aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Grande Région: C'est parti !

04/01/2016 | C'est ce 4 janvier que l'assemblée de la Grande Région installe son exécutif

C'est officiel depuis le 1°janvier : la Grande Région – Nouvelle Aquitaine ? Grande Aquitaine ? - est entrée dans le paysage institutionnel issu de la réforme territoriale. Mais c'est ce 4 janvier à la faveur de la première session plenière des six ans de la mandature qui commencent qu'elle installe son assemblée et élit son président et les commissions. Une manière de Parlement régional avec ses 183 élus représentant douze départements de la plus grande Région de l'Hexagone. Car ne nous y trompons pas même si elle s'apprête à élire le président sortant de la « petite Aquitaine » l'assemblée territoriale ne jouera pas à l'identique sa partition.

Il faut s'attendre en effet à une gouvernance plus exigeante, à la mesure de l'immensité du territoire et de l'impérieuse implication des élus qui, pour beaucoup, à distance de la capitale régionale, devront être en quelque sorte les référents de leur pays. Ce ne sera pas la moindre des curiosités de l'organisation qui va se mettre en place car le temps de la campagne électorale terminé les inquiétudes qui l'ont jalonnéé resurgiront. La réussite de la fusion des trois régions découlera, aussi, de la capacité de la nouvelle entité à décentraliser l'action politique, à éviter la tentation d'un « jacobinisme girondin ».

Le débat promet d'être plus vifDans cette perspective et, malgré la très forte majorité dont la gauche et ses alliés disposent, il faut s'attendre à ce que les oppositions ne se satisfassent pas d'une posture de bon aloi. Le débat promet d'être plus vif ; on espère seulement qu'il sera tourné vers la poursuite du développement de la nouvelle région, à un moment où ses compétences en matière économique vont être renforcées. L'enjeu est de taille et les perspectives sont de nature à mobiliser les forces vives d'un ensemble qui compte désormais 5 844.000 habitants, a une capacité d'attraction qui ne se dément pas, un potentiel agricole et agro-aalimentaire présenté comme le premier d'Europe, des industries de pointe qui semblent plus que jamais prêtes à jouer le jeu d'une institution avec laquelle, notamment en matière de formation, on peut bâtir de vrais partenariats, une Université et des laboratoires de recherche parmi les meilleurs, un territoire dont la géographie est unique et le patrimoine remarquable, ce qui constitue un atout de première grandeur pour développer un tourisme de qualité. Les succès récents de Bordeaux en portent témoignage. Les défis sont là et si l'écueil des faibles moyens financiers est souvent mis en avant - ne serait-ce que par comparaison avec les lander allemands - pour souligner la difficulté des Régions à s'imposer, il n'en est pas moins vrai qu'elles disposent d'une irremplaçable capacité d'animation des territoires.

L'élection présidée par Michel VeunacC'est, en effet, en tant que doyen d’âge que le maire de Biarritz, Michel Veunac (69 ans, Modem – Pyrénées-Atlantiques / pays basque) présidera la séance assisté du benjamin de l’assemblée, Benjamin Delrieux (24 ans, PS – Dordogne); il sera notamment chargé de faire l’appel des élus et de superviser les opérations de vote. Une fois vérifié le quorum (2/3 des membres présents), les opérations de vote débuteront.  L’élection ne donnera lieu à aucun débat et le président sera  élu à la majorité absolue des membres du Conseil régional. Chaque candidat aura déposé sa déclaration écrite au doyen. En effet, nul ne peut être élu président, s’il n’a au préalable remis aux membres du Conseil régional, par l’intermédiaire du doyen d’âge, une déclaration écrite présentant les grandes orientations politiques, économiques et sociales de son action pour la durée du mandat.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7344
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-LuK | 04/01/2016

Seulement 69 ans, le doyen de cette assemblé, voilà déjà un bon signe !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !