aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/07/16 : Suite à l'odieux attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annulé une visite qu'il devait effectuer pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent ce mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/07/16 | Le Feu d'artifice du 15 août à Biarritz maintenu

    Lire

    La lettre envoyée par un conseiller municipal de Biarritz, Frédéric Domège n'a fait que lever le feu qui couvait sous les cendres et auquel chacun pensait. "Etait-il prudent de maintenir le Feu d'artifice du 15 aoüt, apothéose de la saison en raison de l'état d'urgence et des événements dramatiques de Nice. Le maire de Biarritz, Michel Veunac a apporté sa réponse sans appel:" « Le feu d’artifice du 15 août aura lieu dans des conditions de sécurité définies en collaboration étroite et permanente avec les services de l’Etat. Les modalités et instructions concernant le déroulement de cette soirée ainsi que le dispositif de sécurité, feront l’objet d’une information précise auprès du public. »

  • 25/07/16 | Création de l’Atlas des paysages de Lot-et-Garonne

    Lire

    « Sa version numérique constitue une mine d’informations très riche sur les paysages de notre quotidien. Ce document est le résultat, d’abord d’un important travail bibliographique, puis de terrain et, enfin, d’analyse. L’atlas participe à l’affirmation de la reconnaissance d’une identité plurielle de paysages, façonnant une mosaïque propre au Lot-et-Garonne. » Pierre Camani président et sénateur de Lot-et-Garonne. A consulter sur : https://atlaspaysages.lotetgaronne.fr/

  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Grande région/départements : des groupes de travail à l'oeuvre

19/02/2016 | Des groupes de travail thématiques vont être mis en place pour inventer les modalités d'une nouvelle gouvernance entre Départements et grande Région.

Le Président de la Région ALPC entouré de 6 des 12 Présidents des départements de la Grande Région

Ce vendredi 19 février à l'Hôtel de Région, une première réunion de travail « sympathique » s'est tenue entre le Président du Conseil régional, Alain Rousset, et les Présidents des Conseils départementaux d'ALPC. Une rencontre nécessaire sur « le plan politique et personnel », selon les élus, afin de mieux se connaître et d'établir une vision commune pour la mise en oeuvre de la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe). En effet, cette dernière vient en partie redistribuer les cartes des compétences départementales et régionales tout en supprimant la clause de compétence générale des Départements. Une loi dont les modalités d'application posent problème selon les Présidents qui comptent bien s'en inquiéter auprès du Premier Ministre.

« Il nous faut travailler ensemble car nous avons des compétences différentes mais pourtant complémentaires », note le Président de la Région. Preuve par l'exemple : « le service public de l'orientation revient désormais à la Région, mais les collèges sont de la compétence des Conseils départementaux... » Un autre cas de figure, particulièrement problématique en cette année de transition : l'économie. Si la compétence est désormais exclue du champ d'action des Conseils départementaux, nombre d'entre eux, pour ne pas dire tous, y intervenaient jusque là via des aides aux entreprises notamment, sous couvert de clause de compétence générale. Mais «  de nombreux dossiers sont en attente de réponse, et nous n'avons légalement plus le droit d'intervenir, souligne Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil départemental de Gironde », qui pointe notamment dans son département le dispositif CREAGIR, en soutien à la création d'entreprise, totalement remis en cause par la réforme. Une question des aides aux entreprise qui reste en suspens puisqu'il paraît difficile à la région de reprendre à son compte l'ensemble des dispositifs existant dans les départements, la loi n'ayant pas prévue de compensation financière lui permettant d'y répondre...

La moulinette de la loi NOTReSur la compétence des transports scolaire et inter-urbain, qui elle aussi est passée par la moulinette de la loi NOTRE, les départements, qui avaient en la matière compétence obligatoire, passent aussi la main à la Région. Si le transfert s'accompagne ici d'un transfert financier (une partie de la CVAE n'ira plus dans les caisses des départements mais dans celles de la Région), c'est d'un point de vue réglementaire que les choses se corsent. En effet, les départements n'avaient pas tous opté pour les mêmes solutions en terme de gestion de ce service public: les uns passant par des délégations de service public totale ou partielle, d'autres par de la gestion directe, d'autres encore par la mise en place de syndicats dédiés... Comment, pour la Région désormais gérer la chose afin d'être le plus efficace possible auprès des citoyens et leur assurer au quatre coins du territoire ALPC une égalité devant le service public... ? Autre question, le transfert de la CVAE se faisant au 1er janvier 2017, quid de 2016 ?
Enfin, troisième type de questionnement lié aux compétences : « qui fait quoi en matière de culture ou encore de tourisme, qui sont des compétences partagées entre les différents niveaux de collectivité locale des communes à la région, en passant par les communautés de communes, et les Départements ? »

Des groupes de travail pour "inventer de nouvelles complémentarités"Afin de démêler au mieux l'ensemble des ces questions, la réunion du jour a permis d'abord de mettre en valeur l'existence d'une vision partagée que le Président de la Région synthétise en la nécessité « d'inventer de nouvelles complémentarités », le tout « sans perdre de temps ni d'efficacité ». Pour y parvenir au mieux, des groupes de travail, composés de collaborateurs de la Région et des Départements vont être mis en place, sur l'agriculture, l'aide aux entreprises, les transports, la gestion des déchets et sur le numérique.
Une fois fait, il va également être envoyé un courrier au Premier Ministre pour lui présenter les arbitrages choisis par la Région ALPC et les 12 départements qui la composent, et attirer son attention sur les « petits problèmes d'application de la loi NOTRe », notamment concernant l'année transitoire de 2016, qui présente une certaine urgence sur la question des aides aux entreprises. En la matière pour Dominique Bussereau, Président du Département de Charente-Maritime, et ses homologues « il faut que nous puissions jumeler nos efforts et nos financements, sur l'aide aux entreprises, c'est absurde de tout arrêter subitement ». Le même, par ailleurs président de l'Assocaition des Départements de France, a d'ailleurs profité de ce point presse bordelais pour annoncer que l'ADF va attaquer en référé et sur le fond devant le Conseil d'Etat, les 2 directives d'application de la loi NOTRe.

Enfin en matière de répartition des compétences et de réforme territoriale, Jean-Luc Gleyze souligne qu'un autre grand rendez-vous est très attendu par les élus : celui de la Conférence Territoriale de l'Action Publique, où siègeront les Présidents du Conseil régional, des 12 départements, mais aussi des présidents et représentants d'EPCI et de communes, soit 90 élus en ALPC, sur les sujets relatifs à l'exercice des compétences et à la conduite des politiques publiques coordonnées ou déléguées entre plusieurs collectivités territoriales.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3924
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !