Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gironde: la démocratie participative par les Conseils de territoire, c'est parti!

23/09/2015 | Associations, chefs d'entreprises, bailleurs sociaux, missions locales, élus locaux... Ils sont près de 150 à avoir participé au Conseil territorial du Sud Gironde, ce 21 septembre à Langon.

Un des ateliers de travail (ici animé par Isabelle Dexpert) du Conseil territorial du Sud Gironde - Langon le 21 septembre 2015

Dialogue territorial et relation interactive entre les élus départementaux et les forces du territoires, telle était bien l'idée de Jean-Luc Gleyze et son équipe lorsqu'il annonçait en juillet dernier, l'organisation de « Conseils de territoire ». Dix-huit conseils territoriaux, outils de diagnostics locaux et d'identification des enjeux politiques prioritaires, lancés le 17 septembre sur 9 zones de la Gironde. Ce 21 septembre, c'est à Langon, pour la large zone du Sud Gironde, que se tenait l'un de ces nouveaux rendez-vous de démocratie participative. Une idée visiblement bien reçue par les acteurs territoriaux, qui, à l'image des réunions précédemment organisées à Lormont, pour le territoire des Hauts de Garonne, et à Pessac pour celui des Graves, sont venus nombreux pour faire remonter leurs regards et attentes de terrain auprès du Département.

Dans la grande salle Claude Nougaro de Langon, la consigne délivrée en introduction par le Président du Conseil départemental, Jean-Luc Gleyze et Christine Bost, sa 1ère Vice-Présidente en charge des Synergies, stratégie et développement des territoires était claire : « Parlez concrètement de ce qu'est la réalité du Sud Gironde. Il est important que vous vous exprimiez ; nous attendons vos paroles parce que c'est à travers elles que nous définirons les politiques de demain ». Des politiques dont certains grands enjeux sont déjà tracés dans le document « Vers un livre blanc des territoires girondins », appelé à devenir « le Livre blanc des Territoires Girondins », une fois complété des contributions issues justement des Conseils territoriaux en cours.
L'idée insiste Christine Bost est à travers ces grandes réunions, de « renforcer la mission de proximité du Département par la constitution d'un réseau d'acteurs, différencié territoire par territoire et adapté à chacun ». Au bout du bout, en effet, il s'agira, à partir du Livre blanc final, de mettre en oeuvre une contractualisation des politiques départementales la plus adaptée possible, par le biais de Pactes territoriaux.
Mais pour l'heure, en ce début de semaine, il s'agissait principalement de dresser la liste des forces et faiblesses du territoire de Sud gironde, tel un diagnostic partagé entre le Département et les acteurs présents. C'est dans un second conseil de territoire et à partir de ce diagnostic, que les même acteurs établiront selon eux les actions prioritaires à mettre en œuvre par le Département pour rétablir les équilibres sociaux et territoriaux éventuellement défaillant.

Des ateliers animés par les élus du DépartementPour garantir des échanges concrets et constructifs entre les acteurs en présence, les quelques 135 participants à l'après-midi langonnais se sont réunis en six ateliers, chacun d'eux étant animés par des élus du Conseil départemental, dont Hervé Gillé, Bernard Castagnet, ou encore Isabelle Dexpert. Si les premières interventions ont été un peu timides, les échanges se sont peu à peu enchaînés, les uns rebondissant sur les remarques des autres, permettant ainsi de balayer les différents et nombreux axes de compétence du Conseil départemental autour des solidarités humaines et territoriales. Et un peu plus d'1h30 plus tard, à l'heure des restitutions des différents ateliers en assemblée plénière, les constats apparaissent effectivement partagés par l'ensemble des forces vives du Sud Gironde présentes.
Dans une liste à la Prévert, les participants ont constaté notamment une faible prise en compte de l'agriculture et de sa diversité, tout en soulignant par ailleurs, le mal être important des agriculteurs, sans doute pas assez considérés, sur ce territoire. Parmi les faiblesses économiques du Sud Gironde, il a été pointé un tourisme à développer et surtout à promouvoir pour ce territoire girondin de l'intérieur. Sur la question du parcours de vie, des efforts sont à faire autour du secteur de l'aide à domicile, tant sur les formations à harmoniser, que sur des coordinations à opérer entre les différents acteurs, il a aussi été pointé le manque de structures d'accueil notamment pour les personnes atteintes d’Alzheimer et leurs aidants.

Les ateliers d'échange organisés dans le cadre du Conseil territorial du Sud Gironde

Logement, fracture numérique, manque de formation,...Au nombre des sujets portant de véritables « handicaps » pour le territoire, certains thèmes sont revenus à plusieurs reprises et sous plusierus angles : le logement qui manque notamment pour les familles à faible revenu ou les jeunes souhaitant restés sur le territoire ; l'accès au numérique, indispensable, tant en terme d'attractivité pour les entreprises mais aussi plus globalement en terme de « risque de fracture numérique » pour les particuliers « d'autant plus au regard du développement du numérique autour de la santé ou de la recherche d'emplois » ont mis en avant les participants. Sur le thème de l'emploi, a été pointé un manque de qualification de la main d'oeuvre locale, et plus globalement le manque de formations au niveau local, et leur concentration dans ou à proximité de la métropole.
Autres questions mise à jour, l'accueil des gens du voyages ou des travailleurs saisonniers, souvent bien mal lotis en termes de logements. Sur la jeunesse, il a été pointé des problèmes sur la carte scolaire, voire, pour certains acteurs le manque de collèges. Sur la mobilité, et notamment sur le transport « transversal », la zone sud Gironde, ressort des échanges comme étant assez mal pourvue.

Une meilleure coordination des acteursEnfin, si certains ont tenu à souligner une vie associative importante dans ce territoire, et souvent facteur de lien social dans les villages « éloignés », tous ont souligné tout à la fois une crainte sur le futur de ces associations au regard de nombreuses subventions annoncées à la baisses (en conséquence des baisses des dotations de l'Etat), mais aussi un besoin d'une plus large collaboration voire coordination des acteurs qu'ils soient privés, publics, et associatifs. La suggestion étant, ici, de permettre d'assurer une meilleure connaissance des actions des uns et des autres, pour ainsi connaître une gouvernance plus harmonieuse et potentiellement plus créatrice de dynamique de projets au sein du territoire.
Au total, un diagnostic de terrain particulièrement riche que les services du Conseil départemental auront à travailler et à accorder avec le diagnostic du territoire, d'ores et déjà réalisé en interne, afin de rédiger un document de travail qui sera la base du prochain Conseil de territoire Sud Gironde. Celui-ci, organisé à la Réole, le 9 novembre prochain aura à définir les priorités d'actions qui figureront dans le Pacte territorial 2016 entre le Département et le Sud Gironde.

Lire sur Aqui!: Conseil départemental de la Gironde : le dialogue territorial est lancé

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4536
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !