Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Fonds FEDER-FSE: l'Aquitaine a envoyé sa copie à la Commission européenne

02/04/2014 | L'envoi des programmes opérationnels à la Commission est une première phase pratique vers la gestion des fonds européens par le Conseil régional

José Manuel Barrosso, Président de la Commission européenne (à gauche) et Alain Rousset (à droite) dans les locaux du Bureau Aquitaine Europe à Bruxelle

Suite au débat sur l'acte 3 de la décentralisation, et à l'occasion de la mise en place de la nouvelle programmation des fonds européens pour la période 2014-2020, la gestion de ces fonds a été en grande partie confiée aux Régions. Effective depuis le 1er janvier 2014, la gestion des fonds européens se met peu à peu en place en Aquitaine. Sont concernés les Fonds Européens de Développement Economique et Régional (FEDER) pour une enveloppe de 373M€, les Fonds Européens Agricoles pour le Développement Rural pour 595M€ et une partie des Fonds Sociaux Européens (77M€). Concernant le FEDER et le FSE, le programme opérationnel élaboré par l'Aquitaine vient d'être transmis à la Commission européenne.

C'est le 31 mars dernier qu'Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine, a officiellement transmis le programme opérationnel FEDER-FSE de l'Aquitaine à la Commission Européenne. Ce document a pour but de fixer les priorités stratégiques de l'Aquitaine dans l'utilisation des fonds européens FEDER et FSE dont elle est désormais l'autorité de gestion. Pour autant, les fonds restant d'origine européene, les lignes et critères de leur attribution doivent rester cohérents avec les objectifs fixés par l'Union européenne et doivent donc au préalable être validés par la Commission.

Priorités régionales et priorités de l'UEDans l'attente de sa validation par la Commission européenne, le document stratégique du Conseil régional prévoit que les fonds FEDER et FSE ne pourront être utilisés que pour des cofinancements d'actions répondant à cinq priorités thématiques. Au nombre de ces priorités régionales, l'Aquitaine liste le soutien à la recherche et à l'innovation, y compris dans les entreprises ; la formation tout au long de la vie, l'entrepreneuriat, l'économie sociale et solidaire et la lutte contre le décrochage scolaire; le développement des technologies d'information et de communication au profit des entreprises et des citoyens aquitains ; la transition vers une société plus économe en matière énergétique, plus respectueuse de l'environnement et mieux protégée des aléas climatiques et enfin, le développement des quartiers urbains les plus affectés par la pauvreté et la dégradation du milieu de vie dans les agglomérations de l'Aquitaine.

Ce sont ces cinq priorités régionales qui s'apprêtent désormais à être examinées par la Commission Européenne au regard des priorités fixées par l'Union Européenne. Concernant cette seconde phase Alain Rousset à fait savoir qu'il entendait mener des discussions avec l'institution Communautaire «de manière constructive et résolue de sorte que le programme FEDER-FSE soit approuvé par la Commission vers la mi-2014.»

Ce n'est qu'après ces échanges que la Région pourra exercer pleinement ses nouvelles responsabilités de gestionnaire des fonds européens. La Région fait par ailleurs savoir que le programme FEADER, et les presque 600 M€ qu'il représente pour l'Aquitaine, sera quant à lui envoyé au plus tard le 14 avril à la Commission européenne, pour suivre le même processus de validation au niveau européen.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7700
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !