Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/21 | « De l’air ! » en Deux-Sèvres

    Lire

    L’association Ah ? qui propose des spectacles vivants et des évènements artistiques propose pour cette année 2021, 40 représentations dans 8 communes du département comme du théâtre de rue, de la poésie ou des dispersions graphiques. Les 22 compagnies programmées auront pour thématique « De l’air ! » en référence à l’épidémie de Covid-19 et traitera du besoin de liberté, de grands espaces, et de véritables retrouvailles. Festival espéré du 27 mai au 6 juin 2021...

  • 09/04/21 | Les « Marais d’Olives » à Parempuyre recherche un agriculteur

    Lire

    Bordeaux Métropole, propriétaire des « marais d’Olives » à Parempuyre, lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour recruter un agriculteur sur le site. Le site de 90 ha abrite une partie en prairie, un « marais pédagogique » et une partie non-valorisée comprenant des terrains agricoles et un bâtiment. Ce bail agricole environnemental sera d’une durée de 9 ans renouvelable. Les dossiers de candidature sont à transmettre avant le 30 juin 2021.

  • 09/04/21 | David Fortems, lauréat du prix Régine Desforges

    Lire

    Pour la 6ème année, le prix Régine Desforges, porté par la Ville de Limoges et les enfants de l’auteure, récompense un premier roman écrit par un auteur francophone. Cette année, le jury a décerné son prix à David Fortems, 24 ans, pour son roman « Louis veut partir ». Le lauréat a été récompensé par la Ville à hauteur de 3 000 €.

  • 09/04/21 | Plusieurs départs de feu de forêts en Charente-Maritime

    Lire

    Le sud du département de la Charente-Maritime a été touché par plusieurs feux de forêt le dimanche 4 avril (Montendre) et le jeudi 8 avril (Cercoux), qui ont nécessité le déploiement d’importants moyens de secours, ainsi que l’évacuation de plusieurs habitants à titre préventif. Face à cette situation, le préfet a demandé à la Gendarmerie nationale d’intensifier les patrouilles de surveillance afin de repérer et de procéder à l’interpellation de tout individu présentant un comportement suspect.

  • 08/04/21 | Ségur de la santé: 240 M€ pour la modernisation du CHU de Bordeaux

    Lire

    C'est Olivier Véran, ministre de la santé et des Solidarité qui en a fait l'annonce, le CHU de Bordeaux va bénéficier de 240 M€ dans le cadre du Ségur de la Santé. Cette enveloppe permettra de mener à bien le projet de "Nouveau CHU" porté par l'établissement lourd d'un investissement de 800 M€ sur 10 ans. Au total, une dizaine d’opérations va être menée sur les différents sites du CHU entre construction de nouveaux bâtiments (90 000 m²), et rénovation de l'existant. Les sites de Pellegrin et Saint-André notamment seront entièrement réhabilités, proposant aussi une réorganisations des services.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Frédérique Vidal à Pau : Entre compassion et annonces pour le monde universitaire

09/10/2020 | Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara avant d'entamer une tournée régionale

Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara

La Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal s'est lancée dans un « tour de France » dédié à la relance de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. Ces 8 et 9 octobre elle est de passage en Nouvelle-Aquitaine, de Pau à Limoges en passant par Bordeaux. L'occasion pour elle, quelques semaines après la rentrée, de prendre le pouls de la communauté universitaire, prêtant une oreille attentive et volontiers compatissante à l'ensemble de ses membres, des étudiants aux chercheurs et professeurs sans oublier les responsables des Crous de Nouvelle-Aquitaine. L'occasion aussi de quelques annonces en lien avec le Plan de relance et ses impacts sur l'enseignement supérieur et la recherche.

A l'occasion de sa visite sur le Campus de Pau, et plus précisément sur le site de l'IPREM (Institut des Sciences Analytiques et de Physico-Chimie pour l'Environnement et les Matériaux ),suivi par une réunion en viso conférence avec les président et directeur des Université et des CROUS de Nouvelle-Aquitaine, la Ministre Frédérique Vidal a, à plusieurs reprises, à la fois souligné « la capacité d'adaptation, l'engagemetn et la bienveillance des équipes envers les étudiants » ainsi que, à l'adresse des étudiants « leur immense capacité d'engagement envers les établissements et, dans leur immense majorité, leur sens de la responsabilité dans la lutte contre la propagation du virus, contrairement à ce que l'on peut entendre dans certains média ».
Des étudiants qui ont pu l'interpeller lors de sa visite sur plusieurs difficultés rencontrées en lien avec la crise Covid. D'abord, les formations en mode hybride, alliant présentiel et distanciel, suscitent des inquiétudes à la fois sur la qualité des apprentissages, et plus encore quand il s'agit de formations axées sur la pratique en laboratoire, mais sont aussi révélatrices de fractures numériques dans la population estudiantine. Autre source d'inquiétude liée à la crise du Covid : la quasi impossibilité de réaliser des stages indispensables à l'obtention de certains diplômes. Enfin, autre danger également fortement mis en avant par les directeurs des Crous de Nouvelle-Aquitaine : une précarisation en marche de nombreux étudiants.

Accélération de la précarisation des étudiants
«Il y a une accélération des demandes auprès des services sociaux depuis 15 jours, car l'absence de job et de travaux saisonniers commence à se faire sentir. C'est une précarisation qui s'accélère dans les semaines à venir », avertit le Directeur général du Crous de Limoges, quand la Directrice général du site de Poitiers alerte que pour sa part « depuis la rentrée, le nombre d'appel auprès du service social a été multiplié par 10, avec pour conséquence un agenda plein. Désormais nous donnons des rendez-vous pour début novembre, les délais d'attente ont été multiplié par 2 ou 3 ». Un constat aussi partagé à Bordeaux, où le Directeur, appelle lui aussi à rester attentif et prudent sur ce point.
Sur ce dernier sujet, la Ministre qui partage volontiers le constat, annonce que le Ministère est « en train de travailler à simplifier de façon drastique le recours aux emplois étudiants, d'un point de vue réglementaire et administratif. Ca permet aux étudiants de reconnaître leur engagement mais aussi de le faire de manière sonnante et trébuchante ». Des jobs de tuteurs ou accompagnateurs d'étudiants handicapé ou bien encore en relais-santé, bien utile ces temps ci en termes de prévention

21 et 35 millions d'euros consacrés à l'hybridation des formations
Sur les inquiétudes des étudiants la Ministre répond point par point. « En tirant de l'expérience du confinement, la première conclusion pour cette rentrée a été qu'il fallait impérativement revenir à du présentiel parce qu'évidement l'interaction humaine est essentielle y compris dans les mécanismes d'apprentissage. Néanmoins pour garantir ce présentiel il est nécessaire qu'une partie des enseignements se fasse à distance selon les organisations choisies par les Universités. Un travail dans la dentelle qui est fait au niveau des établissements ». Côté chiffres, elle rappelle les engagements de l'Etat : « il y a eu 21 millions d'euros cet été pour préparer la rentrée, et 35 millions d'euros qui seront consacré dans le cadre du plan de relance pour poursuivre cette action sur l'hybridation des formations. »
Un sujet de l'hybridation des cours sur lequel s'est particulièrement investi l'UPPA, coordonatrice au côté de 11 autres université du projet Hype 13, lauréat d'un appel à projet sur l'hybridation des enseignements. La ministre commente d'ailleurs « Hype 13 a été le plus beau projet récompensé par le jury et celui qui a été le plus financé (3 M€, ndlr) ».

La ministre Frédérique Vidal en visite dans les laboratoires de recherche de l'Université de Pau


"La chance d'être dans une région attentive à son enseignement supérieur"
En lien avec cette question de l'hybridation, celle la fracture numérique subie par de nombreux étudiants et révélée par la crise, a également été soulevé par les présidents et vice présidents des Université de Nouvelle-Aquitaine, lors de leur réunion en visio. Un constat teinté de regret qui est aussi fait par la Ministre, soulignant : « C'est un problème majeur à prendre en considération... Mais vous avez la chance d'être dans une région particulièrement attentive à son enseignement supérieur et à sa recherche ». Un soutien en effet unanimement souligné par l'ensemble des responsables d'Université et concrétisé notamment par le prêt d'ordinateurs aux étudiants non équipés. Alain Rousset appréciera.

Enfin, en lien avec les questions estudiantines Frédérique Vidal, veut aussi rassurer quant à la réalisation des stages. « Nous sommes en train d'essayer d'amortir au maximum l'impact de la crise sanitaire que nous vivons à la fois sur les jeunes qui viennent d'être diplômés et qui rentrent sur le monde du travail mais aussi sur ceux qui sont encore en études avec des mesures très concrètes »
Et de citer, dans le cadre du Plan Jeune interministériel, « l'accompagnement des entreprises pour qu'elles embauchent de jeunes diplômés, qu'elles continuent à mettre en place des contrats d'apprentissage et d'alternance. Mais aussi des dispositions qui permettent aux étudiants d'étaler leur durée de stage, ou de reporter parfois leur stage lorsqu'ils sont obligatoires pour leur diplomation ». Sans oublier, « le travail fait sur le terrain par les établissements pour identifier des lieux de stage et pouvoir donner des points de contact aux étudiants »

Recherche: 300 millions d'euros pour le partenariat public-privé
Mais au-delà du sort des étudiants, et de la qualité des enseignements, la crise inquiète aussi dans les rangs des chercheurs, et notamment ce jeudi des chercheurs de l'IPREM, dont les projets de recherche et plateformes sont partagés avec le monde de l'entreprise.
« On sait que dans des périodes de crises économiques, c'est souvent les branches de recherche et développement qui sont sacrifiées par les entreprises, qui préfèrent se reconcentrer sur leur cœur de métier. Dans le cadre du plan de relance, 300 millions d'euros, seront consacrés à consolider et maintenir ces liens dans le cadre des partenariats public privé, avec la prise en charge possible par l'Etat de 80% du salaire des ingénieurs ou des chercheurs payés par les entreprises privées, lorsque ces ingénieurs et ces chercheurs participent, dans le cadre de laboratoires communs, ou de plate-formes communes comme ici, au lien entre les connaissances produites par le recherche académique et les marchés de l'économie de notre pays. C'est aussi une façon de faire en sorte que nous puissions enjamber cette période de crise et continuer par l'innovation à préparer notre pays pour demain ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5339
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !