Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gestion de Poitou-Charentes: Les élus régionaux veulent des responsables

20/12/2016 | Le rapport de la Chambre régionale des Compte a été présenté et vivement commenté lors du premier jour de la séance plénière du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ce 19 décembre

Assemblée plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

« Scabreuses anomalies de gestion » pour Jacques Colombier du FN. « Politique non pas volontariste mais volontarisque » pour Pierre Durand de Les Républicains et apparentés. « Un système organisé de retard de paiement » pour Jean Dionis du Séjour, et ses collègues de l'UDI. « Trucage budgétaire » pour le Modem et Joan Taris, ou encore « gestion acadabrantesque » pour Lionel Frel, d'Europe Ecologie les Verts... Ce n'est qu'un petit échantillon de ce que le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de l'ex Poitou-Charentes a inspiré aux élus régionaux réunis ce lundi matin en séance plénière ; certains n'hésitant pas à en appeler à des poursuites pénales. Alain Rousset lui-même, jouant pourtant la carte de l'apaisement, finira par admettre que « tout ce que la Chambre évoque est effectivement accablant ».

« Un rapport accablant ». Difficile, en réalité de le dire autrement : non seulement, il confirme les chiffres de l'ardoise picto-charentaise (plus de 100 M€ d'impayés pris en charge par la Nouvelle-Aquitaine, 140M€ d'emprunts à risques dont 46,8M€ très risqués, une capacité de désendettement à 19 années, etc...) mais il démontre également l'existence de certaines « procédures » budgétaires apparaissant pour le moins irrégulières. Parmi elles : l'absence d'autorisation de signature au directeur du service des finances qui, pourtant a signé tous les contrats d'emprunts contractés par l'ex-Région Poitou-Charentes, le tout semble-t-il sans concertation, ni information avec l’exécutif.
Autre point relevé par ce rapport qui a eu de quoi exaspérer les conseillers régionaux néo-aquitains : la non réponse de l'ex-Région aux diverses propositions de l'Etat de bénéficier du fonds de soutien lié aux emprunts structurés. Celui-ci, en effet, aurait pu permettre à ex-Poitou-Charentes, de diviser par deux l'indemnité de remboursements anticipés. Une indemnité qui s'élèverait aujourd'hui à environ 50M € pour la nouvelle région, héritière de ces emprunts toxiques. Autre info soulignée par le rapport l'autofinancement négatif et la mise sous tutelle préfectorale de la gestion de la Région évitée de justesse en janvier 2016, grâce justement à la fusion avec les 2 autres régions qui a ainsi mécaniquement permis de rétablir un équilibre positif.
Des chiffres et des faits que pour autant la CRC ne reconnaît pas comme étant de l'insincérité budgétaire… Au grand damne des élus de l'opposition, du FN à l'UDI en passant par le modem et Les Républicains. Car pour ces derniers, rapport en main, « il s'agit désormais d'établir des responsabilités ». Les attaques et mises en cause de Jean-François Macaire, Ségolène Royal, et leur ancien Directeur des Finances (devenu DGS en 2014) Denis Parizot ont en effet été nombreuses depuis les bancs de l'assemblée.

Le "piteux bilan" de Ségolène Royal
Quand Pierre Durand (LR) par exemple s'adresse à Jean-François Macaire lui signifiant qu' «un chef d’entreprise à votre place aurait été sanctionné sévèrement », Jean Dionis du Séjour, en appelle à Alain Rousset pour « porter plainte afin de saisir le Procureur de la République », eu égard aux agissements « échappant à toute rationalité » de l'ancien directeur des finances de l'ex région, licencié dès février 2016 par l'exécutif de la Nouvelle-Région. Quant à Ségolène Royal et son « piteux bilan » selon Pierre Durand de Présidente de région, elle n'a pas non plus été épargnée par les "politesses" des conseillers régionaux...

Aux appels insistants de l'opposition sur le lancement d'une action en justice, Alain Rousset répond dans la droite ligne d'une position déjà exprimée lors de précédentes assemblées régionales : « Je mesure totalement la gravité de la situation, mais je ne veux pas passer la mandature à regarder dans le rétroviseur » avant de préciser avoir en priorité sur ce dossier, la recherche de solution pour se défaire au mieux des prêts structurés. S'il se refuse à entamer une action pénale, il a pour autant ajouté qu'il resterait attentif à ce que ferait le Procureur auprès de la CRC qui pour l'heure n'a pas choisi de saisir la Cour disciplinaire budgétaire. Le Président de la Région a par ailleurs annoncé son intention d'avoir une discussion avec le Président de la CRC.

Jean-François Macaire "prend acte"Sur la question des prêts structurés, Alain Rousset précise travailler auprès du Gouvernement et des parlementaires à obtenir la réouverture du fameux fonds de soutien qu'avait négligé ex Poitou-Charentes, ainsi qu'à une stratégie de défaisance, au cas par cas de ces emprunts, avec l'aide du cabinet Riskledge. Quant à la question soulevée par Benoît Biteau du PRG sur la possibilité d'attaquer les banques concernées (qui ont donc contracté avec une personne officiellement non autorisée à le faire), Alain Rousset n'a pas semblé très optimiste en la matière, même s'il n'exclut pas d'évoquer cette possibilité auprès du cabinet conseil et de la CRC .

En fin de débat, celui à qui il était demandé de « s'expliquer », Jean-François Macaire, a pris la parole disant « prendre acte de l'ensemble des contributions de la séance » et considérant « que le rapport apporte des réponses à l'ensemble des questions posées lors de cette séance; il ne reste qu'à en tirer les enseignements tant sur la situation de Poitou-Charentes que sur l'héritage transmis à Nouvelle-Aquitaine ». Une déclaration pour le moins concise qui aura déçu les élus de l'opposition, tout autant que la prise de parole de Marilyne Simone, proche de Ségolène Royal, dont elle s'est appliquée à prendre la défense, sans jamais la nommer. Une intervention revenant notamment sur « la stigmatisation de Poitou-Charentes, l'acharnement sur celle qui a représenté le Poitou-Charentes, les accusations systématiques ou encore la guerre des chiffres » qui visait, en réalité, dans le brouhaha et les moqueries venant des bancs de la droite et du centre, tant les déclarations de ces élus, qu'à demis-mots, le Président de la Région lui-même.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5819
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !