aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La réforme territoriale, une méthode à revoir selon le CESER aquitain

17/10/2014 | A l'occasion de sa séance plénière du 16 octobre, le CESER Aquitaine a présenté un rapport d'étape concernant la réforme des collectivités territoriales.

Les membres du CESER d'Aquitaine réunis en assemblée plénière

Le rapport du Conseil Economique Social et Environnemental Régional demandé par le Président de la Région Aquitaine,et présenté ce 16 octobre, a davantage vocation à «aider l’exécutif régional à anticiper les défis qu’il lui faudra relever dans la mise en œuvre de la réforme» qu'à formuler des propositions concrètes et définitives, avertit volontiers le CESER. Et, en effet, si le rapport a le mérite de reprendre par le menu, les objectifs et propositions de cette réforme, il vient surtout questionner et mettre en lumière certains flous, incohérences, voire vides juridiques plus que gênants dans la conduite des changements complexes qui devront être réalisés au 1er janvier 2016, date de la mise oeuvre de la nouvelle organisation territoriale.

La réforme territoriale s'appuie sur deux textes, l'un tenant à la carte des régions et aux calendriers électoraux, l'autre sur les questions de fonds liées notamment aux compétences des collectivités. Or, c'est dans un contexte toujours d'actualité, de fortes incertitudes quant à leur contenu que le CESER Aquitaine a eu la difficile mais nécessaire tâche de se pencher sur ces textes et leur implication en terme d'organisation territoriale de la République. Des incertitudes des textes qui se doublent (et se fondent), selon le CESER, sur ce que l'on pourrait qualifier d' «une inversion des priorités».
En effet, les corps intermédiaires qu'il représente, l'expliquent dès l'introduction du rapport : «le nouveau « mille et une feuilles » institutionnel auquel risque d’aboutir la réforme (si les départements ruraux sont conservés et qu’une nouvelle structure fédérative des intercommunalités est créée) ne va pas simplifier la compréhension de l’organisation institutionnelle par les citoyens, le rôle et la place des services de l’Etat n’ayant pas, en préalable, été arrêtés, définis et précisés».
Au delà de l'organisation des missions de l'Etat, le CESER considère que bien d'autres points devraient être éclaircis avant le vote de la réforme: «la question des ressources des collectivités et de leurs moyens d’actions», qui n'est pour l'heure pas évoquée par les textes, «la place et le rôle de la société civile dans le processus de prise de décision et la mise en oeuvre des politiques publiques», sujet cher aux membres du CESER, et enfin «la question de la gouvernance». En bref, c'est bien là une question de méthode que l'assemblée met en exergue, allant jusqu'à pointer «une apparente précipitation».

Risque d'une "construction artificielle déconnectée"Le CESER dans ce rapport alerte en effet de la difficulté qu'il pressent à réaliser la réforme dans les délais annoncés. «En effet, si le projet de fusion entre Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin est confirmé en deuxième lecture, il ne restera qu’environ douze mois aux trois collectivités pour engager cette fusion, et même beaucoup moins entre le moment où la loi sur les compétences sera adoptée et la date d’entrée en vigueur du nouveau périmètre géographique fixée au 1er janvier 2016 » peut-on lire dans cet avis.
Une brièveté du délai qui pourrait en outre présenter le risque de faire de la nouvelle région «une construction artificielle déconnectée des forces vives du territoire», interrogeant aussi sur «le risque d’affaiblissement, voire de perte, du lien entre la collectivité régionale et ses acteurs». Mais aussi de ses citoyens. «Alors même que la décentralisation procède de la volonté de rapprocher les lieux de décision du citoyen, la décision d’agrandir la taille des Régions (la région issue de la fusion de l’Aquitaine avec Limousin et Poitou-Charentes fera la taille de l’Autriche…) apparaît comme un facteur d’éloignement entre élus et électeurs», craint le CESER.
Pour autant, il reconnaît qu'au regard des dynamiques territoriales de l’Aquitaine, «on peut ainsi assez facilement identifier plusieurs axes qui constituent autant de justifications possibles d’une démarche de regroupement des régions.» Parmi eux la côte littorale, qui en alliance avec le Poitou-Charentes représente un fort enjeu d'un point de vue économique, et industriel, mais aussi en terme d'aménagement du territoire, de gestion des risques etc... Quand au Limousin, c’est avec l’Aquitaine que ses flux de marchandises inter régionaux sont les plus importants relève le CESER.

L'enjeu de la préservation de la cohésion socialeEnfin sur les questions plus directement liées aux compétences et leurs articulations entre collectivité, là aussi le CESER parfois questionne. Notant par exemple la disparition de la compétence générale, il soulève l'existence de «compétences partagées» telles que la culture, le sport ou encore le logement et l'habitat. Des compétences sur lesquels le rapport appelle à plus de précisions quant à leur articulation entre collectivités afin d' «éviter qu'elles ne soient traitées qu’à la marge du fait du recentrage des autres compétences des différents échelons territoriaux», et ce d'autant plus dans un contexte de rigueur budgétaire.
Sur la question justement des économies souvent mises en avant comme justificatif de cette réforme, le CESER estime que ce n'est que dans la durée que celles-ci pourront-être générées. Dans ce contexte il interroge « diminuer le montant des dotations de l’Etat, alors que la baisse des dépenses est loin d’être acquise, ne risque-t-il-pas de conduire les collectivités, et notamment les Régions, à réduire le montant de leurs investissements pourtant nécessaires au soutien à l’activité économique ? »
Enfin, un autre enjeu de la réforme territoriale réside, pour le CESER, dans la préservation de la cohésion sociale sur les territoires et plus encore au regard de la disparition, pour l'heure, programmée des Conseil généraux. «La construction proposée des textes de lois ne relie pas de façon suffisamment cohérente les dimensions économique et sociale», estime t-il. A ce titre, «le CESER demande que ce devoir de solidarité, entre territoires et entre citoyens, soit affirmé avec force».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
613
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !