Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/20 : Forts orages attendus en cette fin de samedi 15 août et une partie de la nuit avec Gironde, Dordogne, Charente et Charente-Maritime, Vienne, Haute-Vienne et Deux-Sèvres en vigilance orange

14/08/20 : Charente-Maritime : après Saint-Denis d'Oléron, Le Château et Fouras, le préfet vient de prendre un arrêté pour imposer le port de masque sur l'île de Ré, à Saintes et à Saint-Georges d'Oléron.

13/08/20 : Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, va proposer au vote lors de la prochaine plénière, une aide de 30 000 euros pour la population libanaise.

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/20 | Une passerelle pour les piétons et les vélos à Bordeaux

    Lire

    Dans le cadre du projet de mise à 2*3 voies de la rocade bordelaise, une passerelle assurant la continuité des cheminements piétons et cyclables vient d’être mise en service. Longue de 200 mètres, la passerelle franchit le lac de Bordeaux. Cet ouvrage de 5,5M d’euros s’inscrit dans la volonté de l’État et de Bordeaux Métropole, co-financeurs du projet, de promouvoir les circulations douces.

  • 15/08/20 | Covid-19 : Le préfet de la Corrèze rend le port du masque obligatoire

    Lire

    En raison de l’affluence touristique dans les communes de Collonges-la-Rouge et de Turenne, et des difficultés de respecter les règles de distanciation, le port du masque sera obligatoire tous les jours, jusqu’au 14 septembre, entre 10h00 et 20h00. La liste des lieux concernés par l’obligation de port du masque pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Les contrôles seront renforcés dans les prochains jours, et pourront donner lieu à une amende de 135 € en cas de non-respect de cette obligation.

  • 14/08/20 | Roselyne Bachelot au Prix Maison rouge de Biarritz

    Lire

    La ministre de la Culture Roselyne Bachelot sera présente ce vendredi soir à la remise du Prix Maison rouge à Biarritz, créé l'an dernier à l'initiative de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffert. Les membres du jury, présidé par l'écrivain et scénariste Philippe Djian, d'Isabelle Carré à Diane Ducret, ont un point commun: leur passion du Pays Basque où la plupart résident, qu'ils veulent doter d'un prix littéraire. Depuis des années, la nouvelle ministre de la Culture a toujours inscrit Biarritz au programme de ses vacances estivales.

  • 14/08/20 | Le devoir de vacances de Bruno Lemaire au Pays basque

    Lire

    L'an dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, depuis son maison de vacances de Saint-Pée-sur Nivelle au Pays basque avait visité deux entreprises à Ascain. Cette année, son devoir de vacances consistait à se rendre, ce jeudi matin au poste frontière de Biriatou à une dizaine de kilomètres pour aller à la rencontre des douaniers. Et confirmer aussi, en présence des caméras d'infos en continu le plan de relance qu'il présentera en fin du mois. Ce ministre en matière de com ne s'économise pas. Même pendant ses vacances.

  • 14/08/20 | Rendez-vous le 15 août à Lacanau pour célébrer la traditionnelle « Fête de la mer »

    Lire

    Au programme : recueillement et hommage aux disparus en mer lors d’une messe en plein-air en compagnie des familles, sauveteurs, pêcheurs et surfeurs, puis dépôt de gerbe de fleurs dans l’océan, sur fond sonore des bandas et autres groupes de musique. Une journée de commémoration, mais aussi de festivités grâce aux animations et concerts proposés par la station littorale de Lacanau. Rendez-vous samedi 15 août à 19h00 au large de la plage de Lacanau.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pau: François Bayrou ré-endosse son rôle de Maire dans la gravité

03/07/2020 | Aux alentours de 18h20 ce 3 juillet, François Bayrou a été officiellement élu maire de Pau obtenant le vote de 38 conseillers municipaux sur 49. 14 adjoints ont également été élus.

François Bayrou, grave lors de son discours d'investiture pour son 2ème mandat de maire de Paule 3juillet

Dans un contexte de crise majeure annoncée, c'est par un discours marqué du sceau de la gravité que François Bayrou a entamé son nouveau mandat de maire démarré quelques instants plus tôt sous les applaudissements nourris de ses colistiers de campagne, membres de la majorité renouvelée de la Ville de Pau. Un siège obtenu sans surprise avec 38 voix exprimés en sa faveur, 10 votes blancs et 1 vote attribué à l'autre candidat au siège de maire Patrice Batoloméo, 7ème sur la liste de l'opposant Jérôme Marbot. A noter pour ce conseil inaugural de la mandature : Joëlle Chiffoleau, Geneviève Pedeutour et Odile Denis, proches de François Bayrou n'y ont pas participé pour cause de démission. Elles ont été remplacées par les 3 personnalités suivantes de la liste : Xavier Lalande, Lise Arricastre et Jean-François Plègue.

François Bayrou, tout de même visiblement heureux, ne l'aura pas caché : « ça n'est pas aussi émouvant que la première fois. Mais les premières fois sont toujours un moment particulier !» a-t-il ainsi commenté une fois les applaudissements retombés.

Après un temps de remerciements et de salut à tous les candidats s'étant engagés dans la course aux municipales, « y compris aux listes du premier tour », c'est bien dans un discours de gravité (le mot aura été répété à de nombreuses reprises) et de responsabilité que s'est lancé le (nouveau) maire de Pau. Une gravité dictée par la crise économique et sociale « majeure » qui se dessine en lien avec le Covid déjà venu perturber l'élection.
« Ce que nous avons vécu, à mon avis, est moins grave que ce que nous allons vivre. Nos compatriotes n'ont pas conscience de ce que peut entraîner la dégradation de la situation économique du pays, de l'Europe et de la planète. C'est un château de carte qui s'écroule. Et c'est beaucoup plus rapide et chaotique que le temps de sa reconstruction. (…) Nous allons nous trouver mis en demeure de réinventer le système économique et probablement aussi l'architecture sociale du pays tout entier et au delà de l'Europe et du monde. Dans une telle crise, les communautés de proximité, au premier rang les communes, vont avoir une responsabilité particulière », énonce-t-il.

"Cette fois ci, c'est grave. Nous sommes au pied du mur"
Une responsabilité que le premier édile de la Ville a appelé à assumer « en co-responsabilité » avec l'ensemble des élus du Conseil : « Nous avons été élus conjointement, je ne ferai aucune différenciation sur ces bancs entre les élus qui vont devoir partager cette responsabilité », assure-t-il, prévenant déjà que « les défis sont sans commune mesure avec les moyens ».
Un discours qui s'est pourtant voulu teinté d' « optimisme », parce que « c'est dans ces moments graves et destabilisés que les femmes et les hommes découvrent la force des liens qui les unissent, et leur capacité d'inventer, d'innover et de faire naître des solutions qui n'existaient pas. » Appelant les élus, dans ce contexte, à travailler à « un climat moins polémique » que ne l'est d'habitude le conseil municipal, il a également montré une forme de confiance à la nouvelle équipe municipale, majorité et opposition confondues, « je sais que chacun d'entre nous va faire de son mieux pour participer à l'effort commun. Il faut que nous fassions l'inventaire de nos forces et des difficultés que nous allons traverser », avant d'ajouter une fois encore « cette fois-ci c'est grave, nous sommes au pied du mur ».

Un travail "constructif et exigeant" pour la minorité
Un discours bien entendu et bien accueilli par les membres de la « minorité » ; terme préféré à « opposition » sur proposition de Jean-François Blanco (EELV) volontiers acceptée par François Bayrou. Dans les prises de paroles de Jérôme Marbot (PS), Jean-François Blanco, Olivier Dartigolles (PCF) ou encore de Patrice Bartolomeo, tous ont dit « partager la gravité des propos » de François Bayrou et appelé de leurs vœux « un travail constructif et exigeant » permettant de « s'entendre sur des priorités, un chemin et des réflexions communes ».
Autre sujet de gravité souligné par la minorité, et qu'avait avant eux aussi pointé avec inquiétude François Bayrou dans son discours, l'absentéisme de masse de cette élection municipale, proche de 60% à Pau. L'autre objectif fort et partagé de ce mandat palois se jouera donc aussi autour du projet exprimé par son maire « d'essayer de faire de cette ville un laboratoire de ré-enracinement de la vie démocratique ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Capture d'ecran Pau.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2569
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !