candidats.

10/06/22 : La préfecture de Nouvelle-Aquitaine appelle à la prudence sur toutes les plages de la région samedi 11 juin en raison de conditions de baignade dangereuses entre houle, vagues de bord, forts courants et baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées.

02/06/22 : En Dordogne, la RD66 à Peyzac-le-Moustier est rouverte à la circulation depuis le 1er juin. Elle avait été fermée suite à la chute de blocs rocheux de plusieurs mètres cubes en novembre 2018 et dans l'attente du confortement définitif de la falaise.

20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/07/22 | Le Jardin de Gabriel rouvre ses portes pour l'été

    Lire

    A partir du 5 juillet, le Jardin de Gabriel à Nantillé (17), rouvre ses portes pour une nouvelle saison. Cette année marque le retour de la statue de la danseuse, après 18 mois de travaux, à travers une exposition de photos qui met en exergue le travail de restauration. Du 26 juillet au 23 août, le Jardin de Gabriel, ce menuisier qui se rêvait artiste, et ses quelque 400 statues, seront en fête avec un programme qui évoquera l’histoire et le patrimoine de Nantillé. Pour les plus jeunes, des ateliers d’arts plastiques, des balades contées ou encore un escape garden « Sauvez le Jardin de Gabriel » seront proposés.

  • 01/07/22 | Un « jumeau numérique » pour le traitement des maladies vasculaires

    Lire

    Nurea à Bordeaux développe une solution logicielle à destination des chirurgiens et radiologues pour les patients atteints de maladies vasculaires. Réalisé au sein de l'Inria Bordeaux, le projet SMecH permet le traitement de l'image, l'intelligence artificielle et la modélisation du « jumeau numérique » vasculaire. Cette nouvelle technologie permet l'extraction automatique d'indicateurs prouvés comme cliniquement pertinents, prévenant les accidents cardiovasculaires.

  • 01/07/22 | Une nouvelle halte ferroviaire au coeur du Pays basque

    Lire

    À partir de samedi 2 juillet, la ligne TER 54 qui relie Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port comptera un arrêt supplémentaire avec la réouverture de la halte d’Itxassou. Avec 10 trains par jour en semaine, cette halte TER permet de répondre aux besoins de déplacements quotidiens pour se rendre au travail ou sur son lieu de formation, en toute facilité et sans encombre. La réouverture de cette halte, alternative efficace à la voiture, avait été demandée par un collectif citoyen étant parvenu à réunir 500 signatures dans la commune.

  • 30/06/22 | Dordogne : des voitures pour les aides à domicile

    Lire

    La Dordogne compte 57 000 personnes de plus de 75 ans, dont beaucoup vivent chez elles. Pour ces dernières, le recours à des services d’aides à domicile est précieux. Ces professionnels utilisent leurs véhicules personnels, avec des remboursements de frais ne couvrant pas les coûts réels. Le Conseil départemental a décidé de les doter de véhicules de service. 1 300 voitures ont été commandées à Citroën et Renault. Elles seront louées pour un montant de 4 millions d’euros par an, financés par la collectivité.

  • 30/06/22 | Dominique Reymond et Charles Berling lisent du Mauriac à Saint-Maixant

    Lire

    En juillet, la lecture prend ses quartiers d’été dans le parc de Malagar, à Saint-Maixant(33). La Nuit de la Lecture invite deux comédiens à poser leur voix le temps d’une soirée sur une sélection de textes de François Mauriac. Après Jeanne Cherhal et Jacques Weber en 2021, samedi 2 juillet 2022, ce sera au tour de Dominique Reymond et Charles Berling de "se prêter au jeu" sur une sélection de textes de François Mauriac, Marcel Proust et ils rendront hommage à Michel Bouquet ! La soirée se déroule de 19 heures jusqu’à un peu plus de 23 heures, en 3 temps.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Fini ALPC, bonjour Nouvelle-Aquitaine !

28/06/2016 | C'est dans un calme relatif que d'importants dossiers, dont le futur nom de la Région, ont été votés.

1

C'est dans une ambiance somme toute bonne enfant qu'a eu lieu hier, la séance plénière de la grande Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente. Une séance qui revêtait cependant une importance particulière compte tenu de certains dossiers prévus à l'ordre du jour. Et parmi eux, des votes ayant trait au fonctionnement de cette institution, tels que les comptes administratifs et de gestion des trois anciennes Régions, des dossiers chers à Alain Rousset comme le pack jeunesse ou la transition énergétique, mais aussi et surtout, le nom définitif de la Région.

Ce n'est pas vraiment une surprise. Le nom définitif de la Région -jusqu'ici ALPC- se profilait à l'horizon depuis déjà quelque temps. Un nom préconisé par le rapport d'Anne-Marie Cocula, fruit d'un travail de fond effectué durant ces derniers mois (échanges lors de rencontres publiques dans les douze départements, contributions de citoyens via une plate forme en ligne et recherches menées avec un groupe d'élus et d'experts) ; l'ensemble devant aboutir à « un choix de raison, de réflexion et d'anticipation » pour un nom inspiré de l'histoire et qui se veut fédérateur : la Nouvelle-Aquitaine. Une appellation qui n'a cependant pas fait l'unanimité dans l'hémicycle, des voix se faisant rapidement entendre pour la contester. Et parmi elles, celle de Thierry Rogister, élu FN et pour qui le qualificatif « nouvelle » est de trop -à moins d’être placé après « Aquitaine »- « puisqu'il ne nous permet plus d'être tête de liste ». Monique Sémavoine, élue MODEM et apparentés (Pyrénées Atlantique) redoute, quant à elle, le sentiment « confus mais persistant de fusion-absorption de l'Aquitaine au travers du nom choisi ». Même son de cloche chez Guillaume Guérin (Haute-Vienne, LR) ; un argument d'ailleurs repris par Virginie Calmels (Gironde LR) qui, bien que favorable, rappelle son refus de voir le modèle Aquitain s'imposer et sa crainte d'une centralisation à Bordeaux, du pouvoir et des décisions. Bruno Drapron (Charente-Maritime, UDI) note, quant à lui que « seuls 40% des 41 000 internautes ont plébiscité l'« Aquitaine ». Et Nicolas Belot (Charente-Maritime, LR) se demande, ironique :« si Jean-Philippe Smet est le nom civil de Johnny Hallyday, que sera le « Johnny Hallyday » de l'ALPC ? ». Des critiques dont se défend Anne-Marie Cocula : « c'est une appellation, une dénomination, la nouvelle appellation ne va pas faire disparaitre les identités locales». Et Alain Rousset de surenchérir : « l'Aquitaine de ces quarante dernières années n'a pas fait disparaître l'identité du Périgord ou du Pays-Basque ».

Une proposition de nom finalement validée et adoptée 11 conseillers su les 183 votant contre et 5 s'abstenant. Plusieurs élus picto-charentais et limousins craignant de perdre leur identité, Alain Rousset a, suite à un amendement déposé par le groupe EELV -d'ailleurs soutenu par le vice-Président limousin Gérard Vandenbroucke- accepté de rajouter sur les documents de la Région, le sous-titre « Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ». La décision devant être entérinée par le Conseil d’État d'ici le 1er octobre prochain. A noter que le chef-lieu demeure Bordeaux et le lieu de réunions, (du moins pour les plénières), l'Hôtel de Région de l'ancienne Aquitaine.

Un débat de fond sur les comptes administratifs et de gestionAutre dossier majeur de cette séance : le vote des comptes administratifs et de gestion des trois anciennes Régions, avec, bien sûr, une focalisation des tensions sur ceux de Poitou-Charentes et, en ligne de mire, l'éventuelle insincérité des comptes. Premier à ouvrir le feu, Olivier Chartier, conseiller LR de la Vienne et Président de la commission des finances, qui dénonce une dette de l'ancien Poitou-Charentes, au 31 décembre 2015, « de plus de 450M€, (sans compter les 350M€ de crédit-bail )» et des dépenses de fonctionnement en hausse depuis 2014 alors que les dépenses d'investissement sont en baisse (-30% depuis 2010). Mais surtout, la question des impayés et le problème de la sincérité ou non des comptes. Trois audits ont d'ailleurs été demandés afin d'éclaircir la situation : un sur les APAE (pas encore lancé), un second sur les garanties d'emprunt et de participation économique et un dernier sur l'évolution de le dette estimée, jusqu'ici à 100M€. Jean Dionis du Séjour (élu UDI du Lot-et-Garonne), note, quant à lui un taux d'épargne brute qui passe de 9,9% à 5,3% en un an alors que la dette grimpe de 20% pour atteindre 640M€ fin 2015. Évoquant, de surcroît et chiffres à l'appui, l'absence apparente de rattachement des charges à l'exercice, il en vient, lui aussi à douter de la sincérité du CA et demande que la Chambre Régionale des Comptes soit saisie.

Tous deux, de même que d'autres élus tels que Yoan Taris (« sans la fusion, Poitou-Charente vivrait un véritable crash financier »), demandant un vote à bulletin secret sur les CA de l'ancienne Région. Le quorum du 1/3 des élus n'étant pas atteint, le vote a finalement lieu à main levée et les CA de l'ancienne Poitou-Charentes sont adoptés à la majorité (pour : PS, PRG et Verts et contre : FN, UDI, LR, MODEM et apparentés). Les comptes administratifs des deux autres régions ne posant pas de problème, ils sont aussi adoptés, l'assemblée ayant pris acte des trois comptes de gestion.

L'éducation et le numériqueAutres dossiers soumis au vote durant cette plénière : ceux relatifs au pacte aquitain pour la jeunesse un des thèmes majeurs de cet exercice. Une session qui a donc vu la validation de la feuille de route pour l'apprentissage (la Nouvelle-Aquitaine représentant 766 jeunes en DIMA et 35 494 apprentis répartis dans 115 centres de formation dont 39% dans l'industrie et 21% dans le secteur échanges, gestion, communication, informatique). « En France, seules 3,5% des entreprises prennent des apprentis alors que les financements existent. C'est un problème culturel », précise Alain Rousset. Une tendance que le Président de Région aimerait visiblement inverser. Une mesure complétée par de nombreuses aides en faveur des jeunes, discutées et votées à cette occasion. A noter, également, d'autres projets validés tels que l'appel à projets de prototypes numériques et le déploiement du dispositif de chèque de transformation numérique, la validation de la convention de partenariat 2017 dans le cadre du programme Fullbright, ou l'appel à projets pour les bâtiments du futur, la compétitivité énergétique des entreprises ou le photovoltaïque en auto-consommation, dans le cadre de la transition énergétique.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
7054
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus

Ce dimanche 19 juin 2022 s'est déroulé le 2nd tour des législatives Politique | 19/06/2022

LEGISLATIVES dans la Vienne : 3 députés pour Ensemble et 1 pour Nupes

Les candidats élus des 4 circonscriptions de la Dordogne Politique | 19/06/2022

LEGISLATIVES En Dordogne, un seul sortant réélu, un député RN et deux Nupes

Catherine Fabre, la candidate LREM de la deuxième circonscription de Bordeaux arpentait jeudi le centre de la ville en compagnie d’Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, secrétaire d’Etat auprès du Ministre des finances Politique | 17/06/2022

LEGISLATIVES Tant de circonscriptions dans une totale incertitude en Nouvelle-Aquitaine

Ce dimanche 19 juin 2022, les électeurs de la Vienne sont appelés aux urnes pour le 2nd tour des élections législatives Politique | 17/06/2022

LEGISLATIVES : Dans la Vienne Nupes et RN pour détrôner Ensemble ?

Didier Quentin, député sortant LR battu dès le premier tour des élections législatives 2022 Politique | 16/06/2022

LEGISLATIVES - Didier Quentin (LR), battu dès le premier tour: la fin d'un grand chapitre