aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Grève du RSA en Lot-et-Garonne

22/02/2017 | Afin d'équilibrer le budget du Département, le Conseil départemental ne paiera pas en 2017 cinq mensualités à la CAF pour rembourser le RSA soit une économie de 21 M d'€.

Hémicycle du Conseil départemental de Lot-et-Garonne (photo archives)

Les conseillers départementaux étaient réunis en session le 17 février dernier pour le débat d'orientation budgétaire. Un débat qui vise à informer l'Assemblée départementale de la situation financière et du contexte économique dans lesquels la collectivité évolue. Il présente les grandes lignes du budget primitif qui sera adopté en mars prochain. Cette session fut également l'occasion de présenter le rapport d'observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes qui a mis en évidence « la fiabilité globale des comptes » de la collectivité.

« Aujourd'hui, je dis à l’État cela suffit ! » Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne tire la sonnette d'alarme depuis quelques années déjà concernant les finances de la collectivité, « et aujourd'hui, nous sommes dans une impasse ! » En effet, nous le savons, les comptes du département sont « plombés » par les dépenses de solidarité active (RSA, APA, APA+). En 2017, la dotation globale de fonctionnement versée par l’État sera encore en baisse de -4,5M€. « Cette année, le différentiel entre les sommes des dépenses de solidarité nationale et la compensation de l’État sera de 47,2 M€ ! Aussi, l'absence de compensation suffisante par l’État du paiement des allocations de solidarité nationale met le Département dans une situation inextricable ». Globalement, la perte cumulée sur la période 2013-2017 représentera plus de 35M€. Grève des remboursements à la CAF Le Département étant pris à la gorge, Pierre Camani a décidé d'user de la manière forte en faisant la grève du financement des allocations de solidarité nationale « et non d'augmenter la fiscalité ce qui serait totalement injuste car les Lot-et-Garonnais ne doivent pas payer pour l’État ! » En clair, le Département ne paiera pas en 2017 cinq mensualités à la CAF pour rembourser le RSA « soit un montant de 21M€. Mais les allocataires du RSA percevront bien leur aide ! » Pierre Camani se veut être le chef de file de cette grève en incitant d'autres départements ruraux connaissant la même situation financière à agir de la sorte. « Fiabilité globale des comptes » Malgré cette situation financière délicate, la Chambre régionale des Comptes a mis en avant « la fiabilité globale des comptes » de la collectivité. Dans son rapport d'observations définitives sur l'examen des comptes du Département compris entre 2010 et 2014, la CRC a souligné « les efforts de gestions » réalisés par le Conseil départemental. « Même si le Lot-et-Garonne se classe dans le premier tiers des Départements les plus endettés, à l'aune du ratio de dette par habitant, ni le niveau d'endettement, ni la soutenabilité ne suscitent encore d'inquiétude ». La Chambre note encore que la structure de la dette est saine avec un coût de dette peu élevé sans produit toxique, sans prix de remboursement et surtout « sans aucune échéance supérieure à la capacité d'autofinancement brut des derniers exercices. » Une motion adoptée Lors de cette Session une motion déposée par la majorité départementale a été adoptée mentionnant notamment le fait de ne pas augmenter la fiscalité, de demander la réouverture d'une négociation avec l’État pour une reprise du financement du RSA, de réclamer la mise en place d'un fond d'urgence complémentaire de 500M€ pour les départements en difficulté et la mobilisation des départements connaissant la même situation financière. Affaire à suivre...

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : XC/CD47

Partager sur Facebook
Vu par vous
5470
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !