Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gironde : Ce RSA qui fait débats

13/01/2016 | Pour la 6ème fois consécutive, le département de la Gironde a donné carte blanche à un spécialiste de l'économie pour aborder le thème de l'emploi et du RSA

La conférence s'est déroulée à Bordeaux, dans l'amphithéâtre Badinter

C'est un rendez-vous qui a débuté en amont des Assises de l'Insertion organisées en Gironde en juillet 2013, et l'une des sessions expérimentales de débats qui ont inauguré les initiatives du département en 2016. Pour la sixième fois consécutive, l'institution a donné la parole à un spécialiste de l'économie pour une "carte blanche de l'insertion" autour du thème "RSA, employabilité et emploi". Certainement pas un hasard, au moment où intervient la remise en question nationale du financement des allocations individuelles de fonctionnement (AIS), et plus particulièrement du RSA. Quelques détails.

Pour les institutions publiques, 2016 est une année de transition. Pour les régions d'abord, avec le chantier de la loi Notre. Pour Bordeaux Métropole ensuite dont la mutualisation occupe les esprits des élus et va prochainement concerner le département de la Gironde dans le transfert de certaines compétences. Pour le financement des allocations individuelles de fonctionnement, les fameuses AIS enfin, qui doivent subir une refonte selon la promesse faite en octobre dernier par Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la fonction publique, aux cadres et élus départementaux lors du dernier congrès de l'ADF (Assemblée des départements de France). En effet, la renationalisation partielle ou totale du financement du RSA n'est pas un maigre enjeu pour les départements, qui voient leur marge de manoeuvre se réduire et leur budget s'équilibrer de plus en plus difficilement en raison de la baisse continue des dotations de l'État aux collectivités. 

Le blocage du RSASi le gouvernement avait annoncé une aide aux départements les plus menacés financièrement par la hausse du montant du RSA (+7,6% en 2014, +7,9% en 2015; l'aide au niveau national est passée de 530 millions d'euros en 2001 à 9,33 milliards d'euros en 2014), elle n'a pour l'instant pas été substantielle : 50 millions d'euros versés à une dizaine de départements. Ce qui a sans doute poussé Bernard Gazier, spécialiste de l'économie du travail et de l'emploi, à se montrer un brin pessimiste lors de son speech à la tribune à l'occasion de la sixième "carte blanche" de l'insertion organisée par le département de la Gironde. Il a d'ailleurs rappelé quelques chiffres locaux : 40% des demandeurs d'emploi le sont pour une longue durée, 16 à 20% des chômeurs sont inscrits au RSA. Autrement dit : "le monde de la pauvreté est violemment hiérarchisé" pour le spécialiste, "et il reste un flux de nombreux emplois peu qualifiés, quand nous avons dans l'autre sens de plus en plus de chômeurs très qualifiés. Leur voie de sortie n'est pas la qualification à outrance, et on évalue trop souvent les effets du RSA seulement six mois après la sortie d'une mesure". 

Un budget menacéEt comme chaque année, le 1er janvier 2016 a été l'occasion d'apporter de nouvelles mesures pour les travailleurs à faible revenus : la prime d'activité, censée remplacer le RSA activité (complément d'un petit salaire) et la Prime pour l'emploi (crédit d'impôt). Concrètement, 5,6 millions d'actifs pourraient bénéficier de cette mesure, dont le premier versement devrait s'effectuer au début du mois de février prochain. L'occasion de préciser que, si le département de la Gironde consacre 225,5 millions d'euros dans son dernier budget primitif au Revenu de Solidarité Active, il ne fait pas partie des "départements le plus en difficultés" qui ont reçu l'aide du gouvernement, comme le précise Denise Greslard Nédélec, vice-présidente chargée de la politique de l'insertion.

"C'est un de nos choix que de ne pas avoir, jusqu’à présent, reporté l’augmentation des charges sociales sur la fiscalité mais de faire d'autres arbitrages. Nous souhaitions garder cet axe de solidarité de manière assez forte car c'est un véritable enjeu humain et territorial". Concernant la recentralisation, l'élue responsable affirme que "rien n'est encore tranché, notamment le seuil à partir duquel la renationalisation du RSA devrait s'effectuer. Il est en tout cas hors de question pour le département de prendre la base actuelle, cela bénéficierait à l'État. 2016 est une année transitoire. Certaines compétences départementales devraient d'ailleurs être cédées à la Métropole. Des discussions sont en cours entre les Présidences des exécutifs", a-t-elle ajouté. En revanche, pas un mot sur les domaines particuliers dont le département pourrait se décharger pour alléger son futur budget consolidé. 

Cette carte blanche, si elle a été l'occasion pour l'économiste Bernard Gazier de dresser un tableau succint des notions d'employabilité et de la formation, n'est en tout cas pas un hasard du calendrier pour le département, qui devra statuer sur la question des AIS dans les prochains mois. L'occasion de voir l'économie locale de manière un peu plus ludique et innovante, comme avec ce concept de "Colloque inversé", sorte de forum participatif qui met en scène la parole collective et dont les rapports finaux sont censés inspirer les politiques publiques. Pour rentrer dans le dur et voir la manière dont le projet de loi de finance prévu pour cette année, va changer les rapports entre le niveau national et les collectivités territoriales, en revanche, il va falloir attendre encore un peu. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5321
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !