aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gironde: Une nouvelle instance pour "une impulsion forte" contre le racisme

26/01/2016 | La Gironde a désormais son Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l'Antisémitisme (CORA), en attendant le « Comité d'orientation », élargi aux partenaires associatifs.

Installation du CORA, en présence de Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme

La réunion d'installation du CORA de Gironde, a été organisée hier à la Préfecture, en présence de Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Une structure mise en place dans chaque département de France, qui réunit les collectivités publiques et les autorités académiques, judiciaire, policière et de gendarmerie. Ce comité vient concrétiser sur le territoire, la mise en oeuvre du plan contre le racisme et l'antisémitisme, présenté le 17 avril dernier à Paris par le 1er Ministre. Quatre objectifs principaux: «mobiliser, sanctionner, lutter contre la haine sur internet, et mettre en place des actions de fond, en matière d'éducation notamment.»

Gilles Clavreul l'admet volontiers, « concernant les infractions racistes ou antisémites, la Gironde, grâce à une cohésion sociale propre à ce territoire, est probablement dans une situation plus rassurante que d'autres.(...) Mais, au-delà des faits racistes ou antisémites, relativement peu nombreux, il faut aussi prendre en compte le ressenti : un climat de défiance, la multiplication des incivilités, les mauvais regards... Tout cela est le poison lent probablement le plus corrosif pour le lien social ». Un poison lent qui «banalise les messages de haine, et se traduit par la propagation des idéologies identitaires », de la montée de l'extrême droite, au développement d'un « islamisme identitaire » que le tout récent CORA a justement vocation à contrecarrer. Il a pour vocation via des actions de terrain, de permettre la mise en oeuvre du plan national dôté d'un budget de 100 M€ pour 3 ans.

Il s'agit tout d'abord de mobiliser non seulement les institutions, via le CORA, mais aussi plus largement la société civile. « Il faut éveiller, le désir de chacun de de se battre contre ce …. là », invective Gilles Clavreul. Autre action portée par le plan, et détaillés par le délégué interministériel, « sanctionner sans faille les actes racistes et antisémites et faire connaître la sanction, la rendre plus visible. Qui connaît la peine encourue pour avoir mis une tête de cochon ou de sanglier devant une mosquée... ? » Autres axes d'action à renforcer, la lutte contre la haine sur internet, et enfin un certain nombre d'action de fonds en matière d'éducation, de transmission des valeurs ou encore d'éducation à la citoyenneté.

Mobiliser toutes les énergiesEn matière d'éducation, ce plan s'inscrit "en symbiose", avec une autre action gouvernementale de février 2015 « la grande mobilisation de l'Ecole pour les valeurs de la République » imaginée suite aux attentats de janvier 2015, et invite les acteurs de l'école à se remobiliser autour d'initiatives porteuses de valeurs citoyennes afin « d'arrimer les jeunes à l'histoire nationale, dans ses heures glorieuses et sombres ». Il s'agit ici notamment d'encourager les visites de sites mémoriels locaux, l'invitation d'associations dans les classes, ou encore de susciter la réflexion des élèves via des médias artistiques et culturels . « Pour autant, insiste le délégué auprès du premier ministre, l'éducation ne passe pas que par l'école, il y a les parents, l'éducation populaire, le sport, la culture... Autant de lieux à investir ».
Dans ce but, le tout jeune Comité opérationnel contre le racisme et l'antisémitisme, se verra complété, courant mars, précise le Préfet Pierre Dartout, par «un comité stratégique élargi à tous les partenaires associatifs liés aux questions de laïcité, droits de l'homme, lutte contre le racisme... ainsi qu'aux partenaires du monde religieux». Une manière de mobiliser toutes les énergies et obtenir ainsi une impulsion plus forte sur le terrain.

Après cette première réunion avec les partenaires institutionnels, Gilles Clavreul a terminé sa journée girondine au collège Montaigne à Lormont pour rencontrer la communauté éducative et échanger avec des élèves sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
14026
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !