aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | François Bayrou à Pau (1) : Deux années menées au pas de course

03/07/2016 | « Pau a changé » affirme François Bayrou. Celui-ci souligne le travail mené depuis son élection à la mairie, il y a deux ans

François Bayrou : "Le bilan a de quoi nous rendre fiers"

« Les gens ne supportent plus la politique parce qu’elle parle et n’agit pas. J’ai voulu montrer qu’on peut obtenir de vrais résultats tangibles en quelques mois ». Deux phrases suffisent à François Bayrou pour expliquer les principes qui le guident. Après avoir ravi au PS une municipalité que ce dernier détenait depuis des lustres, le maire Modem de Pau et président de la communauté d’agglomération fait le point sur l’action qu’il mène depuis son élection. Deux années qui ont changé sa ville, affirme-t-il dans un document distribué aux habitants. Persuadé que ce qu’il applique sur le plan local pourrait fort bien être pratiqué un jour à une échelle plus large. De fait, cet homme pressé est présent sur tous les fronts.

Il est vrai que le pain ne manque pas sur la planche. Placée juste au-dessus de la barre des 80 000 habitants, Pau a perdu près de 1 000 résidents par an ces dernières années. Alors que sa première et sa deuxième couronne, plus attrayantes et surtout moins chères, se développaient.

Ce constat a amené la Ville à se doter d’un projet d’urbanisme permettant de rendre plusieurs grands quartiers plus attractifs d’ici 2030. Chacun d’entre eux aura sa spécificité : du centre-ville où le maintien du commerce de proximité  bénéficie de toutes les attentions à la « technopole Université » imaginée dans un esprit campus. Sans parler des Rives du gave qui passeront des friches industrielles à des espaces de loisirs et de promenades, ni du populaire quartier Saragosse. Truffé de barres d’habitations, celui-ci a été classé par l’Agence nationale du renouvellement urbain (ANRU) parmi les 200 secteurs jugés prioritaires en France. « C’est l’un des deux quartiers d’Aquitaine à accéder à ce statut ».

Des halles au jardin des senteursCela dit, le fer doit être porté partout. Symbole de l’esprit de terroir cher aux Béarnais, la rénovation des halles a constitué l’un des dossiers-phares de la campagne des municipales.

Le projet des halles et de la tour du complexe de la République

L’équipe conduite par François Bayrou prévoit de les doter d’une mezzanine et d’un toit-terrasse. Les travaux débuteront d’ici janvier 2017. Coût prévu de l’opération, qui inclut la rénovation de la tour du complexe de la République : plus de 21 millions d’euros. Sans oublier 2 millions pour les espaces périphériques. C’est plus qu’annoncé au départ. Mais quelques surprises (dont l’amiante) attendaient les élus. Et la majorité en place ne manque pas de souligner que ce projet a été nominé aux Wan Awards, les «oscars » mondiaux de l’architecture. Excusez du peu.

A deux pas de là, le vieux quartier du Hédas, qui suit le tracé d’une ancienne rivière, avait été enlaidi par le temps et un passage cerné de murs peu ragoutants. Une nouvelle jeunesse va être donnée à ce coin de ville situé au pied du centre historique. Les espaces de loisirs et de détente qu’on y trouvera comprendront notamment un « jardin des senteurs » et une roseraie. La facture sera de 3,8 millions d’euros.

Le projet d'aménagement du quartier du Hédas

Le stade du Hameau prend du volumeD’autres projets et non des moindres figurent aussi sur les tablettes paloises. Tel celui qui consiste à installer trois salles de cinéma et une salle de spectacle dans la rotonde du Foirail, que des antiquaires et des brocanteurs quitteront pour s’installer, plus loin, dans un passage de verre et d’acier.

Plus près de l’hyper-centre, 4,6 millions d’euros seront consacrés  à l’arrivée des 250 étudiants de l’Ecole supérieure des arts dans l’ancienne bibliothèque municipale, reliés au musée. Ses abords étant complétés par une Maison des associations et un jardin des arts.

Dans  une ville où le rugby est roi,  15 millions d’euros sont de même prévus pour l’agrandissement du stade du Hameau. Ce qui lui permettra de passer de 14 000 à 19 000  spectateurs d’ici la rentrée 2017.

Quant au bus à haut niveau de service, un dossier porté par la précédente municipalité, il est maintenu. Mais son parcours sera modifié afin de relier la gare à l’hôpital. « Une économie de 15 millions d’euros sera réalisée par rapport au projet initial » assure le maire. La ville ne déboursera ici que 1,4 million tandis que l’essentiel de la dépense sera assuré par le Syndicat mixte des transports urbains créé sur l’agglomération.

La guerre menée aux tagsMJC refaite à neuf, piste cyclable aménagée sur le mythique Boulevard des Pyrénées mis en sens unique, plan de rénovation des façades, nouvelle maison de retraite… La liste est longue.

Dès le début, des forums citoyens ont été organisés

De multiples initiatives viennent la compléter. Comme la mise en place d’un nouveau plan de stationnement ou l’arrivée d’horodateurs « intelligents » avec lesquels on peut même payer à distance à l’aide de son téléphone portable.

Ajoutez à cela 15 000 mètres carrés de tags effacés, une longue bataille menée contre les nids de poule ou encore l’installation de caméras de vidéo-surveillance dans le centre-ville. On devrait en compter plus de 60 l’année prochaine tandis que les effectifs de la police municipale ont été renforcés. Ils patrouillent jusqu’à 4 heures du matin.

Les animations, elles,  ont vu naitre « Les idées mènent le monde ». Ces rencontres littéraires dont l’entrée est gratuite ont attiré en Béarn de nombreux intervenants de renom. L’événement est symbolique du rôle de vitrine, voire de « capitale » que François Bayrou souhaite voir sa ville jouer au pied des Pyrénées. Ajoutez à cela le « Tour des géants », une galerie de portraits de champions cyclistes installée dans l’un des parcs d’une ville mariée de longue date avec le Tour de France. Mais également la renaissance du théâtre Saint-Louis dont les décors ont été rénovés et qui accueille désormais « une véritable saison » conduite par l’artiste et metteur en scène Juliette Deschamps.

Les impôts locaux ménagésAutant de chantiers sur lesquels François Bayrou et son équipe sont amenés à s’expliquer lors de rencontres proposées chaque semaine aux habitants. Sans pour autant, soulignent-ils, mettre à mal les finances locales.

Dans une commune où la diminution des frais de fonctionnement est devenue un leitmotiv, le maire s’enorgueillit en effet de « baisser un peu plus chaque année les taux des impôts locaux » (0,2% en 2015, 1% pour l'exercice précédent). « Je ne connais pas de ville qui réussisse un tel effort. Nous avons établi un plan d’investissement très précis pour tout le mandat et nous nous y tenons, en veillant à chaque euro dépensé ».

Un discours sur lequel son opposition de gauche pose un autre regard. Car, au-delà de la  communication, explique-t-elle, la réalité est parfois plus douloureuse. « Les Palois commencent à s’en rendre compte ».

Lire aussi : La gauche paloise dénonce un style « à la hache »

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
8265
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !