aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | François Hollande à l'ENM de Bordeaux

05/02/2016 | Le Président de la République s'est rendu ce vendredi à l'Ecole Nationale de la Magistrature, pour assister a la prestation de serment de la nouvelle promotion

François Hollande a prononcé un discours d'une trentaine de minutes

Effervescence, important service de sécurité et perturbations de la circulation entre l'École Nationale de la Magistrature, le Palais de Justice et l'Hôpital Saint-André ce vendredi à Bordeaux pour la visite de François Hollande. Le Président de la République est venu assister à la prestation de serment de la promotion 2016 de l'ENM, une première depuis sa création en 1958. Il était notamment accompagné du nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, dont c'était le premier déplacement régional depuis sa récente prise de fonction.

La promotion 2016 de l'École Nationale de la Magistrature, composée de 366 élèves magistrats (nommés auditeurs de justice), qui ont débuté leur formation cette semaine (d'une durée de 31 mois), constituent la plus importante promotion jamais accueillie par l'établissement. Pour la première fois depuis sa création en 1958, l'ENM a donc reçu la visite cet après-midi de François Hollande, qui est venu assister à la prestation de serments. Il était accompagné du nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, remplaçant de Christiane Taubira après sa démission à la fin du mois de janvier dernier. 

Une aide à la justice Cette visite part d'une volonté du gouvernement Hollande, débutée en 2012, de renforcer les effectifs de magistrats : ils étaient 138 en 2011, 275 en 2014 et 263 en 2015. Selon un communiqué officiel, l'exceptionnel effectif de cette promotion est aussi dû au plan gouvernemental de lutte contre le terroriste et la radicalisation et un renforcement des moyens. Le budget 2016 du Ministère de la Justice a en effet annoncé 1068 emplois supplémentaires entre 2015 et 2017, et un budget qui franchit le seuil symbolique des 8 milliards d'euros. La nouvelle promotion, qui compte 75% de femmes, a donc revêtu la robe pour la première fois; cette cérémonie collective ayant d'ailleurs été rétablie en 2014 à l'initiative de Christiane Taubira.

Au delà du discours du Président de la République, prononcé en fin de cérémonie, plusieurs personnalités du secteur judiciaire ont pris la parole à la tribune, dont le procureur général. "Vous devez être conscients que vous allez exercer une mission d'une violence extrême, même dans le quotidien des jours; c'est vous qui déciderez d'une poursuite, qui requerrez une peine, qui la prononcerez; c'est vous qui infligerez de lourdes amendes, qui retirerez un enfant à sa mère, qui emprisonnerez", a-t-il notamment déclaré aux 349 auditeurs présents (âgés de 21 à 43 ans), issus principalement du concours d'accès 2015, qui comptait 2941 candidats. 

349 auditeurs ont prêté serment

Un écho national"Vous êtes la promotion la plus importante de la cinquième république", a déclaré François Hollande, qui en a profité pour ajouter quelques mots sur la loi prochainement examinée par l'Assemblée Nationale. "La technicité des procédures, leur lenteur introduisent une distance insupportable entre le citoyen et la justice. Cette réforme valorisera les voies procédurales rapides, facilitera le réglage à l'amiable des conflits. Dans la complexité de nos textes, il s’est créé de multiples juridictions. J’ai voulu que dans le texte débattu, il soit mis fin à cette inégalité, avec la création d'un pôle spécialisé dans les tribunaux de grande instance pour les juridictions sociales. La juridiction du travail doit aussi être réformée. Le principe de l'action de groupe devra avoir un cadre juridique unifié et prévisible avec un juge qui restera maître de la procédure".

Le discours prononcé par le Président de la République a aussi fait largement écho aux manifestations et aux protestations des avocats de ces dernières semaines sur le manque de moyen de l'aide juridictionnelle. "Il faudra relever les plafonds de ressource de l’aide juridictionnelle ou trouver une ressource nouvelle pour alimenter un fonds qui permettrait de la renforcer, tout en permettant une juste rémunération des avocats. C’est un équilibre difficile dans un contexte budgétaire tendu. mais si on ne fait rien, on laissera une fois encore les plus modestes loin des tribunaux et toujours les mêmes avocats en charge de ces affaires". En plein débat sur l'extension de la déchéance de nationalité et suite aux manifestations de ces derniers jours concernant le maintien de l'État d'urgence, François Hollande a également été clair. "La loi sur le crime organisé est faite pour définir le rôle de chacun. J’ai entendu des craintes sur un risque de confusion entre les contrôles de la police administrative et ceux de l'autorité du parquet : ils restent bien distincts et complémentaires. Il ne peut pas y avoir de suspicion, d’arbitraire. Tous ces actes sont strictement limités, soumis à la décision du juge. Aucune des mesures permises par l’Etat d’urgence n’est introduite dans ce texte. Cette loi, si elle est votée, ne constituera donc pas un état d’urgence permanent mais un état de droit protecteur. Il n’enlève rien aux attributions de la justice, il asseoit au contraire ses prérogatives. Nous n’avons pas à alourdir l’Etat de droit", a tenté de rassurer le chef de l'État. 

La venue du Président a grandement chamboulé les conditions de circulation autour du Palais de Justice : quartier bouclé, forces de l'ordre omniprésentes, interdiction de passage... Une venue importante puisque seuls Jacques Chirac (en 1999) et Valéry Giscard d'Estaing (en 1979) étaient déjà passés par l'ENM, respectivement pour célébrer les 20ème et 40ème anniversaire de l'institution. Un évènement d'envergure salué par le directeur de l'École Nationale de la Magistrature, Xavier Ronsin. "Forcément, quand on permet à la magistrature de recruter plus, on l'aide. C'est aussi un moment symbolique puisque François Hollande a rappelé son rôle contre le terrorisme et la radicalisation". Le texte qui vise à réviser la constitution, qui devrait faire la part belle au compromis trouvé par le gouvernement sur la déchéance de nationalité, arrive devant les députés ce vendredi. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !