aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gironde: la nouvelle carte cantonale chahutée mais validée par les conseillers généraux

05/10/2013 | Un débat sur la réforme de la carte cantonale du département promettait un peu d'animation sur les bancs du Conseil général... les observateurs n'auront pas été déçus

Le Conseil général de Gironde réuni en session plénière le 4octobre 2013 pour l'adoption de l'avis sur la nouvelle carte cantonale du département

«Une séance extraordinaire et historique». C'est sur ces mots que Philippe Madrelle, le Président du Conseil général de Gironde a ouvert la séance plénière de ce 4 octobre consacrée au projet de révision de la carte cantonale du département. Une séance à l'issue de laquelle le Conseil général a voté un avis favorable au projet présenté devant eux par le Préfet Michel Delpuech. Si les échanges ont parfois été vifs entre élus de la majorité et de l'opposition, la tension a atteint un pic lorsque Yves D'Amecourt,élu de Sauveterre de Guyenne, président du groupe Gironde Avenir (UMP) a accusé le Préfet de «mensonge d'Etat» sur la méthodologie employée lors de l'élaboration de la cette carte électorale.

Actuellement, le département de la Gironde compte 63 cantons représentés au sein de son Conseil général par 63 conseillers généraux. Parmi eux 12 femmes et 51 hommes. Demain, le projet présenté par le Préfet et approuvé par les élus ce vendredi prévoit que le futur «Conseil Départemental », représentera 33 cantons pour 66 conseillers départementaux dont 33 hommes et 33 femmes élus en duos paritaires au scrutin majoritaire à deux tours. Un principe de parité souligné comme «le pilier de cette réforme» par nombre d'intervenants.
Si la loi fixe le nombre de cantons par département à «la moitié du nombre de cantons existants au 1er janvier 2013, arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas un entier impair», c'est la donnée démographique qui a délimité le dessin des frontières des nouveaux cantons, chacun d'eux devant avoir une population équivalente, à plus ou moins 20%.
Un ensemble d'éléments qui apportent au total des modifications substantielles au paysage cantonal girondin. Des modifications qui pour Philippe Madrelle pourtant « ne changent rien » au rôle et mode de fonctionnement du Conseil général, la réforme permettant de «conserver un nombre de cantons ruraux supérieurs aux cantons urbains en Gironde», tout en garantissant une égalité démographique, qui n'était plus d'actualité. En effet, nombre de cantons actuels n'ont pas vu leurs frontières évoluées depuis 1801, et ceux malgré les évolutions et désormais les disparités démographiques fortes qui marquent les cantons du département.

Interdépendance des territoiresUn enthousiasme sur les bancs socialistes loin d'être partagé par les membres de Gironde Avenir. Michel Duchêne dénonce «un tripatouillage», «un charcutage» notamment sur les cantons de Bordeaux dans un but uniquement électoraliste pour le PS. Jacques Chauvet, pointe quant à lui «le manque de cohésion et de respect des identités des territoires» dans le redécoupage des cantons ruraux. Enfin, pour Yves D'Amecourt, cette carte cantonale, ne respecte ni la cohérence territoriale, ni les communautés de communes et agglo, pas plus que les arrondissements ou les circonscriptions législatives. En effet un certain nombre de ces structures et entités se trouveront à cheval sur différents cantons.
Un argument qui ne gêne pas les élus socialistes, à l'image de Jean-Luc Gleyze qui souligne que qu'elle que soit la carte cantonale, "les territoires infradépartementaux sont interdépendants les uns avec les autres". Un constat qui ira, selon lui, dans le sens d'un approfondissement face au développement inéluctable du fait urbain. En d'autres termes, les guerres de clocher sur la délimitation des cantons seraient stériles, puisque, c'est bien au niveau plus large du département et des équilibres entre urbain et rural que les enjeux de demain seront à envisager.

"Mensonge, mensonge d'Etat!"Mais en point final de ses critiques, Yves D'Amecourt dénonce cette nouvelle carte cantonale comme illégale. Il considère que la méthodologie suivie par le Préfet n'a pas respecté celle posée par une circulaire du Ministre de l'Intérieur; évitant notamment la consultation des conseillers généraux y compris de l'opposition en amont de l'élaboration de la carte. Face au démenti du Préfet sur ce dernier point, le conseiller général accuse alors Michel Delpuech de «mensonge d'Etat», vivifiant un peu plus les échanges suivants.
Le calme reviendra un peu plus tard lorsque Dominique Vincent, voisin de banc d'Yves D'Amecourt interviendra à l'intention du Préfet pour «présenter des excuses pour ce qui a pu se dire», avant qu'en toute fin de séance, le représentant de l'Etat, et l'élu du Canton de Sauveterre de Guyenne, s'accordent sur le fait de s'être bel et bien rencontrés, avant la publication de la note du Ministre de l'Intérieur.
Un incident qui reste sans conséquence sur la mise en œuvre de la réforme et de la future carte cantonale en 2015 mais qui, pour la postérité, aura contribué à rendre cette séance plénière doublement «exceptionnelle» : sur le fond et sur la forme.

La future carte cantonale ayant reçu l'avis favorable ce 4 octobre par le Conseil général

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2054
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !