aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

19/02/17 : Stupéfaction dans la profession agricole après l'annonce ce dimanche 19 février de la "mort brutale" à 58 ans de Xavier Beulin qui présidait aux destinées de la FNSEA depuis 2010

13/02/17 : Des "journées libertaires" organisées par la section étudiante de la CNT-AIT auront lieu à Pau du vendredi 17 au jeudi 23 février. Elles auront pour thème : "mouvements spontanés contre refondation de la Gauche".+ d'info

13/02/17 : Après avoir débuté en Aragon et être passé par la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, le carnaval béarnais investira les rues de Jurançon le mardi 14 février. Puis il prendra possession de Pau du jeudi 23 au dimanche 26 février.+ d'info

03/02/17 : Après avoir battu Lens en 16e de finales de la Coupe de France, le Bergerac Périgord FC voit se dresser sur sa route une autre équipe du Nord, cette-fois-ci une Ligue 1, Lille. Le match se jouera le 28 février ou le 1er mars.

31/01/17 : Le prochaine édition du Festival du journalisme vivant, qui se déroulera du 27 au 30 juillet à Couthures-sur-Garonne, se fera en partenariat avec le Groupe Le Monde. Ateliers de Couthures-sur-Garonne.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/02/17 | Plans Digues : le ni oui ni non de la Région à la Charente-Maritime

    Lire

    A l'occasion de la pose de la 1re pierre du chantier du Gabut à La Rochelle, la Région avait envoyé son représentant, le conseiller Vital Baude (EELV). Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le plan d'action PAPI 2012-2017 mais est resté sibyllin concernant une aide au plan 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. Il a invité les élus locaux à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents". La suite fera "l'objet d'une réflexion", sur la forme et le fond.

  • 17/02/17 | Les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon de l'Agriculture

    Lire

    Foie gras, canard, noix, pommes, truffes, vins de Bergerac, poulet fermier du Périgord, agneau du Périgord, cabécou... toutes les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon International de l’Agriculture de Paris, du 25 février au 5 mars. Les nombreux visiteurs pourront découvrir la richesse du Périgord en matière d’activités de pleine nature. Le 28 février, la journée dédiée à la Dordogne proposera des animations culinaires animées par le chef Yves Jasmin.

  • 17/02/17 | H5N8 : la FDSEA 40 pour un abattage total des canards

    Lire

    Avec la démultiplication du virus aviaire, la FDSEA des Landes s'est prononcé jeudi pour un nouveau vide sanitaire, puisque les mesures d'abattage préventif par zones sont "dans l'impasse". Le syndicat demande par ailleurs d'accélérer les indemnisations des éleveurs qui, s'ils n'ont pas été touchés par le H5N8, n'ont pas pu rentrer de nouveaux canards depuis janvier dans les exploitations. "Les banques aussi doivent jouer le jeu" car les producteurs "sont à genoux", selon le président Lesparre.

  • 14/02/17 | Recherche seniors désespérément...

    Lire

    Enedis, réseau de distribution d'électricité( Ex ERDF) recrute 12 postes en CDD Sénior en Gironde et en Dordogne. Le CDD Sénior est un dispositif réservé aux travailleurs de plus de 57 ans en recherche d'emploi. C'est une opportunité de favoriser le retour à l'emploi d'une population particulièrement touchée par le chômage et de leur permettre de compléter leurs droits pour bénéficier d’une meilleure retraite à l'avenir. Pour postuler : www.enedis.fr/postuler-nos-offres

  • 14/02/17 | Crise aviaire : Emmanuelli préconise un nouveau vide sanitaire

    Lire

    «Au point où nous en sommes arrivés, il vaudrait mieux tout abattre qu'on sache à quelle date on pourrait reprendre la production», selon le président du Conseil départemental des Landes. Malgré les abattages préventifs par zones, l'épizootie continue de se propager en Chalosse et à l'ouest de ce département qui concentre le quart de la production nationale de canards gras. Le Conseil départemental a décidé lundi des aides d'un million d'euros pour la filière palmipèdes et volailles maigres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | François Hollande à l'ENM de Bordeaux

05/02/2016 | Le Président de la République s'est rendu ce vendredi à l'Ecole Nationale de la Magistrature, pour assister a la prestation de serment de la nouvelle promotion

François Hollande a prononcé un discours d'une trentaine de minutes

Effervescence, important service de sécurité et perturbations de la circulation entre l'École Nationale de la Magistrature, le Palais de Justice et l'Hôpital Saint-André ce vendredi à Bordeaux pour la visite de François Hollande. Le Président de la République est venu assister à la prestation de serment de la promotion 2016 de l'ENM, une première depuis sa création en 1958. Il était notamment accompagné du nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, dont c'était le premier déplacement régional depuis sa récente prise de fonction.

La promotion 2016 de l'École Nationale de la Magistrature, composée de 366 élèves magistrats (nommés auditeurs de justice), qui ont débuté leur formation cette semaine (d'une durée de 31 mois), constituent la plus importante promotion jamais accueillie par l'établissement. Pour la première fois depuis sa création en 1958, l'ENM a donc reçu la visite cet après-midi de François Hollande, qui est venu assister à la prestation de serments. Il était accompagné du nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, remplaçant de Christiane Taubira après sa démission à la fin du mois de janvier dernier. 

Une aide à la justice Cette visite part d'une volonté du gouvernement Hollande, débutée en 2012, de renforcer les effectifs de magistrats : ils étaient 138 en 2011, 275 en 2014 et 263 en 2015. Selon un communiqué officiel, l'exceptionnel effectif de cette promotion est aussi dû au plan gouvernemental de lutte contre le terroriste et la radicalisation et un renforcement des moyens. Le budget 2016 du Ministère de la Justice a en effet annoncé 1068 emplois supplémentaires entre 2015 et 2017, et un budget qui franchit le seuil symbolique des 8 milliards d'euros. La nouvelle promotion, qui compte 75% de femmes, a donc revêtu la robe pour la première fois; cette cérémonie collective ayant d'ailleurs été rétablie en 2014 à l'initiative de Christiane Taubira.

Au delà du discours du Président de la République, prononcé en fin de cérémonie, plusieurs personnalités du secteur judiciaire ont pris la parole à la tribune, dont le procureur général. "Vous devez être conscients que vous allez exercer une mission d'une violence extrême, même dans le quotidien des jours; c'est vous qui déciderez d'une poursuite, qui requerrez une peine, qui la prononcerez; c'est vous qui infligerez de lourdes amendes, qui retirerez un enfant à sa mère, qui emprisonnerez", a-t-il notamment déclaré aux 349 auditeurs présents (âgés de 21 à 43 ans), issus principalement du concours d'accès 2015, qui comptait 2941 candidats. 

349 auditeurs ont prêté serment

Un écho national"Vous êtes la promotion la plus importante de la cinquième république", a déclaré François Hollande, qui en a profité pour ajouter quelques mots sur la loi prochainement examinée par l'Assemblée Nationale. "La technicité des procédures, leur lenteur introduisent une distance insupportable entre le citoyen et la justice. Cette réforme valorisera les voies procédurales rapides, facilitera le réglage à l'amiable des conflits. Dans la complexité de nos textes, il s’est créé de multiples juridictions. J’ai voulu que dans le texte débattu, il soit mis fin à cette inégalité, avec la création d'un pôle spécialisé dans les tribunaux de grande instance pour les juridictions sociales. La juridiction du travail doit aussi être réformée. Le principe de l'action de groupe devra avoir un cadre juridique unifié et prévisible avec un juge qui restera maître de la procédure".

Le discours prononcé par le Président de la République a aussi fait largement écho aux manifestations et aux protestations des avocats de ces dernières semaines sur le manque de moyen de l'aide juridictionnelle. "Il faudra relever les plafonds de ressource de l’aide juridictionnelle ou trouver une ressource nouvelle pour alimenter un fonds qui permettrait de la renforcer, tout en permettant une juste rémunération des avocats. C’est un équilibre difficile dans un contexte budgétaire tendu. mais si on ne fait rien, on laissera une fois encore les plus modestes loin des tribunaux et toujours les mêmes avocats en charge de ces affaires". En plein débat sur l'extension de la déchéance de nationalité et suite aux manifestations de ces derniers jours concernant le maintien de l'État d'urgence, François Hollande a également été clair. "La loi sur le crime organisé est faite pour définir le rôle de chacun. J’ai entendu des craintes sur un risque de confusion entre les contrôles de la police administrative et ceux de l'autorité du parquet : ils restent bien distincts et complémentaires. Il ne peut pas y avoir de suspicion, d’arbitraire. Tous ces actes sont strictement limités, soumis à la décision du juge. Aucune des mesures permises par l’Etat d’urgence n’est introduite dans ce texte. Cette loi, si elle est votée, ne constituera donc pas un état d’urgence permanent mais un état de droit protecteur. Il n’enlève rien aux attributions de la justice, il asseoit au contraire ses prérogatives. Nous n’avons pas à alourdir l’Etat de droit", a tenté de rassurer le chef de l'État. 

La venue du Président a grandement chamboulé les conditions de circulation autour du Palais de Justice : quartier bouclé, forces de l'ordre omniprésentes, interdiction de passage... Une venue importante puisque seuls Jacques Chirac (en 1999) et Valéry Giscard d'Estaing (en 1979) étaient déjà passés par l'ENM, respectivement pour célébrer les 20ème et 40ème anniversaire de l'institution. Un évènement d'envergure salué par le directeur de l'École Nationale de la Magistrature, Xavier Ronsin. "Forcément, quand on permet à la magistrature de recruter plus, on l'aide. C'est aussi un moment symbolique puisque François Hollande a rappelé son rôle contre le terrorisme et la radicalisation". Le texte qui vise à réviser la constitution, qui devrait faire la part belle au compromis trouvé par le gouvernement sur la déchéance de nationalité, arrive devant les députés ce vendredi. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6033
Aimé par vous
29 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !