aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Grande Région: C'est parti !

04/01/2016 | C'est ce 4 janvier que l'assemblée de la Grande Région installe son exécutif

C'est officiel depuis le 1°janvier : la Grande Région – Nouvelle Aquitaine ? Grande Aquitaine ? - est entrée dans le paysage institutionnel issu de la réforme territoriale. Mais c'est ce 4 janvier à la faveur de la première session plenière des six ans de la mandature qui commencent qu'elle installe son assemblée et élit son président et les commissions. Une manière de Parlement régional avec ses 183 élus représentant douze départements de la plus grande Région de l'Hexagone. Car ne nous y trompons pas même si elle s'apprête à élire le président sortant de la « petite Aquitaine » l'assemblée territoriale ne jouera pas à l'identique sa partition.

Il faut s'attendre en effet à une gouvernance plus exigeante, à la mesure de l'immensité du territoire et de l'impérieuse implication des élus qui, pour beaucoup, à distance de la capitale régionale, devront être en quelque sorte les référents de leur pays. Ce ne sera pas la moindre des curiosités de l'organisation qui va se mettre en place car le temps de la campagne électorale terminé les inquiétudes qui l'ont jalonnéé resurgiront. La réussite de la fusion des trois régions découlera, aussi, de la capacité de la nouvelle entité à décentraliser l'action politique, à éviter la tentation d'un « jacobinisme girondin ».

Le débat promet d'être plus vifDans cette perspective et, malgré la très forte majorité dont la gauche et ses alliés disposent, il faut s'attendre à ce que les oppositions ne se satisfassent pas d'une posture de bon aloi. Le débat promet d'être plus vif ; on espère seulement qu'il sera tourné vers la poursuite du développement de la nouvelle région, à un moment où ses compétences en matière économique vont être renforcées. L'enjeu est de taille et les perspectives sont de nature à mobiliser les forces vives d'un ensemble qui compte désormais 5 844.000 habitants, a une capacité d'attraction qui ne se dément pas, un potentiel agricole et agro-aalimentaire présenté comme le premier d'Europe, des industries de pointe qui semblent plus que jamais prêtes à jouer le jeu d'une institution avec laquelle, notamment en matière de formation, on peut bâtir de vrais partenariats, une Université et des laboratoires de recherche parmi les meilleurs, un territoire dont la géographie est unique et le patrimoine remarquable, ce qui constitue un atout de première grandeur pour développer un tourisme de qualité. Les succès récents de Bordeaux en portent témoignage. Les défis sont là et si l'écueil des faibles moyens financiers est souvent mis en avant - ne serait-ce que par comparaison avec les lander allemands - pour souligner la difficulté des Régions à s'imposer, il n'en est pas moins vrai qu'elles disposent d'une irremplaçable capacité d'animation des territoires.

L'élection présidée par Michel VeunacC'est, en effet, en tant que doyen d’âge que le maire de Biarritz, Michel Veunac (69 ans, Modem – Pyrénées-Atlantiques / pays basque) présidera la séance assisté du benjamin de l’assemblée, Benjamin Delrieux (24 ans, PS – Dordogne); il sera notamment chargé de faire l’appel des élus et de superviser les opérations de vote. Une fois vérifié le quorum (2/3 des membres présents), les opérations de vote débuteront.  L’élection ne donnera lieu à aucun débat et le président sera  élu à la majorité absolue des membres du Conseil régional. Chaque candidat aura déposé sa déclaration écrite au doyen. En effet, nul ne peut être élu président, s’il n’a au préalable remis aux membres du Conseil régional, par l’intermédiaire du doyen d’âge, une déclaration écrite présentant les grandes orientations politiques, économiques et sociales de son action pour la durée du mandat.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6302
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-LuK | 04/01/2016

Seulement 69 ans, le doyen de cette assemblé, voilà déjà un bon signe !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !