aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | François Hollande rend hommage aux victimes de l'accident de Puisseguin

27/10/2015 | Le Président de la République s'est rendu ce matin à Petit-Palais-et-Cornemps avec plusieurs Ministres pour rendre hommage aux victimes décédées dans la tragique accident de vendredi.

François Hollande a rendu hommage aux victimes de l'accident devant plus de 1000 personnes

François Hollande était en déplacement ce matin avec plusieurs Ministres du gouvernement pour une cérémonie d'hommage républicain aux victimes de la tragique collision entre un bus et un camion à Puisseguin qui a coûté la vie à 43 personnes dont un jeune enfant de trois ans. Le Président a tenu a exprimé "la solidarité de la France" et a promis que "toute la vérité" serait faite sur l'accident. Les maires des communes alentours ont également témoigné devant un public de plus de 1000 personnes, dans une ambiance lourde et un silence respectueux pour toutes les familles de victimes présentes à la cérémonie.

Ce matin, pendant quelques heures, le village de Petit-Palais-et-Cornemps s'est transformé en véritable forteresse. Routes départementales coupées, contrôles de polices sur tous les axes routiers menant au village, snippers sur les toits, portiques de sécurité et détecteurs de métaux... une place forte difficile à franchir pour accéder au chapiteau dressé sur le stade où environ 1300 personnes se sont massées pour rendre hommage aux 43 victimes décédées dans l'accident meurtrier de vendredi. François Hollande, lui, a démarré sa visite à Puisseguin où il a rencontré pendant une demi-heure environ les familles des victimes en l'abscence de caméras. Sous le chapiteau, beaucoup d'anonymes mais aussi des élus comme Alain Juppé ou Jean-Luc Gleyze. Un silence très lourd qui plane toujours alors que l'enquête actuellement en cours a révélé que c'était une pièce métallique qui aurait percé le réservoir du camion et serait à l'origine du départ de feu soudain. 

Des anonymes mais aussi des familles de victimes étaient massés sous la tente

De nombreux hommagesLorsque les familles de victimes ont commencé à se diriger vers le premier rang, toutes les personnes présentes se sont levées. Une minute de silence a été respectée. Puis ce fut au tour des maires des communes alentours de témoigner. Quelques messages forts, notamment ceux issus d'un proverbe africain prononcé par Patricia Raichini, maire de Petit-Palais, qui a perdu trois de ses proches dans l'accident : "chaque fois qu'une personne âgée meurt, c'est une bibliothèque qui disparaît. C'est une partie de notre mémoire collective qui s'est éteinte". Le village a en effet été le plus touché puisque 17 victimes étaient membres de son club du troisième âge. François Hollande, bien qu'accompagné de plusieurs Ministres, a pris la parole en dernier et seul.

"Ils comptaient parmi les aînés du pays, les sages. Ils étaient respectés. Ils avaient connu une vie de labeur. Tous avaient fait leurs vies ici, souvent dans les métiers de la vigne. Tous avaient consacré du temps et de l'énergie à la collectivité. Ils étaient notre patrimoine", a déclaré François Hollande à la tribune. "L'enquête sera menée jusqu'au bout", a-t-il conclu, promettant "la vérité, pour ne pas laisser place aux rumeurs ni aux amertumes". Après un rapide salut aux familles des victimes et au chauffeur du car, il est reparti avec sa délégation, aussi brièvement qu'il était apparu. Dans les petites rues, des cortèges de passants rentraient chez eux, avec ce silence toujours pesant. 

Les voix de la discordeQuelques langues se sont déliées pour dénoncer le dispositif de grande ampleur mis en place pour rendre cet hommage. Si le village s'est rapidement transformé en place forte, c'est avant tout la surmédiatisation du fait divers qui est dénoncée dans plusieurs colonnes, notamment celles du Figaro par l'intermédiaire de Frédéric Saint Clair, consultant en stratégie et communication politiques. "Le pire dans toute cette histoire, n'est pas la cérémonie, ni les discours lénifiants (...) mais les réunions de Cabinet où les conseillers entourant leur ministre, ou bien le Président, flatteront ce dernier pour sa prestation, et chercheront les jours suivants la marque d'un progrès dans les sondages, d'un adoubement populaire, comme dans l'immédiat après 11 janvier..."

Daniel Cohn-Bendit, récemment retiré de la politique, avouait quant à lui au micro d'Europe 1 : "Je crois que c'est une émotion qui doit être intime et la démontrer en public comme ça, je suis absolument terrifié par ces Jeux Olympiques de la compassion". Enfin, Noël Mamère (pourtant figure locale puisque député-maire de Bègles) a suscité une polémique en reliant l'accident à la libéralisation des bus annoncée dans la loi Macron. Il a été vivement critiqué, notamment par le Président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone. Quant à savoir si la cérémonie de ce matin était la définition du "trop-en-faire", ce sera à chacun d'en juger. 

François Hollande au chevet des blessésLe Président de la République s’est rendu au chevet des trois patients hospitalisés au CHU de Bordeaux suite à l’accident survenu à Puisseguin. Il était accompagné de  Manuel VALLS, Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales de la santé et des droits des femmes, Alain VIDALIES, secrétaire d’Etat chargé des transports et Alain JUPPE, maire de Bordeaux et président du conseil de surveillance du CHU. Philippe VIGOUROUX, Directeur général du CHU de Bordeaux, les a accueillis et accompagnés vers les services d’hospitalisation où le Président de la République a longuement échangé avec les trois patients puis avec les équipes médicales et soignantes. A l'issue de la visite il a salué l'équipe du Samu-Smur du Dr Tentillier très vite intervenue sur les lieux et l'équipe de médecine légale du professeur Gromb qui a effectué les opérations médico-légales sur les 43 corps transférés au CHU de Bordeaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1714
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !