Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pau: François Bayrou ré-endosse son rôle de Maire dans la gravité

03/07/2020 | Aux alentours de 18h20 ce 3 juillet, François Bayrou a été officiellement élu maire de Pau obtenant le vote de 38 conseillers municipaux sur 49. 14 adjoints ont également été élus.

1

Dans un contexte de crise majeure annoncée, c'est par un discours marqué du sceau de la gravité que François Bayrou a entamé son nouveau mandat de maire démarré quelques instants plus tôt sous les applaudissements nourris de ses colistiers de campagne, membres de la majorité renouvelée de la Ville de Pau. Un siège obtenu sans surprise avec 38 voix exprimés en sa faveur, 10 votes blancs et 1 vote attribué à l'autre candidat au siège de maire Patrice Batoloméo, 7ème sur la liste de l'opposant Jérôme Marbot. A noter pour ce conseil inaugural de la mandature : Joëlle Chiffoleau, Geneviève Pedeutour et Odile Denis, proches de François Bayrou n'y ont pas participé pour cause de démission. Elles ont été remplacées par les 3 personnalités suivantes de la liste : Xavier Lalande, Lise Arricastre et Jean-François Plègue.

François Bayrou, tout de même visiblement heureux, ne l'aura pas caché : « ça n'est pas aussi émouvant que la première fois. Mais les premières fois sont toujours un moment particulier !» a-t-il ainsi commenté une fois les applaudissements retombés.

Après un temps de remerciements et de salut à tous les candidats s'étant engagés dans la course aux municipales, « y compris aux listes du premier tour », c'est bien dans un discours de gravité (le mot aura été répété à de nombreuses reprises) et de responsabilité que s'est lancé le (nouveau) maire de Pau. Une gravité dictée par la crise économique et sociale « majeure » qui se dessine en lien avec le Covid déjà venu perturber l'élection.
« Ce que nous avons vécu, à mon avis, est moins grave que ce que nous allons vivre. Nos compatriotes n'ont pas conscience de ce que peut entraîner la dégradation de la situation économique du pays, de l'Europe et de la planète. C'est un château de carte qui s'écroule. Et c'est beaucoup plus rapide et chaotique que le temps de sa reconstruction. (…) Nous allons nous trouver mis en demeure de réinventer le système économique et probablement aussi l'architecture sociale du pays tout entier et au delà de l'Europe et du monde. Dans une telle crise, les communautés de proximité, au premier rang les communes, vont avoir une responsabilité particulière », énonce-t-il.

"Cette fois ci, c'est grave. Nous sommes au pied du mur"
Une responsabilité que le premier édile de la Ville a appelé à assumer « en co-responsabilité » avec l'ensemble des élus du Conseil : « Nous avons été élus conjointement, je ne ferai aucune différenciation sur ces bancs entre les élus qui vont devoir partager cette responsabilité », assure-t-il, prévenant déjà que « les défis sont sans commune mesure avec les moyens ».
Un discours qui s'est pourtant voulu teinté d' « optimisme », parce que « c'est dans ces moments graves et destabilisés que les femmes et les hommes découvrent la force des liens qui les unissent, et leur capacité d'inventer, d'innover et de faire naître des solutions qui n'existaient pas. » Appelant les élus, dans ce contexte, à travailler à « un climat moins polémique » que ne l'est d'habitude le conseil municipal, il a également montré une forme de confiance à la nouvelle équipe municipale, majorité et opposition confondues, « je sais que chacun d'entre nous va faire de son mieux pour participer à l'effort commun. Il faut que nous fassions l'inventaire de nos forces et des difficultés que nous allons traverser », avant d'ajouter une fois encore « cette fois-ci c'est grave, nous sommes au pied du mur ».

Un travail "constructif et exigeant" pour la minorité
Un discours bien entendu et bien accueilli par les membres de la « minorité » ; terme préféré à « opposition » sur proposition de Jean-François Blanco (EELV) volontiers acceptée par François Bayrou. Dans les prises de paroles de Jérôme Marbot (PS), Jean-François Blanco, Olivier Dartigolles (PCF) ou encore de Patrice Bartolomeo, tous ont dit « partager la gravité des propos » de François Bayrou et appelé de leurs vœux « un travail constructif et exigeant » permettant de « s'entendre sur des priorités, un chemin et des réflexions communes ».
Autre sujet de gravité souligné par la minorité, et qu'avait avant eux aussi pointé avec inquiétude François Bayrou dans son discours, l'absentéisme de masse de cette élection municipale, proche de 60% à Pau. L'autre objectif fort et partagé de ce mandat palois se jouera donc aussi autour du projet exprimé par son maire « d'essayer de faire de cette ville un laboratoire de ré-enracinement de la vie démocratique ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Capture d'ecran Pau.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5859
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !