Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gilets jaunes : les collectivités pensent à la "sortie de crise"

22/03/2019 | Bordeaux Métropole a voté ce vendredi un fonds de soutien de 500 000 euros à destination des commerçants et artisans impactés par les mouvements sociaux.

1

Ce samedi et pour la dix-neuvième semaine consécutive, plusieurs manifestations sont prévues un peu partout en France dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, le tout dans un climat incertain dû notamment au tour de vis sécuritaire du gouvernement que ce dernier a justifié par les dégradations de samedi dernier. Dans ce contexte incertain, le conseil de métropole a voté ce vendredi une aide à destination des commerçants aux recettes impactées par ces manifestations, s'ajoutant ainsi à un portefeuille de collectivités déjà bien remplies. Du côté de la sécurité en place à Bordeaux ce samedi en revanche, c'est plus flou.

Bilan d'impact (provisoire ?)

Ce mardi 18 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé des mesures pour répondre aux violences constatées un peu partout en France lors de la manifestation (acte 18) des gilets jaunes samedi dernier. Plus que le départ du préfet de Gironde Didier Lallement, c'est surtout l'annonce de l'interdiction des manifestations place Pey-Berland à Bordeaux. A la veille d'une nouvelle manifestation déjà annoncée, le ton se durcit du coté du gouvernement. Ce dernier a ainsi récemment annoncé que les militaires de l'opération Sentinelle remplaceraient les policiers pour sécuriser les bâtiments officiels. Cette mesure a suscité de vives polémiques, d'autant qu'une loi autorise les soldats à faire feu en cas de confrontation, sous certaines conditions. Dans ce climat, le bilan tiré cette semaine par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur l'impact économique du mouvement des gilets jaunes n'a pas non plus grand-chose de rassurant.

Il a ainsi évalué les dégradations à 30 millions d'euros le 16 mars dernier, portant ainsi le montant total entre 170 et 200 millions d'euros, comme il l'a assuré devant la Commission des Affaires juridiques et des Finances de l'Assemblée, ajoutant un potentiel "impact direct et de court-terme sur la croissance française", jusqu'à 0,2 points de PIB pour 2018 et 2019. Le chômage partiel, lui, a touché selon les derniers chiffres 73 500 personnes dans 5100 entreprises, soit un coût de 40 millions d'euros. Enfin, le ministre a donné des éléments sur les pertes des chiffres d'affaire du commerce depuis novembre : -2,7% de ventes pour le non-alimentaire durant 16 semaines, 6% les samedis pour l'alimentaire. La baisse de chiffre d'affaire pour les magasins, la baisse cumulée serait entre 9 et 15% pae rapport à l'année précédente, entre 20 et 30% pour les magasins de centre-ville (20 à 50% sur l'artisanat, 25% dans les métiers de service et jusqu'à 50% pour les métropoles).

Des contributions financières

Dans ce contexte national, le conseil de Bordeaux métropole a voté ce vendredi une subvention de 500 000 euros adressée à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux Gironde pour la mise en place d'un "fonds d'aide exceptionnel" à destination des commerces "soumis à des difficultés conjoncturelles". Ce montant s'ajoute à celui, déjà mis en place dans le cadre d'une convention triennale avec la CCI, d'une aide de 90 000 euros pour "accompagner et suivres les entreprises du territoire métropolitain". A ce fonds de 500 000 euros se rajoutent 80 000 euros de la CCI et 20 000 de la CMA (Chambre des Métiers et de l'Artisanat) de Gironde, soit un montant de 600 000 euros. Ils seront distribués par la CCI aux commerçants "au cas par cas", aux deux seules conditions d'être une entreprise de moins de dix salariés générant moins d'un million d'euros de chiffres d'affaires et d'avoir subi une baisse d'activité de 20% au minimum.

Du côté de la mairie de Bordeaux, un dispositif de soutien financier sera voté lors du prochain conseil municipal, ce lundi 25 mars : on parle d'une exonération de droits de terasse et de la redevance pour occupation du domaine public pour les mois de janvier et de février pour les commerçants du centre de Bordeaux, soit un effort pour la ville de l'ordre de 250 000 euros. La région, elle, a déja voté acté début mars la mise en place d'un fonds de soutien de deux millions d'euros pour les Toutes Petites Entreprises (TPE) de l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. La seule condition modifiée est dans le pourcentage de perte du chiffre d'affaires par rapport à l'an passé : il est fixé à 30%. La région a par ailleurs précisé qu'il s'agissait d'une première enveloppe qui pourrait en appeler d'autres. Enfin, l'État a récemment annoncé une extension des mesures d'aides pour les artisans et commerçants et prévoit la mise en place d'un fonds national de trois millions d'euros censé financer des campagnes de communication pour réorienter les clients vers le centre-ville par le biais d'un appel à projets proposé aux communes, auquel Bordeaux sera candidate (cette mesure avait été esquissée par Édouard Philippe lors de son dernier déplacement à Bordeaux). 

Des signaux alarmants

Pour le maire de Bordeaux Nicolas Florian, nouvel élu au conseil de métropole en charge du développement économique, "la nouveauté annoncée par Bruno Le Maire, c'est surtout les exonérations au cas par cas, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent". Les commerçants du centre-ville, particulièrement mobilisés ces dernières semaines et dont la parole est essentiellement portée par les chambres consulaires et l'association "Ronde des quartiers", ont déjà alerté sur leur situation à plusieurs reprises ces dernières semaine. Ce vendredi, l'ancien adjoint aux finances d'Alain Juppé a précisé avoir "reçu une délégation d'une trentaine de commerçants représentatifs de leur secteur qui m'a permis d'avoir une première lecture de leurs difficultés. Par ailleurs, la  Présidente du tribunal de commerce m'a précisé qu'en deux mois, on lui a demandé de placer sous protection un nombre de commerces à la hauteur du nombre de demandes reçues en un an".

"La mesure de protection est plus souple que la sauvegarde ou le redressement, mais c'est un premier signal d'alerte sur le nombre de commerces et d'entreprises qui se préparent à être sous sauvegarde", a continué l'élu. "Le tribunal de commerce a également indiqué que sur les 800 commerçants du centre-ville, entre 20 et 25% seraient en grande difficulté. Les entreprises plus anciennes arrivent, par l'abondement au compte courant du commerçant, à tenir, mais les commerces les plus récents jouent sur leur stock aujourd'hui. Dans deux ou trois mois, ça risque d'être très compliqué. Il y a donc une action à mener auprès des établissements bancaires afin qu'ils leurs fassent de l'en-cours, quitte à le faire à 0%. On va engager avec Jean-Luc Moudenc (président de France Urbaine) une action des maires de grandes villes auprès de tous les établissements bancaires et financiers pour qu'ils accompagnent leurs clients (il devrait notamment en être question lors des prochaines journées France Urbainele 28 mars à Toulouse). Nous allons aussi demander à l'État avec François Baroin d'aller un peu plus loin dans les mesures d'indemnisation pour faire en sorte que ce qui est possible dans le cas de catastrophes naturelles en termes d'accompagnements tels qu'ils sont prévus pour la viticulture et l'agriculture soit aussi possible pour les commerces si ça perdure", a continué Nicolas Florian. "Bruno Le Maire  a dit qu'il était prêt à envisager des exonérations fiscales sur la cotisation fiscale des entreprises (CFE). C'est une bonne idée, sauf que la CFE c'est nous, à voir donc jusqu'à quel point on peut s'engager en gardant quand même un filet de sécurité". 

En parlant, justement, de sécurité, l'arrêté préfectoral pris dans le cadre de la manifestation du 23 mars inclue déjà, comme c'est le cas depuis plusieurs semaines, l'interdiction de la place Pey-Berland pour les cortèges, défilés et rassemblement prévus, ainsi que de nombreuses autres rues du centre-ville, étendant ainsi les interdictions (le secteur de la Place des Grands Hommes et du Triangle d'Or entre autres visibles dans l'arrêté page 9, qui précise aussi les peines encourues en cas d'infraction). Des palpations de sécurité pourront être éffectuées dans toutes les gares et stations de la SNCF de ce vendredi soir à dimanche midi. Au conseil de métropole ce lundi, des élus se sont montrés inquiets de l'appel aux militaires de l'opération Sentinelle, dont le renforcement n'a pas été confirmé officiellement à Bordeaux. Du côté de la préfecture, on ne fait aucun commentaire sur le dispositif de sécurité qui sera mis en place ce samedi, mais des langues moins sensibles évoquent des "modalités de relations modifiées entre les manifestants et les forces de l'ordre" (sans doute en réponse aux propos récents de Christophe Castaner). La mairie a indiqué que les consignes émises chaque vendredi, notamment les fermetures de lieux publics comme les musées ou les parcs, resteraient sensiblement les mêmes.

"Une sortie de crise déterminante" 

Pour le maire de Bordeaux, "ce qui va être déterminant, c'est la sortie de crise",a-t-il continué. "Je n'imagine pas que l'on puisse encore fonctionner comme ça pendant des mois. Il faudra voir les dispositifs qu'on est capables de mettre en œuvre pour sortir de cette crise et relancer le commerce, qu'il soit à Bordeaux où ailleurs, et réorienter des habitudes de consommation qui ont changé. Le samedi, sur les zones commerciales extra-rocade, les commerçants ne se plaignent pas parce qu'ils ont récupéré tous les clients du centre-ville…" L'élu ajoute d'ailleurs qu'en termes de sécurisation des lieux publiques, les annonces d'Édouard Philippe ne sont pas une nouveauté mais que d'autres pourraient en revanche intervenir dans les semaines à venir.

""La Place Pey-Berland était déjà un site sécurisé. Ce que je souhaite, c'est que l'on sécurise les secteurs commerçants", a-t-il notamment déclaré. "On a travaillé avec la préfecture de police pour envisager une territorialisation des zones à protéger, ce qui était déjà en partie fait. La nouveauté dans les annonces d'Édouard Philippe et de Christophe Castaner, c'est de changer les règles : on sécurise, certes, mais tout contrevenant s'expose à des poursuites plus sévères et à des contraventions plus sévères (135 euros d'amende au lieu de 35 précédemment en cas de "participation à une manifestation interdite"). Tout contrevenant qui irait dans les zones sécurisées et interdites de manifestation peut être isolé et maintenu à l'écart pendant quatre heures. Concernant le dispositif physique territorial, il va être étendu. Même si les forces de police ne peuvent pas tout sanctuariser, la difficulté avec des manifestations non-déclarées c'est qu'il faudrait pouvoir interdire tout regroupement sur des secteurs bien déterminés. A côté de ça, on travaille avec la préfecture pour pouvoir proposer à tous ceux qui manifestent le samedi un itinéraire qui évite les secteurs commerçants". Selon les premiers éléments, des évènements sont notamment prévus à Bordeaux ce samedi du côté du miroir d'eau. Si les mesures d'aides aux commerçants se mettent donc peu à peu en place, reste à connaître l'attitude des manifestants dans un contexte aux incertitudes renforcées.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9808
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 19/01/2022

Les Pyrénées-Atlantiques concentrées sur le social, le logement, la jeunesse et la LGV!

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a présenté ses voeux à la presse le 11 janvier 2022 Politique | 13/01/2022

Bordeaux, « une ville toujours plus solidaire et ouverte au monde » en 2022

Xavier Fortinon, président du Département des Landes Politique | 12/01/2022

Santé, élevage, foncier : des voeux landais sous le signe de la gestion de crises

François Bayrou a adressé ses voeux aux corps constitués dans une vidéo en direct depuis le Palais Beaumont Politique | 11/01/2022

François Bayrou porteur de bonnes nouvelles pour l'hôpital de Pau en 2022

Alain Rousset lors de ses voeux à la presse le 7 janvier 2022 Politique | 10/01/2022

Alain Rousset pose les transitions, la réindustrialisation et la justice sociale au menu de 2022

Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne Politique | 07/01/2022

Le Département de la Dordogne veut renforcer son attractivité

Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de Gironde lors de la présentation de ses voeux à la presse pour 2022 Politique | 06/01/2022

Gironde : La participation citoyenne "grande cause départementale" en 2022

Vote à main levée du plan de financement du GPSO conseil régional de Nouvelle-Aquitaine Politique | 15/12/2021

"Délibération historique" : la Nouvelle-Aquitaine dit Oui au plan de financement du GPSO

vote budget primitif département 2022 une Politique | 15/12/2021

Gironde: Jean-Luc Gleyze a présenté sa feuille de route pour le mandat 2021-2028

Conférence de presse pré-plénière Alain Rousset Sandrine Derville Politique | 13/12/2021

GPSO, orientations budgétaires : Jours de plénière au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

A Pau, les acteurs de la sécurité ont signé le 6 décembre 2021 leur nouvelle stratégie locale de la prévention de la délinquance 2021-2024 Politique | 09/12/2021

Pau : L' "exemplaire coordination" des acteurs, clé du succès de la prévention de la délinquance

Membres du Conseil des Sages en présence du maire de Cenon Jean-François Egron Politique | 02/12/2021

Cenon : Installation du Conseil des Sages, symbole de démocratie participative locale

Jean-Sébastien Lamontagne, nouveau préfet de la Dordogne Politique | 24/11/2021

Jean-Sébastien Lamontagne est le nouveau préfet de la Dordogne

Signature du Plan d'Actions Régional pour l'Entrepreneuriat des Femmes (PAREF) par Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, lors d'une visite d'une pépinière d'entreprises Politique | 30/10/2021

La Ministre Elisabeth Moreno à Bordeaux pour soutenir l'entrepreneuriat féminin

Fabienne Balussou, nouvelle préfète de la Haute-Vienne, a rencontré les représentants de la presse Politique | 28/10/2021

La nouvelle préfète de la Haute-Vienne a pris ses fonctions