Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gouvernement vs Collectivités locales: rassurer n'est pas convaincre

07/09/2017 | Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'intérieur, s'est rendue ce mercredi en Gironde pour une rencontre avec les élus locaux

1

C'est le moins de le dire, en arrivant dans la salle communale de Montussan ce mercredi après-midi, Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l'intérieur, qui répondait à l'invitation de la sénatrice Françoise Cartron, n'avait pas face à elle une assemblée conquise d'avance. Il faut dire que les annonces récentes, multiples et parfois brusques du gouvernement concernant les collectivités locales, ont multiplié les inquiétudes et les coups de colère dans les rangs des élus locaux. Suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des contribuables, baisse des dotations, annonce de 300 M€ d'économies, disparition programmés des emplois aidés,... Tous attendaient des réponses.

Fin août début septembre, le Premier Ministre et le Président de la République ont du voir déferler nombre de lettres de la part d'élus locaux et départementaux quant aux diverses annonces et décisions prises concernant le sort des collectivité locales. En Gironde les prises de paroles ont d'ailleurs sur ces divers sujets été nombreuses. La venue de la ministre au discours "franc et sans langue de bois", de l'aveu même de nombre de ses auditeurs ce mercredi, aura eu le mérite de calmer au moins en partie, certaines de ces inquiétudes.
Concernant les dotations aux collectivités, qu'il s'agisse de la Dotation Générale de Financement (DGF) ou des dotations d'équipement des territoires ruraux, le message de la Ministre a été clair « il n'y aura pas de baisse, les dotations resteront au même niveau que l'an dernier. Concernant la DGF, c'est même la première fois en 4 ans qu'elle ne subira pas de ponctions ».
Quant aux 300 M€ d'économies annoncées, elles proviennent des « fonds de tiroirs des fonds déconcentrés non utilisés » qui sont remontés au niveau national en fin d'exercice, et ne seront pas redistribués les années suivantes, puisque non utilisées au cours de l'année. « D'où l'intérêt de toujours utiliser au maximum les fonds déconcentrés », glisse-t-elle, avant de se faire confirmer par le Préfet de région, qu'en Gironde, « il y a quasiment pas eu de remontées ». Comprendre donc que dans le département, les fonds déconcentrés esteront au même niveau, ou presque.

Taxe d'habitation: l'Etat se substituera au contribuableSur la promesse électorale du Président de la République de supprimer la taxe d'habitation pour près de 80 % des contribuables, là encore, Jacqueline Gourault veut apaiser les craintes des élus qui lui font face : « sur la taxe d'habitation, les communes toucheront le même produit qu'attendu, car il ne s'agit pas d'une suppression de la taxe d'habitation, mais d'un dégrèvement progressif pour le contribuable _ de 30%, 60% puis 100% en 3ans_ auquel l'Etat va au même rythme se substituer », assure-t-elle.
Pour autant, si les dotations sont maintenues, l'impératif d'économies l'est également insiste la Ministre rappelant que les 300 plus grandes collectivités représentent 80% de la dépense publique. Ce sont donc elles "cibles" principales du Gouvernement. « L'idée n'est pas de dépenser moins que l'an dernier, car on sait bien qu'il y a une dynamique des dépenses mais de ralentir la courbe des dépenses de fonctionnement ». Une idée que les Préfets auront pour mission de contribuer à mettre en œuvre en passant des pactes d'économies avec les grandes collectivités de leur département.

Emplois aidés: "drame humain" et "détérioration du service public"Autre point de crispation des élus présents ce mercredi à Montussan : la disparition annoncée des emplois aidés, tant sur le contenu de la mesure que sur « la brutalité de son annonce par le Gouvernement ». Sur le fond, ils sont en effet plusieurs à avoir pointé d'une part les « drames humains auxquels le non renouvellement de ces contrats expose les personnes concernées », et d'autre part, du point de vue des collectivités, « les risques importants de dégradation de service public, après la disparition de ces emplois ». Une inquiétude qui concernen particulièrement les écoles dont beaucoup « tiennent » grâce à la présence de personnels embauchés via ces contrats. En la matière le malaise est grand pour les élus des petites communes rurales.

Concédant que, sur la méthode, « il aurait sans doute fallu plus d'explications et plus d'étapes dans l'annonce », Jacqueline Gourault a relayé auprès des élus girondins deux annonces gouvernementales faites la veille. D'abord, la préservation de deux secteurs prioritaires que sont l'éducation et « plus particulièrement l'accompagnement des enfants handicapés » et « l'urgence sanitaire et sociale », ainsi que deux secteurs géographiques : l'outre-mer et les communes rurales, « et notamment celles les plus en difficulté sur le plan financier. » En d'autres termes, un traitement au cas par cas, assurés par les Préfets. Une solution par ailleurs temporaire, en attendant les résultats et les propositions de la mission confiée en la matière par Emmanuel Macron à Jean-Marc Borello, fondateur du groupe SOS ( et par ailleurs soutien de la première heure de sa campagne électorale ).

"Où l'Etat trouvera-t-il 20 Mds € de la taxe d'habitation?"Si la ministre sera au total sans doute parvenue à rassurer en partie les élus venus la rencontre, pas sûr qu'elle les ait pour autant convaincu bien qu'elle ait insisté sur la relation très régulière mise en place entre le Gouvernement et les grandes associations d'élus qui les représentent. Des élus sceptiques, dont Christine Bost, première vice-présidente du Département de la Gironde en charge des territoires, et maire d'Eysines, qui a eu l'occasion d'échanger avec la Ministre lors de la réunion. « Pas de baisse des dotations, une taxe d'habitation compensée... sur certains points son intervention peut paraître rassurante. Mais tout ça, évidemment, va avoir un coût. Sur l'exonération de la taxe d'habitation dont l'Etat prendrait le relais, ça équivaut à un poids financiers de 20 Mds € sur trois ans. Elle ne m'a pas répondu quant à savoir où et comment l'Etat compte les trouver... De plus en ce qui concerne les économies sur les dépenses de fonctionnements que la ministre nous encourage à faire, cela fait déjà quelques années que nous travaillons dessus, nous allons commencer à arriver à l'os... ! »
Sur la questions des emplois aidés, le désaccord persiste. Au-delà des difficultés pointées pour les personnels et l'organisation des services rendus par les collectivités, la maire d'Eysines souligne aussi les difficultés pouvant être causées par la disparition de ces emplois aidés au sein des associations. « Avec la mise en place des "nouveaux" rythmes scolaires il y a 5 ans, on a fait appel pour la mise en place des Temps d'Activités Périscolaires à des associations qui se sont notamment  organisées via les emplois aidés pour pouvoir assumés ces TAP. Demain que se passe-t-il si les emplois aidés disparaissent ? soit on baisse la voilure de la capacité d'accueil, soit on arrête... Et si on ne fait rien, un grand nombre des activités culturelles et sportives vont être captées par le secteur privé, dont les politiques tarifaires n'induiront pas nécessairement la mixité sociale». Et son homologue de Lormont, Jean Touzeau, d'être pour sa part très critique sur "l'absence d'évaluation sérieuse des dispositifs en place avant de les détruire", et d'appuyer pour sa part : « remettre en cause les emplois aidés au sein des associations, c'est remettre en jeu un fragile équilibre au sein des territoires de politique de la ville », s'agace-t-il.

Au total, si l'incendie de la discorde entre gouvernement et collectivités locales pourra peut-être pour un temps apparaître circonscrit, l'intervention courageuse de la ministre n'aura pour autant semble-t-il pas permis de l'éteindre réellement.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5416
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 19/01/2022

Les Pyrénées-Atlantiques concentrées sur le social, le logement, la jeunesse et la LGV!

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a présenté ses voeux à la presse le 11 janvier 2022 Politique | 13/01/2022

Bordeaux, « une ville toujours plus solidaire et ouverte au monde » en 2022

Xavier Fortinon, président du Département des Landes Politique | 12/01/2022

Santé, élevage, foncier : des voeux landais sous le signe de la gestion de crises

François Bayrou a adressé ses voeux aux corps constitués dans une vidéo en direct depuis le Palais Beaumont Politique | 11/01/2022

François Bayrou porteur de bonnes nouvelles pour l'hôpital de Pau en 2022

Alain Rousset lors de ses voeux à la presse le 7 janvier 2022 Politique | 10/01/2022

Alain Rousset pose les transitions, la réindustrialisation et la justice sociale au menu de 2022

Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne Politique | 07/01/2022

Le Département de la Dordogne veut renforcer son attractivité

Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de Gironde lors de la présentation de ses voeux à la presse pour 2022 Politique | 06/01/2022

Gironde : La participation citoyenne "grande cause départementale" en 2022

Vote à main levée du plan de financement du GPSO conseil régional de Nouvelle-Aquitaine Politique | 15/12/2021

"Délibération historique" : la Nouvelle-Aquitaine dit Oui au plan de financement du GPSO

vote budget primitif département 2022 une Politique | 15/12/2021

Gironde: Jean-Luc Gleyze a présenté sa feuille de route pour le mandat 2021-2028

Conférence de presse pré-plénière Alain Rousset Sandrine Derville Politique | 13/12/2021

GPSO, orientations budgétaires : Jours de plénière au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

A Pau, les acteurs de la sécurité ont signé le 6 décembre 2021 leur nouvelle stratégie locale de la prévention de la délinquance 2021-2024 Politique | 09/12/2021

Pau : L' "exemplaire coordination" des acteurs, clé du succès de la prévention de la délinquance

Membres du Conseil des Sages en présence du maire de Cenon Jean-François Egron Politique | 02/12/2021

Cenon : Installation du Conseil des Sages, symbole de démocratie participative locale

Jean-Sébastien Lamontagne, nouveau préfet de la Dordogne Politique | 24/11/2021

Jean-Sébastien Lamontagne est le nouveau préfet de la Dordogne

Signature du Plan d'Actions Régional pour l'Entrepreneuriat des Femmes (PAREF) par Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, lors d'une visite d'une pépinière d'entreprises Politique | 30/10/2021

La Ministre Elisabeth Moreno à Bordeaux pour soutenir l'entrepreneuriat féminin

Fabienne Balussou, nouvelle préfète de la Haute-Vienne, a rencontré les représentants de la presse Politique | 28/10/2021

La nouvelle préfète de la Haute-Vienne a pris ses fonctions