aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gironde: la démocratie participative par les Conseils de territoire, c'est parti!

23/09/2015 | Associations, chefs d'entreprises, bailleurs sociaux, missions locales, élus locaux... Ils sont près de 150 à avoir participé au Conseil territorial du Sud Gironde, ce 21 septembre à Langon.

Un des ateliers de travail (ici animé par Isabelle Dexpert) du Conseil territorial du Sud Gironde - Langon le 21 septembre 2015

Dialogue territorial et relation interactive entre les élus départementaux et les forces du territoires, telle était bien l'idée de Jean-Luc Gleyze et son équipe lorsqu'il annonçait en juillet dernier, l'organisation de « Conseils de territoire ». Dix-huit conseils territoriaux, outils de diagnostics locaux et d'identification des enjeux politiques prioritaires, lancés le 17 septembre sur 9 zones de la Gironde. Ce 21 septembre, c'est à Langon, pour la large zone du Sud Gironde, que se tenait l'un de ces nouveaux rendez-vous de démocratie participative. Une idée visiblement bien reçue par les acteurs territoriaux, qui, à l'image des réunions précédemment organisées à Lormont, pour le territoire des Hauts de Garonne, et à Pessac pour celui des Graves, sont venus nombreux pour faire remonter leurs regards et attentes de terrain auprès du Département.

Dans la grande salle Claude Nougaro de Langon, la consigne délivrée en introduction par le Président du Conseil départemental, Jean-Luc Gleyze et Christine Bost, sa 1ère Vice-Présidente en charge des Synergies, stratégie et développement des territoires était claire : « Parlez concrètement de ce qu'est la réalité du Sud Gironde. Il est important que vous vous exprimiez ; nous attendons vos paroles parce que c'est à travers elles que nous définirons les politiques de demain ». Des politiques dont certains grands enjeux sont déjà tracés dans le document « Vers un livre blanc des territoires girondins », appelé à devenir « le Livre blanc des Territoires Girondins », une fois complété des contributions issues justement des Conseils territoriaux en cours.
L'idée insiste Christine Bost est à travers ces grandes réunions, de « renforcer la mission de proximité du Département par la constitution d'un réseau d'acteurs, différencié territoire par territoire et adapté à chacun ». Au bout du bout, en effet, il s'agira, à partir du Livre blanc final, de mettre en oeuvre une contractualisation des politiques départementales la plus adaptée possible, par le biais de Pactes territoriaux.
Mais pour l'heure, en ce début de semaine, il s'agissait principalement de dresser la liste des forces et faiblesses du territoire de Sud gironde, tel un diagnostic partagé entre le Département et les acteurs présents. C'est dans un second conseil de territoire et à partir de ce diagnostic, que les même acteurs établiront selon eux les actions prioritaires à mettre en œuvre par le Département pour rétablir les équilibres sociaux et territoriaux éventuellement défaillant.

Des ateliers animés par les élus du DépartementPour garantir des échanges concrets et constructifs entre les acteurs en présence, les quelques 135 participants à l'après-midi langonnais se sont réunis en six ateliers, chacun d'eux étant animés par des élus du Conseil départemental, dont Hervé Gillé, Bernard Castagnet, ou encore Isabelle Dexpert. Si les premières interventions ont été un peu timides, les échanges se sont peu à peu enchaînés, les uns rebondissant sur les remarques des autres, permettant ainsi de balayer les différents et nombreux axes de compétence du Conseil départemental autour des solidarités humaines et territoriales. Et un peu plus d'1h30 plus tard, à l'heure des restitutions des différents ateliers en assemblée plénière, les constats apparaissent effectivement partagés par l'ensemble des forces vives du Sud Gironde présentes.
Dans une liste à la Prévert, les participants ont constaté notamment une faible prise en compte de l'agriculture et de sa diversité, tout en soulignant par ailleurs, le mal être important des agriculteurs, sans doute pas assez considérés, sur ce territoire. Parmi les faiblesses économiques du Sud Gironde, il a été pointé un tourisme à développer et surtout à promouvoir pour ce territoire girondin de l'intérieur. Sur la question du parcours de vie, des efforts sont à faire autour du secteur de l'aide à domicile, tant sur les formations à harmoniser, que sur des coordinations à opérer entre les différents acteurs, il a aussi été pointé le manque de structures d'accueil notamment pour les personnes atteintes d’Alzheimer et leurs aidants.

Les ateliers d'échange organisés dans le cadre du Conseil territorial du Sud Gironde

Logement, fracture numérique, manque de formation,...Au nombre des sujets portant de véritables « handicaps » pour le territoire, certains thèmes sont revenus à plusieurs reprises et sous plusierus angles : le logement qui manque notamment pour les familles à faible revenu ou les jeunes souhaitant restés sur le territoire ; l'accès au numérique, indispensable, tant en terme d'attractivité pour les entreprises mais aussi plus globalement en terme de « risque de fracture numérique » pour les particuliers « d'autant plus au regard du développement du numérique autour de la santé ou de la recherche d'emplois » ont mis en avant les participants. Sur le thème de l'emploi, a été pointé un manque de qualification de la main d'oeuvre locale, et plus globalement le manque de formations au niveau local, et leur concentration dans ou à proximité de la métropole.
Autres questions mise à jour, l'accueil des gens du voyages ou des travailleurs saisonniers, souvent bien mal lotis en termes de logements. Sur la jeunesse, il a été pointé des problèmes sur la carte scolaire, voire, pour certains acteurs le manque de collèges. Sur la mobilité, et notamment sur le transport « transversal », la zone sud Gironde, ressort des échanges comme étant assez mal pourvue.

Une meilleure coordination des acteursEnfin, si certains ont tenu à souligner une vie associative importante dans ce territoire, et souvent facteur de lien social dans les villages « éloignés », tous ont souligné tout à la fois une crainte sur le futur de ces associations au regard de nombreuses subventions annoncées à la baisses (en conséquence des baisses des dotations de l'Etat), mais aussi un besoin d'une plus large collaboration voire coordination des acteurs qu'ils soient privés, publics, et associatifs. La suggestion étant, ici, de permettre d'assurer une meilleure connaissance des actions des uns et des autres, pour ainsi connaître une gouvernance plus harmonieuse et potentiellement plus créatrice de dynamique de projets au sein du territoire.
Au total, un diagnostic de terrain particulièrement riche que les services du Conseil départemental auront à travailler et à accorder avec le diagnostic du territoire, d'ores et déjà réalisé en interne, afin de rédiger un document de travail qui sera la base du prochain Conseil de territoire Sud Gironde. Celui-ci, organisé à la Réole, le 9 novembre prochain aura à définir les priorités d'actions qui figureront dans le Pacte territorial 2016 entre le Département et le Sud Gironde.

Lire sur Aqui!: Conseil départemental de la Gironde : le dialogue territorial est lancé

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2926
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !