Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gérard Collomb fait étape en Gironde

17/11/2017 | Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a passé la fin de semaine entre Libourne et Bordeaux, à la rencontre des maires et de nombreux élus locaux.

Gérard Collomb

Rassurer. C'est le job qui a visiblement été confié au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, actuellement en plein "tour des territoires" dans le cadre de la concertation et de la future installation de la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien. Jeudi 16 et vendredi 17 novembre, il a fait la navette entre Libourne et Bordeaux, où il s'est rendu au siège de la préfecture de Gironde. Loi de finances, sécurité, Europe ont été autant de sujets survolés dans un discours à l'intention claire : expliquer aux élus ce qui les attend dans les mois à venir. Extraits.

Les "vraies" métropoles

Gérard Collomb était donc en Gironde jeudi et vendredi pour plusieurs visites, d'abord à Bordeaux où il a rencontré le maire, Alain Juppé, puis à Libourne vendredi matin (à la sous-préfecture mais aussi au sein de la brigade territoriale autonome, des bureaux de la police municipale et au sein de l'association locale des commerçants. Vendredi après-midi, il était attendu à l'Hôtel de police de Bordeaux et à la Cité du Vin. Entre les deux, il a quand même prononcé un discours devant de nombreux élus (métropolitains, départementaux, députés...), en plein chantier de concertation locale sur la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien. "Nous ne vivons pas dans des espaces clos, il faut que nos métropoles aillent de l'avant, qu'elles soient actives. Ces grandes métropoles sont aussi faites pour attirer tout un territoire, et il y a une volonté de complémentarité avec le département, pour que le développement urbain des métropoles puisse être complémentaire des zones plus rurales", a-t-il souligné en comparant la métropole bordelaise à celle de Lyon. Ce discours intervient au lendemain du rejet d'un amendement soumis par une députée du Puy de Dôme (Christine Pirès Beaune) pour que les sept nouvelles métropoles françaises (Orléans, Dijon, Toulon, Saint-Étienne Metz, Tours et Clermont-Ferrand) créées le 1er janvier 2018, ne soient pas privées de dotations financières. La décision d'élargissement du nombre des métropoles, prise par le gouvernement précédent, prévoyait un financement de 10 millions d'euros pour chaque nouvelle collectivité formée. "Ces métropoles, de fait, ont été créées. Il convient de les traiter de manière équitable", s'était indignée la députée devant le Ministre de l'Intérieur, qui avait fait valoir que (pour lui) "les vraies métropoles sont celles qui permettent à la France de pouvoir supporter la comparaison avec les grandes métropoles européennes". Le financement de ces nouvelles métropoles ne figurant plus dans le projet de budget 2018, un recours des parlementaires pourrait être fait prochainement devant le Conseil constitutionnel. Ce qui n'a pas gêné outre-mesure Gérard Collomb dans son discours à la préfecture de Bordeaux.

Un dialogue à la carte

"Nous sommes dans une période complexe et se pose la capacité de la France à rebondir. Nous sommes face à une dette de 2200 milliards d'euros et une charge de 41 milliards par an, ce qui correspond au budget de quatre ministères. Si nous en faisons fi, nous allons aller dans le mur", a-t-il continué en abordant la répartition du budget national, en pleine discussion sur le futur projet de loi de finances. "Les discussions budgétaires ont été quelquefois un peu tendues. Nous avions deux possibilités pour les collectivités locales : continuer la méthode des baisses de dotation de fonctionnement, ou conclure un pacte de responsabilité pour pouvoir trouver de l'économie dans nos dépenses en nous ajustant. Bien sûr, ce ne sera pas les mêmes méthodes en fonction des territoires". L'État a d'ailleurs annoncé le 15 novembre avoir débloqué cent millions d'euros pour 19 départements "sous tension financière", un fonds d'urgence pour le financement des aides sociales annoncé par Edouard Philippe en octobre lors du discours du Congrès des départements, qui avait suscité quelques doutes. En 2016, 200 millions d'euros avaient été distribués. "Il faut avoir un dialogue avec les élus locaux, qui ont des inquiétudes. Nous pouvons aussi mutualiser les territoires ruraux". 

Sécurité du quotidien

Le Ministre de l'Intérieur est également revenu brièvement sur la question de la Police de Sécurité du Quotidien. Les lignes de son discours n'ont pas beaucoup bougé depuis le mois d'octobre, sinon à assurer que cette nouvelle police "a au moins chez les élus et responsables un succès d'estime. Notre but est de recréer dix mille postes sur le quinquennat, plutôt en début de période". Une police "sur mesure", "adaptée dans un dialogue avec les maires. Il doit y avoir une articulation entre la police nationale, la police municipale et les agents de la sécurité privée". Une police, aussi, connectée (115 000 tablettes d'ici 2018) "qui permettra de forfaitiser et de prélever les amendes, de regarder le fichage mais aussi d'empêcher qu'une personne ne soit contrôlée plusieurs fois dans la même journée. Concernant les territoires d'expérimentation, Gérard collomb a souligné que "Bordeaux mérite une attention". La question de la sécurité est récemment revenue dans l'actualité après la découverte à Toulouse d'un agent "fiché S" pour radicalisation employé à l'école de police ou le cas de ces deux entraîneurs de foot suspectés de radicalisation à Lagny-sur-Marne. "En général", a précisé le ministre, "les élus connaissent la réalité du terrain. Être fiché S, ce n'est pas signifiant, une personne ayant un découvert bancaire non justifié peut être fiché S. Ce qu'on regarde, c'est le fichier de radicalisation (FSPRT), qui compte 12 000 noms. Si on informe un maire du nombre exact de fichés sur sa commune, il sera très embêté vis à vis des habitants de sa commune". Un peu de secret n'est donc visiblement pas un luxe pour le Ministère de l'Intérieur, qui a tout de même annoncé qu'une nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance serait présentée en décembre, date à laquelle les préfets devraient rendre leur rapport sur la concertation policière.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
25579
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !