aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Grande région: des sièges de l'administration régionale de l'Etat quitteront Bordeaux

31/07/2015 | La réorganisation territoriale de l'Etat, liée à l'évolution de la carte des régions en 2016, était au menu du Conseil des ministres de ce 31 juillet. Focus sur les conséquences dans notre grande région

Michel Laforcade (ARS Aquitaine) et le Préfet Pierre Dartout

C'est sans grande surprise que Pierre Dartout, Préfet de la Région Aquitaine, désigné Préfet préfigurateur de la future grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC), a annoncé, en conférence de presse, la décision du Gouvernement de désigner Bordeaux comme chef-lieu provisoire de la grande région. « Provisoire » car la procédure de confirmation n'aura lieu qu'en 2016, après les élections régionales. Il a aussi détaillé les objectifs de cette réforme de l'organisation de l'Etat en région, ainsi que ses modalités concrètes à partir du 1er janvier 2016, même si, dans les faits, il faudra environ 3 ans pour que la mise en place soit réellement effective. Une réorganisation qui ne sera pas sans conséquence pour un grand nombre de fonctionnaires.

Bordeaux est donc désignée chef lieu provisoire de la future ALPC... Pour autant, cela ne signifie pas que l'ensemble des services de l'administration territoriale de l'Etat y auront leur siège, pour des raisons, notamment, d'équilibre du territoire entre Bordeaux, Poitiers et Limoges. « En effet, souligne le Préfet Dartout, cinq objectifs sont poursuivis par le Gouvernement à travers cette réforme : la simplification de cette administration, la cohérence de l'action de l'Etat sur le territoire, le renforcement de la proximité, l'amélioration de l'efficacité, tout en faisant des économies et par la modernisation des méthodes de travail et un équilibre des territoires conforté ».
Sur la simplification, il n'y aura donc, « qu'un chef-lieu, qu'un seul préfet de région, qu'un seul recteur de région, qu'un seul directeur général d'agence régionale de santé, et qu'un seul directeur par grand service de l'Etat. » Avec un petit bémol,déjà, concernant l'éducation nationale. Les 3 académies sont maintenues dans leur limites géographiques actuelles, mais sont regroupées en une région académique, dont l'un des recteurs, ici le Recteur de l'académie de Bordeaux, exercera la fonction nouvelle de Recteur de région académique. Une manière de « mieux coordonner et harmoniser l'action de l'Etat sur tout le territoire et permettre qu'il y ait un interlocuteur unique pour toute la région» ; même si celui-ci travaillera de façon concertée avec les deux autres recteurs, dans le cadre d'un comité régional académique.

DREAL à Poitiers, DRAAF à Limoges

Carte des sièges des services déconcentrés de l'Etat dans la future grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes

Sur l'organisation en elle-même les directions régionales seront multi-sites, avec la mise en place de pôles spécialisés, sur les 3 villes principales. La clef selon le Préfet Dartout d'une « administration plus efficace, équitablement répartie sur le territoire et permettant des économies via la mutualisation ».
Dans ce cadre et pour l'ensemble de la grande région Bordeaux, accueillera donc, la Préfecture de Région et le SGAR, le Rectorat de Région, et les sièges de l'ARS (Agence Régionale de Santé), de la DRFIP (Direction Régionale des FInances Publiques), de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelle), de la DIRECCTE (DIrection Régionale des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi) et de la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale). Le siège de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du logement) sera quant à lui installé à Poitiers, tout comme le siège régional de l'INSEE. Quant à celui de la DRAAF (Direction Régionale de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Forêt), il sera à Limoges, qui se voit aussi fournie d'une toute nouvelle « Commission contentieux du stationnement payant », résultat de la mutualisation des différents services régionaux compétents...

Une organisation multi-site spécialiséeMais dans cette répartition géographique, il est seulement question des sièges, insiste Pierre Dartout. Car, en effet, chaque grande administration sera divisée en pôle de compétences spécialisés qui seront, dispatchés dans les 3 villes de Bordeaux, Limoges ou Poitiers, « en fonction des besoins des territoires ou des compétences pouvant exister dans les administrations », et de leur poids démographique.
Prenant l'exemple de la DRAAF, il explique qu'un pôle spécialisé en élevage et santé animale sera lui aussi situé au siège à Limoges, mais qu'un pôle grande culture et environnement, sera à Poitiers, tandis que Bordeaux conservera un pôle viticulture/arboriculture et un pôle dédié au pin maritime. Une organisation multi-site qui sera de rigueur pour tous les services régionaux de l'Etat, impliquant aussi nécessairement une modernisation des méthodes de travail via les moyens numériques, visio-conférences,etc...
« La réforme n'additionne pas les moyens actuellement en place dans les 3 régions, mais les mutualise par le regroupement des compétences et la spécialisation », insiste le Préfet Pierre Dartout, appuyé par Michel Laforcade, Directeur de l'ARS Aquitaine, désormais confirmé dans son rôle de Directeur préfigurateur de l'ARS pour la grande région.Et pour ne pas perdre de vue, l'objectif de proximité annoncé par la réforme, s'ajoute à cette réorganisation régionale, un renforcement des missions de proximités des directions départementales.

Et les fonctionnaires?Au total, les projets de l'organisation nouvelle au niveau des services régionaux de l'Etat, ne seront donc pas sans conséquence pour les fonctionnaires de ces administrations. Pierre Dartout se veut cependant rassurant sur la mobilité géographique que la réforme pourrait entraîner. « Nous voulons éviter le plus possible les mobilités géographiques, et ne pas forcer les gens à ces mobilités. Mais pour ça il faudra faire de la mobilité fonctionnelle, car si on reste sur le même territoire, les métiers et les fonctions vont eux fortement évoluer. Cela va nécessiter un fort accompagnement, en terme de formation et pourquoi pas d'aide psychologique auprès des fonctionnaires, pour une adaptation à cette réforme qui soit la meilleure possible pour eux... »
Au niveau de l'ARS par exemple, si Michel Laforcade s'est engagé à ce que 90% des personnels de Poitou-Charentes et Limousin y soit maintenus, « cela va nécessiter une reconversion fonctionnelle très importante qui concernera plusieurs dizaines de personnes, et peut être même plusieurs centaines ». Sur l'ensemble des administrations de l'Etat en région, ce sont entre 15 et 23% des fonctionnaires par services qui pourraient être concernés par ces quasi-reconversions professionnelles, et une opportunité pour l'Etat de réduire les effectifs par la diminution du nombre de postes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5822
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 03/08/2015

Le Préfet est payé pour ne pas rire quand il souligne les objectifs de la réforme : simplification, renforcement de la proximité, l'amélioration de l'efficacité, tout en faisant des économies, équilibre des territoires conforté... Tout dans ce qui est décrit ensuite semble aller contre ces objectifs ! Une organisation totalement illisible : "DREAL à Poitiers, DRAAF à Limoges"... Admirons aussi le "petit bémol concernant l'éducation nationale" : "Les 3 académies sont maintenues dans leur limites géographiques actuelles, mais sont regroupées en une région académique" Faudrait savoir... Heureusement, il y a le mot magique "mu-tu-a-li-sa-tion"... 3 ans à partir de janvier 2016 pour que la mise en place soit réellement effective : ça nous mène bien au delà des élections générales de 2017. Il y aura un autre gouvernement qui pourra arrêter le massacre.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !