Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Florence Fabry, candidate à Bassens et nouvelle venue en politique

02/03/2014 | Cette trentenaire, mère de famille se lance à l'assaut de l'un des bastions socialistes dans la CUB

Florence Fabry

Florence Fabry ne manque pas de mordant. A l'écouter, on mesure combien elle a envie de renouveler les pratiques politiques. "Je n'ai qu'un seul objectif : améliorer la vie de mes concitoyens", dit-elle. C'est l'une des nouvelles têtes en politique dans la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux). Elle nous explique les raisons de son engagement et nous présente son programme.

"C'est l'attitude autoritaire du maire et l'absence d'opposition qui m'ont poussée à me lancer dans la bataille pour ces élections municipales à Bassens", dévoile Florence Fabry. En 2008, en effet, faute de liste d'opposition, tous les sièges au conseil municipal sont revenus aux socialistes. Cette mère de trois enfants, âgés de 4 mois à 9 ans, se dit "choquée" par la façon dont le maire a imposé la réforme des rythmes scolaires sur sa commune aux parents, sans concertation. C'est le déclic qui l'a poussée à faire campagne afin d'apporter une "alternative". Florence Fabry est investie par le groupe Communauté d'avenir (UMP et MoDem) à la Communauté urbaine de Bordeaux.

Aider les jeunes à trouver du travail"Je ne fais pas cette campagne pour faire carrière dans la politique et devenir députée, mais simplement par engagement citoyen", précise-t-elle. Florence Fabry travaille dans le social au sein de l'Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh). "Là-bas, j'ai compris notre société et les gens", met-elle en avant. Florence Fabry a axé son programme sur la jeunesse et l'emploi. "Beaucoup d'entreprises industrielles de la ville peinent à recruter local. Il faudrait trouver des passerelles avec les jeunes et en prendre plus en stages à la mairie", suggère-t-elle. Florence Fabry aura fort à faire. Le maire, Jean-Pierre Turon est bien installé dans ce bastion socialiste et brigue son troisième mandat. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1964
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
vialar | 03/03/2014

Bravo ,Madame;il faut du courage en politique,et vous en avez.Vous représentez la Société,il faut y aller.
claude

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !