aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | GRANDE REGION : l'organisation en marche pour les Offices de tourisme

17/03/2015 | Comme en Aquitaine aujourd'hui, le tourisme sera un atout de poids dans l'économie de la Grande Région. Les Offices de Tourisme s'y préparent pour démultiplier les énergies sur ce territoire.

Journée autour de la structuration touristique de la future grande région, le 17 mars à Bordeaux

Ce 17 mars, à l'occasion de l'Assemblée générale de la MOPA (Mission des Offices de tourisme et Pays touristiques d'Aquitaine), l'amphithéâtre de la Région affichait salle comble. Et pour cause, étaient présents non seulement les acteurs aquitains mais aussi limousins et picto-charentais des fédérations régionales des Offices de Tourisme. La raison de cette affluence estampillée « Grande Région » : un état des lieux du réseau des offices de tourisme sur l'addition des trois régions et une première réflexion autour de la structuration touristique à venir de la future grande région. A noter, la présence à l'ouverture de cette journée, de Jean-François Macaire, Président du Conseil régional de Poitou-Charentes, au côté de Renaud Lagrave, Vice président aquitain en charge du tourisme.

Alors que le projet de loi NOTRe telle que, pour l'heure votée par les députés, conserve une compétence partagée du tourisme entre Intercommunalités, Départements et Régions, les acteurs de terrains n'attendent pas l'arbitrage final du législateur pour commencer à s'organiser. Un groupe de travail pour construire le futur Relais Territorial de la Grande Région a en effet été créé dès le mois de novembre dernier. Un groupe réunissant les représentants des offices de tourisme des 3 régions mais dont les premières propositions et lignes guides des actions futures seront complétées par plusieurs journées de travail. Cells-ci seront élargies aux administrateurs, directeurs mais aussi partenaires des Offices de tourisme de cette future région XXL d'ici à l'été 2015.

Une structuration au service de la professionnalisationA l'heure actuelle, Aquitaine Limousin et Poitou-Charentes comptabilisent 400 offices de tourisme et environ 1400 salariés. Des équipes importantes qui sont pourtant dans chacune des 3 régions, et principalement en Aquitaine et Poitou-Chanrentes dans des logiques de structuration tendant à diminuer le nombre d'offices du tourisme, pour plus de mutualisation et d'efficacité sur la palettes des métiers et services à pouvoir fournir aux usagers des offices de tourisme, le tout en maintenant voire augmentant le nombre de personnels. « Une structuration accompagnée de formations au service de la professionnalisation des Offices de tourisme », résume Jean-Luc Boulin, Directeur de la MOPA.
Sur les grandes lignes du projet proposé par le groupe de travail présenté à trois voix par Frédérique Dugeny Présidente du MOPA Aquitaine et Jacques Gaillard, Président du FROTSI (Fédération Régionale des Offices de Tourisme et Syndicats d'Initiative) Limousin, et Marie-Laure Rouger, Présidente du FROTSI Poitou-Charentes, cette dernière souligne « l'objectif de la professionnalisation globale et l'accompagnement des acteurs du tourisme » dans la droite ligne des actions de structuration touristique jusque là menée en régions. Et ceci tout en « développant le nombre de collaborateurs dans les OT », précise-t-elle. Plus précisément, l'idée est de mettre en place « un programme de formation unique sur la qualité et l'accompagnement » que les trois responsables ont bon espoir de voir mis en place dès 2016.

"L'innovation comme marque de fabrique"Autre axe fort du projet à taille grande région : «l'innovation permanente, comme marque de fabrique du futur relais territorial régional », ambitionne la Présidente du MOPA. Pour ce faire, le projet prévoit une plus grande ouverture sur les acteurs locaux et notamment les start-up pour travailler à de nouveaux outils, tableaux de bord et indicateurs communs, tout en répondant "au challenge permanent du développement durable" dans une région grand format. Au programme par exemple des web séminaires, une boite à outils online, de la formation de "paire à paire" (en formant les collaborateurs à devenir eux-même formateurs) des outils collaboratifs du quotidien. Une innovation qui pourrait bien être mise en place par le biais d'appels à projets et d'expérimentation auprès des start-up locales. Mais l'innovation devra également se jouer sur le plan de l'autonomie financière, souligne Frédérique Dugény, le tout en travaillant dans la co-construction et la transversalité.
Enfin, troisième axe, mais qui rejoint les deux premiers : celui, malgré la distance, de "travailler dans la proximité et la réactivité" indique Jacques Gaillard.
Autant de pistes de travail qui seront affinées et formalisées lors de prochaines rencontres entre administrateurs, directeurs, mais aussi partenaires des Offices de tourisme. Cela dit, pour l'heure, ce projet a obtenu l'adhésion des professionnels présents, ainsi que des politiques. Renaud Lagrave s'engageant, au moins jusqu'à la fin de son mandat, à soutenir cette structuration, et soulignant dés à présent que le projet de création d'un outil de formation à distance via un logiciel libre, tel que l'évoquait les responsables régionaux, était sans doute tout à fait soutenable par le biais d'un financement européen, via le FEDER notamment, dont la Région est désormais autorité de gestion.

Logo Région Aquitaine
 
En partenariat avec le
 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2510
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !