aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Germinal Peiro : " Le département de la Dordogne doit être un échelon complémentaire de la région"

30/10/2015 | La consultation citoyenne touche à sa fin. Germinal Peiro fait un premier bilan en défendant les atouts de la Dordogne dans le nouveau contexte territorial.

Germinal Peiro a présidé les dix ateliers d 'Assises départementales

A l'occasion du dernier débat des Assises départementales consacré à l'économie, Germinal Peiro a fait un premier bilan de cette consultation citoyenne et sur la perception que les Périgourdins ont de leur département. Au cours d'un entretien lundi dernier avec aqui.fr, le président du Conseil départemental a évoqué "sans tabou" les atouts et les faiblesses de la Dordogne. Grâce au tourisme, à son agriculture et à son industrie agroalimentaire, la Dordogne, dans le cadre du nouveau contexte territorial, peut tirer son épingle du jeu à condition que l'équilibre entre les compétences de la Région et du Département soit trouvé.

@qui ! — Quel premier bilan peut-on tirer dès à présent de cette vaste consultation citoyenne et des Assises départementales au moment où est organisé ce lundi le dernier débat consacré à l’emploi et à l’économie ?
Germinal Peiro
— Je suis heureux d’avoir engagé le Département dans cette expérience de démocratie participative. Nous sommes 50 élus, dont 32 nouveaux. Ces Assises doivent nous permettre de préparer dans les meilleures conditions et sans tabou les six prochaines années. Cela valait la peine de prendre quelques mois pour prendre le temps de réfléchir. On a reçu plus de 2500 personnes lors des ateliers et les gens ont pu s’exprimer. Ces ateliers ont démontré la richesse de la Dordogne avec des personnalités très diverses qui font vivre le département. Nous avons reçu plus de 3500 réponses à notre questionnaire. Ce que je souhaite, c’est que chaque périgourdin soit amené au même niveau de connaissance. Ce travail collectif que l’on fait va nous permettre de nous éclairer sur la perception des Périgourdins de leur département et leurs attentes. À travers le questionnaire, on  est véritablement rentré dans les sujets qui préoccupent nos concitoyens, santé, social, économie. Cela devrait nous permettre de gagner du temps.

@! - Le département de la Dordogne bénéficie-t-il de l'image peut être flatteuse qu'on lui attribue, au plan national et régional ?
Germinal Peiro -
L'image de la Dordogne est excellente au niveau national. C'est la gastronomie, le patrimoine et surtout la beauté des villages. C'est un paradis la Dordogne, pour ceux qui ont les moyens d'y vivre. Tout le boulot que l'on à faire, c'est de rendre la chose possible pour ceux qui ont envie de rester, d'y vivre, d'y travailler, y compris les jeunes qui ont fait des études. Il est là l'enjeu, dans un département où le solde démographique est déficitaire. 

@! - Dans le cadre de la Loi NOTRe, on cherche encore les équilibres, mais au fond on ne sent pas chez vous de grandes inquiétudes et le Département va chercher à être complémentaire de la région ? Va-t-il être l'échelon de proximité ?
Germinal Peiro -
Il est vrai que j'ai défendu la position de proximité des départements. On a clarifié les choses. Dans le domaine économique par exemple, les aides directes aux entreprises, c'est la compétence de la Région. Le département aura toujours un rôle à jouer dans le sens où l'on va accompagner les collectivités à travers de l'immobilier d'entreprises ou encore la création de villages d'artisans. On interviendra aussi dans le domaine de l'agroalimentaire.

@! - Au moment où l'économie est au coeur de la campagne pour les élections régionales ne pensez-vous pas qu'il faut réfléchir à la mise en oeuvre d'un grand projet touristique de la Grande région? Et là, la Dordogne a une carte importante à jouer : encore faudra-t-il et en particulier quand on pense à Lascaux 4, créer une hôtellerie de proximité qui fait défaut, aujourd'hui?
Germinal Peiro - En Dordogne, on est très fort pour l'hôtellerie de plein air. Sans excès de vanité, je pense que nous disposons d'une des meilleures hôtelleries de plein air de France. Si on accueille  3,5 millions de nuitées, autant de gens, c'est grâce à l'hôtellerie de plein air. Après, il faut que nous développions l'hôtellerie traditionnelle. Celle-ci doit être capable d'accueillir des groupes et d'être sur un bon niveau de prestations. Aujourd'hui, nous n'avons qu'assez peu d'établissements capables d'accueillir des cars,  un car voire deux.  C'est cela qui nous attend demain.

La Dordogne s'est recentrée avec la nouvelle région. Nous étions au fin fond de l'Aquitaine et la capitale, c'est bien Bordeaux. Et la grosse force d'attraction, y compris touristique c'est quand même le littoral. Aujourd'hui, les départements de l'intérieur sont plus nombreux que les départements littoraux. L'équilibre  entre Bordeaux et les autres capitales régionales d'une part et l'équilibre entre Bordeaux et les autres territoires d'autres part, c'est cela qui constituera la force et l'identité de la nouvelle région. 

@! - Quelle est votre perception de la campagne des élections régionales? Est ce que vous sentez que cela embraie ?
Germinal Peiro -
Honnêtement, cela embraie sur les Régionales, car en Dordogne le sport favori, c'est la politique, cela vient avant le rugby. Et il y a eu de bonnes départementales. Les gens s'y intéressent, même si les gens n'ont pas pris conscience de la place de la Dordogne dans la nouvelle région. C'est un vaste chantier à construire. Pour les Régionales, comme pour tous les scrutins de liste, il devrait y avoir une participation plus faible, mais je pense que les gens, globalement, iront voter, du moins en majorité. Pour ce qui concerne la Dordogne, je n'ai pas trop d'inquiétude. Alain Rousset est venu des dizaines de fois en Dordogne : il connaît bien les dossiers.

Propos recueillis par Calude-Hélène Yvard et Joël Aubert.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2107
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !