aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gironde: Une nouvelle instance pour "une impulsion forte" contre le racisme

26/01/2016 | La Gironde a désormais son Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l'Antisémitisme (CORA), en attendant le « Comité d'orientation », élargi aux partenaires associatifs.

Installation du CORA, en présence de Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme

La réunion d'installation du CORA de Gironde, a été organisée hier à la Préfecture, en présence de Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Une structure mise en place dans chaque département de France, qui réunit les collectivités publiques et les autorités académiques, judiciaire, policière et de gendarmerie. Ce comité vient concrétiser sur le territoire, la mise en oeuvre du plan contre le racisme et l'antisémitisme, présenté le 17 avril dernier à Paris par le 1er Ministre. Quatre objectifs principaux: «mobiliser, sanctionner, lutter contre la haine sur internet, et mettre en place des actions de fond, en matière d'éducation notamment.»

Gilles Clavreul l'admet volontiers, « concernant les infractions racistes ou antisémites, la Gironde, grâce à une cohésion sociale propre à ce territoire, est probablement dans une situation plus rassurante que d'autres.(...) Mais, au-delà des faits racistes ou antisémites, relativement peu nombreux, il faut aussi prendre en compte le ressenti : un climat de défiance, la multiplication des incivilités, les mauvais regards... Tout cela est le poison lent probablement le plus corrosif pour le lien social ». Un poison lent qui «banalise les messages de haine, et se traduit par la propagation des idéologies identitaires », de la montée de l'extrême droite, au développement d'un « islamisme identitaire » que le tout récent CORA a justement vocation à contrecarrer. Il a pour vocation via des actions de terrain, de permettre la mise en oeuvre du plan national dôté d'un budget de 100 M€ pour 3 ans.

Il s'agit tout d'abord de mobiliser non seulement les institutions, via le CORA, mais aussi plus largement la société civile. « Il faut éveiller, le désir de chacun de de se battre contre ce …. là », invective Gilles Clavreul. Autre action portée par le plan, et détaillés par le délégué interministériel, « sanctionner sans faille les actes racistes et antisémites et faire connaître la sanction, la rendre plus visible. Qui connaît la peine encourue pour avoir mis une tête de cochon ou de sanglier devant une mosquée... ? » Autres axes d'action à renforcer, la lutte contre la haine sur internet, et enfin un certain nombre d'action de fonds en matière d'éducation, de transmission des valeurs ou encore d'éducation à la citoyenneté.

Mobiliser toutes les énergiesEn matière d'éducation, ce plan s'inscrit "en symbiose", avec une autre action gouvernementale de février 2015 « la grande mobilisation de l'Ecole pour les valeurs de la République » imaginée suite aux attentats de janvier 2015, et invite les acteurs de l'école à se remobiliser autour d'initiatives porteuses de valeurs citoyennes afin « d'arrimer les jeunes à l'histoire nationale, dans ses heures glorieuses et sombres ». Il s'agit ici notamment d'encourager les visites de sites mémoriels locaux, l'invitation d'associations dans les classes, ou encore de susciter la réflexion des élèves via des médias artistiques et culturels . « Pour autant, insiste le délégué auprès du premier ministre, l'éducation ne passe pas que par l'école, il y a les parents, l'éducation populaire, le sport, la culture... Autant de lieux à investir ».
Dans ce but, le tout jeune Comité opérationnel contre le racisme et l'antisémitisme, se verra complété, courant mars, précise le Préfet Pierre Dartout, par «un comité stratégique élargi à tous les partenaires associatifs liés aux questions de laïcité, droits de l'homme, lutte contre le racisme... ainsi qu'aux partenaires du monde religieux». Une manière de mobiliser toutes les énergies et obtenir ainsi une impulsion plus forte sur le terrain.

Après cette première réunion avec les partenaires institutionnels, Gilles Clavreul a terminé sa journée girondine au collège Montaigne à Lormont pour rencontrer la communauté éducative et échanger avec des élèves sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
14162
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !