Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | François Hollande rend hommage aux victimes de l'accident de Puisseguin

27/10/2015 | Le Président de la République s'est rendu ce matin à Petit-Palais-et-Cornemps avec plusieurs Ministres pour rendre hommage aux victimes décédées dans la tragique accident de vendredi.

François Hollande a rendu hommage aux victimes de l'accident devant plus de 1000 personnes

François Hollande était en déplacement ce matin avec plusieurs Ministres du gouvernement pour une cérémonie d'hommage républicain aux victimes de la tragique collision entre un bus et un camion à Puisseguin qui a coûté la vie à 43 personnes dont un jeune enfant de trois ans. Le Président a tenu a exprimé "la solidarité de la France" et a promis que "toute la vérité" serait faite sur l'accident. Les maires des communes alentours ont également témoigné devant un public de plus de 1000 personnes, dans une ambiance lourde et un silence respectueux pour toutes les familles de victimes présentes à la cérémonie.

Ce matin, pendant quelques heures, le village de Petit-Palais-et-Cornemps s'est transformé en véritable forteresse. Routes départementales coupées, contrôles de polices sur tous les axes routiers menant au village, snippers sur les toits, portiques de sécurité et détecteurs de métaux... une place forte difficile à franchir pour accéder au chapiteau dressé sur le stade où environ 1300 personnes se sont massées pour rendre hommage aux 43 victimes décédées dans l'accident meurtrier de vendredi. François Hollande, lui, a démarré sa visite à Puisseguin où il a rencontré pendant une demi-heure environ les familles des victimes en l'abscence de caméras. Sous le chapiteau, beaucoup d'anonymes mais aussi des élus comme Alain Juppé ou Jean-Luc Gleyze. Un silence très lourd qui plane toujours alors que l'enquête actuellement en cours a révélé que c'était une pièce métallique qui aurait percé le réservoir du camion et serait à l'origine du départ de feu soudain. 

Des anonymes mais aussi des familles de victimes étaient massés sous la tente

De nombreux hommagesLorsque les familles de victimes ont commencé à se diriger vers le premier rang, toutes les personnes présentes se sont levées. Une minute de silence a été respectée. Puis ce fut au tour des maires des communes alentours de témoigner. Quelques messages forts, notamment ceux issus d'un proverbe africain prononcé par Patricia Raichini, maire de Petit-Palais, qui a perdu trois de ses proches dans l'accident : "chaque fois qu'une personne âgée meurt, c'est une bibliothèque qui disparaît. C'est une partie de notre mémoire collective qui s'est éteinte". Le village a en effet été le plus touché puisque 17 victimes étaient membres de son club du troisième âge. François Hollande, bien qu'accompagné de plusieurs Ministres, a pris la parole en dernier et seul.

"Ils comptaient parmi les aînés du pays, les sages. Ils étaient respectés. Ils avaient connu une vie de labeur. Tous avaient fait leurs vies ici, souvent dans les métiers de la vigne. Tous avaient consacré du temps et de l'énergie à la collectivité. Ils étaient notre patrimoine", a déclaré François Hollande à la tribune. "L'enquête sera menée jusqu'au bout", a-t-il conclu, promettant "la vérité, pour ne pas laisser place aux rumeurs ni aux amertumes". Après un rapide salut aux familles des victimes et au chauffeur du car, il est reparti avec sa délégation, aussi brièvement qu'il était apparu. Dans les petites rues, des cortèges de passants rentraient chez eux, avec ce silence toujours pesant. 

Les voix de la discordeQuelques langues se sont déliées pour dénoncer le dispositif de grande ampleur mis en place pour rendre cet hommage. Si le village s'est rapidement transformé en place forte, c'est avant tout la surmédiatisation du fait divers qui est dénoncée dans plusieurs colonnes, notamment celles du Figaro par l'intermédiaire de Frédéric Saint Clair, consultant en stratégie et communication politiques. "Le pire dans toute cette histoire, n'est pas la cérémonie, ni les discours lénifiants (...) mais les réunions de Cabinet où les conseillers entourant leur ministre, ou bien le Président, flatteront ce dernier pour sa prestation, et chercheront les jours suivants la marque d'un progrès dans les sondages, d'un adoubement populaire, comme dans l'immédiat après 11 janvier..."

Daniel Cohn-Bendit, récemment retiré de la politique, avouait quant à lui au micro d'Europe 1 : "Je crois que c'est une émotion qui doit être intime et la démontrer en public comme ça, je suis absolument terrifié par ces Jeux Olympiques de la compassion". Enfin, Noël Mamère (pourtant figure locale puisque député-maire de Bègles) a suscité une polémique en reliant l'accident à la libéralisation des bus annoncée dans la loi Macron. Il a été vivement critiqué, notamment par le Président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone. Quant à savoir si la cérémonie de ce matin était la définition du "trop-en-faire", ce sera à chacun d'en juger. 

François Hollande au chevet des blessésLe Président de la République s’est rendu au chevet des trois patients hospitalisés au CHU de Bordeaux suite à l’accident survenu à Puisseguin. Il était accompagné de  Manuel VALLS, Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales de la santé et des droits des femmes, Alain VIDALIES, secrétaire d’Etat chargé des transports et Alain JUPPE, maire de Bordeaux et président du conseil de surveillance du CHU. Philippe VIGOUROUX, Directeur général du CHU de Bordeaux, les a accueillis et accompagnés vers les services d’hospitalisation où le Président de la République a longuement échangé avec les trois patients puis avec les équipes médicales et soignantes. A l'issue de la visite il a salué l'équipe du Samu-Smur du Dr Tentillier très vite intervenue sur les lieux et l'équipe de médecine légale du professeur Gromb qui a effectué les opérations médico-légales sur les 43 corps transférés au CHU de Bordeaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2651
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !