Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Rentrée des classes 2015 : les politiques sur les bancs de l'école

01/09/2015 | 149 000 jeunes girondins ont poussé la porte de leurs établissements scolaires ce mardi à l'occasion de la rentrée 2015. Évidemment, les élus y étaient aussi.

Alain Juppé s'est prêté au jeu du dialogue avec quelques enfants de l'école élémentaire de Condorcet

Charte de la laïcité, cours d'éducation civique et morale, réforme des ZEP et changement pour les écoles maternelles. La rentrée 2015, à l'aube du grand changement de la réforme des collèges de l'an prochain, a également eu son lot de nouveautés. Les élèves ont eu quelques invités surprise en ce jour traditionnel de rentrée. Les élus locaux ont sillonné le département et les salles de classes pour la plupart rénovées et encadrées par un personnel renforcé. L'occasion pour eux d'évoquer les nouvelles pistes en matière d'éducation et de dresser en fond les futurs chantiers à mener.

Elle est traditionnelle, souvent très planifiée et accompagnée d'un discours en bonne et due forme. Elle, c'est la tournée tradtionnelle des élus locaux à l'occasion de la rentrée des classes un peu partout en Gironde ce mardi 1er septembre. Les 136 000 élèves du public et les 12 700 du privé ont fait leur rentrée ce matin. Pour Alain Juppé, c'était l'occasion de venir rendre visite à l'école élémentaire Condorcet, à Bordeaux, choisie pour ses importants travaux et agrandissements et le renforcement de son équipe éducative effectué entre juin et septembre.

Une politique santé singulière"Après quelques tâtonnements, nous avons mis en place la réforme des rythmes scolaires qui fonctionne bien dans les écoles élémentaires. Elle propose une heure et demi d’activité sportive etculturelle par semaine que nous allons développer en nous appuyant sur la maison de quartier. Une des spécificités de Bordeaux se situe également au niveau de la santé, nous avons des centres de santé scolaire avec des médecins qui procèdent à des examens réguliers des enfants. En tout, plus de 6000 bilans sont effectués chaque année dans un peu plus d’une dizaine de villes en France", a affirmé le maire de Bordeaux.

La ville a également signé une convention récente avec l'Université de Lille pour procéder à une évaluation scientifique de l'éducation numérique déployée dans la ville (notamment par le dispositif des tablettes déployé dans les écoles). Reste à savoir si ces équipements sont déployés dans toutes les écoles de la Métropole et si chaque établissement a pu faire sa rentrée sereinement. Avec un budget de 51 millions d'euros consacré à l'éducation (le premier budget municipal), Bordeaux semble pourtant vouloir s'en donner les moyens. 

Une préfiguration de la réforme des collègesLes nouveautés ne sont pas seulement esthétiques, elles interviennent aussi dans les programmes, comme le souligne Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Bordeaux. "La priorité a été donnée à deux réformes importantes. L'école maternelle constitue désormais un cycle à part entière sans année à cheval entre la grande section et le CP. Les programmes ont également été revisités pour faciliter les premiers apprentissages langagiers, développer la sociabilité des enfants. Nous mettons en oeuvre une réforme importante de l’éducation prioritaire en renforçant l’accueil de moins de 3 ans et le dispositif « plus de maîtres que de classes » qui consiste à avoir un professeur supplémentaire qui peut intervenir auprès des élèves qui auraient des besoins particuliers.  Enfin, les enseignants des réseaux bénéficieront d’un régime indemnitaire revalorisé (+50% pour les ZEP et +100% pour les « ZEP plus »).  Pour rappel, l'Académie de Bordeaux compte 34 réseaux de ZEP dont trois d’éducation prioritaire renforcés : deux à Lormont et une à Bordeaux autour du collège Blanqui). Les mesures devraient s'appliquer à l'ensemble de ces zones. 

"Tout cela annonce les importantes réformes qui seront mises en oeuvre à la rentrée 2016 avec une réforme globale de la scolarité obligatoire, la modification du socle commun de compétences, de connaissances et d’écriture, la mise en oeuvre de nouveaux cycles sur la totalité du parcours et une nouvelle architecture des enseignements des collèges", poursuit le responsable. L'éducation nationale a beau être optimiste, l'intersyndicale des enseignants a déjà annoncé un mouvement de grève prévu à la mi-septembre et une manifestation nationale en octobre, juste avant les vacances de la Toussaint.

Pour Alain Rousset, président de la région Aquitaine en visite ce matin dans trois lycées de Gradignan et Pessac (où des travaux ont été réalisés au lycée de l'Erea notamment au niveau de l'internat et de l'administration), la réforme "va plutôt dans le bon sens. Cette espèce de résistance des corps sociaux en France à tout mouvement me trouble. On s’aperçoit que notre système marche mal, même si notre financement est élevé. Il y a une résistance à l’amélioration et au changement. Cette résistance est aussi liée à la centralisation de l’éducation. Si elle a produit de la réussite pendant un siècle, nous avons besoin aujourd’hui de plus nous situer dans l’expérimentation", assure-t-il. 

Alain Rousset, lui, a préféré axer son discours sur l'avenir des lycéens dans les entreprises d'Aquitaine 

De nouveaux dispositifsLa région, elle, investit pourtant 115 millions d'euros par an à la rénovation des lycées, un budget "quasi-constant" depuis quatre ans. Petite nouveauté cette année inspirée d'un dispositif québécois qui aurait, selon les derniers chiffres, permis de diviser par deux l'échec scolaire : le modèle Allô-prof s'invite en Aquitaine. En phase d'expérimentation, il permet une aide aux devoirs gratuite et personnalisée par le numérique, et vise à lutter contre les quelques 150 000 jeunes qui sont en situation de décrochage scolaire et ont un impact direct sur la place de la France dans le rapport PISA (18ème place sur 34 pays). Une aide gratuite qui viendrait indirectement concurrencer le travail des profs ?

En tout cas, le souhait d'Alain Juppé d'augmenter leur salaire de 10% au niveau national ne lui semble pas si irréalisable, comme il l'a confirmé ce matin. "Nos enseignants sont mal payés, toutes les comparaisons le montrent. Ca fait partie du malaise. Cette question de la rémunération ne doit pas être éludée, elle est particulièrement aïgue dans l’enseignement élémentaire. Il faut faire un rattrapage par rapport à d’autres pays comme l’Allemagne. Le budget de l'éducation nationale est de 65 milliards d'euros. Le plan que j'ai proposé coûterait environ 4 milliards, soit 0,67% de ce budget. Il y a bien des marges de manoeuvre". Au jeu des questions réponses, le président de la région Aquitaine et candidat aux régionales met le maire de Bordeaux face à ses contradictions : "Il y a une chose que je ne comprends pas dans les propositions d’Alain Juppé et des leaders de la droite. Je comprends cette volonté d’augmenter les rémunérations des profs, mais elle est en contradiction avec une autre proposition qui est de baisser le budget de l’Etat de 150 milliards. Cette contradiction devrait être réglée", a-t-il demandé. 

Jean-Luc Gleyze a quant à lui privilégié l'agriculture bio et la lutte contre le gaspillage alimentaire dans une cantine de Saint-Médard en Jalles

De son côté, Jean-Luc Gleyze a silloné la Gironde, entre Saint-Ciers, Lormont et Saint-Médard en Jalles, trois établissement qui un proposé des projets innovants d'économie d'énergie, de cantines bio et anti-gaspillages ou d'éducation au numérique. Le Collège François Mauriac et le collège Saint-André de Bordeaux ont d'ailleurs obtenu, des aveux du président du département, le label "territoire bio engagé", qui récompense les cantines scolaires qui proposent au moins 20% de bio au menu. Ce n'est pas une première, puisque la Gironde avait été le premier département a obtenir ce label en 2014, et le département mise bien sur ce ressort prestigieux pour inciter plus d'établissements à s'engager dans cette démarche. Trois visites qui ont, une fois de plus prouvé que la rentrée de nos chers bambins nourrit aussi largement le jeu politique, à moins de quatre mois d'un scrutin régional qui compte bien rediviser la France. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2192
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !