aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | François Bayrou à Pau (2) : l’opposition dénonce « un style à la hache »

05/07/2016 | Des projets surdimensionnés, un monde associatif qui souffre. L’opposition socialiste paloise étrille la méthode Bayrou

André Duchateau (2e à partir de la g.) aux côtés de Leila Kerfallah, Stéphanie Maza et Jérôme Marbot

« Le maire veut faire les choses très vite, pour paraître et impressionner ». Mais la médaille a son revers, constate l'opposition socialiste. Le projet des halles voit son coût grimper en flèche. « Ce qui va peser sur les finances publiques ». Dans le même temps, les tarifs des services fournis par la Ville aux Palois augmentent tandis que des associations sont prises à la gorge par la baisse des subventions. Sans parler d’un mode de gouvernance « à la hache » qui ne laisse pas trop de place à la concertation, déplorent les opposants à François Bayrou. Un élu à qui l’on reproche de communiquer plutôt que de gérer.

Toute charité bien ordonnée commence par soi-même. Cela n’empêche pas d’avoir un peu de mémoire, estiment les élus d’opposition. « L’aménagement des quartiers du Hédas et des Rives du gave, la technopole université, le bus à haut niveau de service, la rénovation des halles et des façades en centre-ville, même le stade du Hameau dont les études avaient été réalisées … Tout ce que le maire et sa majorité se réapproprient aujourd’hui est la continuité de ce qui avait été initié avant eux ».

« Promis mais pas tenu »Quant aux promesses de campagne du candidat Bayrou, elles ont pris du plomb dans l’aile, remarquent-ils. Selon  André Duchateau, ancien adjoint au maire et vieux routier de la gestion des affaires municipales, la baisse des impôts locaux annoncée avant les élections municipales s’avère en effet « extrêmement minime ».

« Par contre, les tarifs de tous les services fournis aux Palois sont en hausse. Ces augmentations concernent surtout le stationnement qui voit arriver de nouvelles zones de parcmètres. Le prix des cantines s’est accru de 15%. Le périscolaire vient de doubler son coût. L’eau grimpe de + 12%. Les bus passent de 1 € à 1,30€. Même des cartes sociales augmentent ». 
Autant de charges qui, mises bout à bout, commencent à peser sur les habitants, déplore-t-il.

La bataille des halles continueUn même décalage entre les discours et la réalité est épinglé en ce qui concerne les grands projets. « Celui de bus à haut niveau de service devait être arrêté par François Bayrou. Finalement, il se réalisera, mais avec une modification politicienne du parcours, qui éloignera les voyageurs des halles ».

Quant à la rénovation des halles, que tout le monde juge  nécessaire, elle nécessitera une facture que l’opposition évalue au final à près de 30 millions d’euros . Un montant très éloigné de ce qui avait été prévu au départ.
Pour des raisons techniques, le chiffre est contesté par l’actuelle majorité. Cette dernière n’hésitant pas à dénoncer la « mauvaise foi », voire « l’incompétence » de ses contradicteurs. Mais en dépit de ces amabilités, les élus socialistes n’en démordent pas : « le projet est surdimensionné. Les commerçants auxquels des droits d’entrée importants seront demandés commencent à s’interroger. Beaucoup envisagent de ne pas entrer là-dedans ».

A quelques rues de là, un autre dossier fait des vagues : l’aménagement du Foirail occupé jusqu’alors par des antiquaires et des brocanteurs. « Un auditorium de 850 à 900 places soit y être aménagé, «  alors que les salles se multiplient dans l’agglomération. Cela n’était pas prévu. Cet équipement n’a rien d’urgent. Il va obérer nos capacités d’investissement et mettre à mal le ratio de désendettement de la ville ».

« Des associations se mettent à licencier »« Pour financer des projets de prestige, on fait souffrir le monde associatif » regrette en fait  l’opposition, qui dénonce la baisse des subventions accordées à diverses structures. « François Bayrou n’a pas compris que la richesse de notre ville est là. Aujourd’hui, beaucoup d’associations sont aujourd’hui en train de licencier du personnel ».

En dépit des forums citoyens organisés chaque semaine, les élus PS pointent également du doigt « une façon d’imposer les choses, sans trop dialoguer. Un style à la hache auquel les Palois n’étaient pas trop habitués. Le périscolaire en a fourni un exemple, avec un maire qui dit  «  c’est comme ça et pas autrement ».

L’image surjouéeCertes,  tout le monde était d’accord pour renforcer l’action de la police municipale, admet-ton. Par contre, un scepticisme évident est  affiché vis-à-vis des rencontres littéraires « Les idées mènent le monde ». Une initiative prise par François Bayrou, soucieux de faire connaître sa ville au-delà des seules limites du Béarn.

Pour  Jérôme Marbot,  qui est également secrétaire de la section PS de Pau, « le maire surjoue beaucoup la question de l’image en y juxtaposant la sienne ».
«  Je ne pense pas que ce type d’événement change la vie des Palois. On se fait plaisir avec des noms de personnalités, des vedettes. Mais au-delà de l’Adour, la manifestation ne me parait pas  très connue ». Rien à voir en tout cas, poursuit-il, avec « Les rendez-vous de l’Histoire » organisés à Blois et dont le maire de Pau s’est inspiré.

Bref, le tableau des deux premières années de l’ère Bayrou est brossé au vitriol. «D’une manière générale, ce que nous souhaitons, c’est d’amener les Palois à mesurer les différences existant entre une approche de gauche et une approche de droite. Cela va se révéler encore plus dans les années qui viennent ».

Lire aussi - François Bayrou à Pau : Deux années ménées au pas de course

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3614
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !