aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gestion de la dette et investissements, quelle priorité pour l'Aquitaine?

24/06/2014 | La matinée de l'assemblée plénière régionale du 23 juin 2014 s'est consacrée aux questions financières

Séance plénière du Conseil régional d'Aquitaine, du 23 juin 2014, tenue dans l'hémicycle de la CUB

Ce lundi 23 juin, en raison de travaux de réfection à l'Hôtel de Région, c'est dans la salle d'assemblée de la Communauté Urbaine de Bordeaux que les conseillers régionaux aquitains ont tenu leur séance plénière. Une séance en grande partie dédiée au vote du compte administratif 2013 et du budget supplémentaire 2014 de la collectivité. Mais, dans la matinée, la culture s'est invitée au débat, d'autant plus qu'une quinzaine d’intermittents du spectacle étaient venus interpeller les élus régionaux.

C'est avec une satisfaction non dissimulée qu'Isabelle Boudineau, vice présidente du Conseil régional d'Aquitaine en charge des finances a présenté un compte administratif 2013, réalisé à hauteur de 93,23%. Un taux de réalisation qu'elle qualifie d' «exceptionnel» et qui selon elle, «montre bien que ce sur quoi on s'engage au budget prévisionnel, on le réalise». En effet, sur la prévision de 1 406 Md€, 1 310 Md€ ont été payés dont 746 M€ en dépenses de fonctionnement (725 M€ en 2012) et 564 M€ en investissement (562 M€ en 2012). 2013, marque donc la troisième année consécutive, affichant plus de 550M€ d'investissements pour la Région. «Au regard du contexte actuel tendu, c'est colossal», estime Isabelle Boudineau.

Investissements: "n'a-t-on pas laissé passer les trains?"Une satisfaction, que ne partage pas Michel Diefenbacher pour le groupe UMP. S'il admet que l'Aquitaine est une des régions affichant le plus fort taux d'investissement, il note qu'au regard du budget global, «cet investissement reste finalement relativement stable d'une année sur l'autre, là où la part des dépenses (de fonctionnement, ndlr) augmente». En outre considérant l'épargne brute (330M€ en 2013 contre, 337 M€ en 2012) il souligne, que malgré les 58% d'autofinancement permis en 2013, «l'Aquitaine génère de moins en moins d'autofinancement», aggravant ainsi sa dette. Pour les élus Modem aussi, et Geneviève Darrieussecq en tête, au regard des baisses de dotations de l'Etat de nouveau annoncées, «l'épargne brute de la région va fondre comme neige au soleil et éroder nos possibilités d'investissement». Jetant un oeil en arrière elle interroge: «Jusque là n'a-t-on pas laissé passer les trains ? En matière d'aménagement du territoire et de développement du très haut débit, aurons-nous les moyens désormais d'investir dans ces domaines?» s'inquiète-t-elle.

Région Aquitaine, "une des moins endettées"Sur la dette, «le montant de l'emprunt n'a pas totalement été mobilisé », annonce Isabelle Boudineau. En effet, sur une prévision de 212 M€, seuls 165 M€ ont effectivement été empruntés en 2013. Aut total, la dette de la Région, portée à 558,6 M€ enregistre tout de même une augmentation de près de 100 M€ sur un an. Pour autant, celle-ci reste dans les clous de ce que s'autorise la Région qui reste « une des moins endettées au classement national» fait valoir l'éxecutif régional. En effet, la région à une capacité de désendettement de 1,8 année, (en 2012, la moyenne des régions était de 3,3 années), quant à l'encours par habitant, «il est de 139€ par habitant, là où la moyenne est de 265€ dans les autres régions, hors Ile de France et Corse», souligne la vice-Présidente.

Réflexion annoncée sur la cultureSur le budget supplémentaire, la Région devrait bénéficier de 35 M€ de recettes supplémentaires issues notamment de l'augmentation de la CVAE, de l'éxcedant du compte administratif, ou encore de l'annulation de certains crédits. Sur cette somme, 27 M€ sont destinés justement à diminuer l'emprunt voté au budget primitif. 27 M€ qui ont donné lieu à débat au sein de l'assemblée. Yohan Taris, proposant pour le Modem d'en consacrer 5 M€ à la remise en état des communes du littoral touchées par les tempêtes de cet hiver, là où l'éxecutif y prévoit un fonds d'urgence de 1 M€ ; «en accord avec toutes les communes concernées et l'ensemble des autres collectivités», insistent Alain Rousset et Renaud Lagrave, son Vice-président en charge du tourisme.
Pour le parti communiste Gérard Boulanger propose quant à lui de puiser dans ces mêmes 27 M€, 1 M€ à destination de la culture. Si l'amendement n'a pas lui non plus été voté, il a tout de même été à la source d'un débat entre Dominique Ducassou (UMP) et Alain Rousset, le premier soutenant que, par habitant, l'Aquitaine est une des régions les moins présentes sur la culture. Le Président, assumant le choix fait par la collectivité d'avoir mis «la priorité sur la recherche, le développement économique et le soutien aux entreprises» , a concédé en fin d'échange, la mise en place d'une réflexion pour «étudier un autre type de financement de la culture en Aquitaine», demandant à Anne-Marie Cocula de voir «comment travailler plus et mieux ensemble, et de consacrer une place particulière à la culture dans le Budget 2015».

Intermittents du spectale, les élus régionaux solidairesQuant à la quinzaine d'intermittents présents en début de séance, sans pour autant causer grand trouble au sein l'hémicycle, ils ont été reçus par une délégation d'élus dont Anne-Marie Cocula, en charge de la culture. Ces représentants du Comité des Intermittents et des Précaires de Gironde ont ainsi fait part de leurs revendications auprès des élus régionaux qui se sont dits «solidaires des inquiétudes actuelles des artistes et techniciens, et conscients que ces inquiétudes peuvent être partagées par l'ensemble des salariés précaires, tous secteurs confondus». Sur ce thème de la réforme de l'Unedic, le Conseil régional d'Aquitaine en appelle par ailleurs, à «une concertation entre l'Etat et les partenaires sociaux», comme une «véritable opportunité pour aborder la question d'une refonte globale du système».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
923
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !