Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Guy Saint-Martin (47) : « Ce scrutin départemental c'est du n'importe quoi ! »

07/02/2015 | Maire, conseiller général, conseiller régional… Guy Saint-Martin est une figure politique lot-et-garonnaise. Il nous donne son avis sur le scrutin départemental

Guy Saint-Martin

Les 22 et 29 mars prochains, nous sommes invités à élire nos nouveaux conseillers départementaux. En Lot-et-Garonne, ils seront au nombre de 42, soit 21 binômes de candidats composés d'un homme et d'une femme présents sur les 21 nouveaux cantons. « Ce scrutin c'est du n'importe quoi ! » pour Guy Saint-Martin. Vice-président de la Chambre d'agriculture pendant 27 ans, maire de Boé pendant 30 ans, conseiller régional durant 36 ans et conseiller général durant 26 ans, cet homme de gauche est une véritable figure politique du département. Rencontre avec ce témoin qui donne son avis sans langue de bois...

@qui ! : Quelle vision portez-vous sur la réforme territoriale ?
Guy Saint-Martin :
Moi, je serai allé beaucoup plus loin. D'abord j'aurai laissé les régions en l'état, car leur problème n'est pas leur dimension géographique mais leur dimension historique. La Région Aquitaine est bien assez peuplée comme ça ! Et elle a une exigence de proximité donc il ne fallait pas de rassemblement entre régions. En revanche, j'aurais supprimé le département. Pourquoi ? Parce qu'aujourd'hui, nous avons des communautés de communes qui ont un poids de plus en plus important. Elles pourraient accomplir la mission essentielle du Conseil général qui est le social. Et comme le social a une exigence de proximité, je pense qu'il aurait été préférable de confier cette compétence aux communautés de communes par exemple. Aussi, il ne faut pas oublier pour quelle raison les départements ont été créés. A l'époque c'était pour qu'un chef lieu de canton ne soit pas à plus d'une journée de cheval de chaque habitant. Aujourd'hui, il faut tenir compte des évolutions techniques et technologiques. Donc, pour moi il était nécessaire de faire une réforme, mais je ne l'aurais pas fait dans ce sens-là !

@! : Comment jugez-vous ces nouvelles élections départementales ?
G. S-M :
Pour moi, ce système-là c'est du n'importe quoi ! C'est clair ! Je prends pour exemple le canton où j'ai été conseiller général, celui de Boé Bon Encontre et une partie d'Agen. Sa population n'a pas changé. Dorénavant, il y aura deux conseillers généraux titulaires et deux conseillers généraux suppléants. C'est une gabegie totale ! C'est une erreur monumentale ! En revanche, qu'il y ait des regroupements de cantons dans les zones rurales et par la même occasion davantage de conseillers généraux, oui. Car dans les zones rurales, le conseiller général est une véritable sentinelle. C'est celui chez qui l'on va quand on a un problème quelconque, qu'on aime inviter à déjeuner, etc... C'est une véritable personnalité dans le monde rural. Il aurait fallu faire un distinguo entre un canton rural et un canton urbain. Les cantons urbains se servent très peu des conseillers généraux. Le maire d'Agen n'avais pas besoin de moi pour aller au Conseil général !

@! : Les électeurs vont élire des binômes de candidats composés d'un homme et d'une femme. Que pensez-vous de cette parité ?
G. S-M :
Ah ça c'est excellent ! Et il faut rendre hommage aux socialistes qui, depuis 1997, depuis l'arrivée de Lionel Jospin, se battent pour que progressivement cette parité s'impose à tous. Moi, j'ai connu l'assemblée départementale avec une seule femme ! Le prochain coup il y en aura 21 ! Mais il faut les trouver les femmes ! Les différents partis ont eu des difficultés ça je peux vous le dire !

Il faut mobiliser l'électorat

@! : Ce vote va-t-il être aussi politique qu'on le dit ?
G. S-M :
Ça sera un vote conjugué. Un vote politique mais aussi un vote sur la personnalité et sur le charisme des candidats. C'est vrai qu'il y aura un vote politique. Oui sans doute même un vote sanction. Mais moi je vois la chose totalement différemment. Quand la droite est au pouvoir, l'électorat de gauche se mobilise et non celui de droite car insatisfait de la politique de son parti. Et inversement quand c'est la gauche qui est au pouvoir. Aussi, quand vous voyez le taux d'abstention des dernières élections partielles (70%), vous comprenez bien que ce résultat résulte d'une démobilisation de l'électorat de gauche. Et quand on voit que Marine Le Pen a enregistré 25% des suffrages lors des européennes avec 40% de votants ça fait à peine 10% en réalité ! Donc il faut mobiliser l'électorat. Avec la marche républicaine du 11 janvier dernier, je suis plutôt optimiste. Je pense que cela a réveillé les consciences. Les gens qui ne votaient pas jusqu'alors vont se déplacer, j'en suis sur. Le paysage électoral va complètement être modifié. Pour moi, la gauche va rester majoritaire en Lot-et-Garonne si les électeurs de gauche se mobilisent.

@! : Quels sont les enjeux principaux de ce scrutin ?
G. S-M :
C'est de savoir combiner tout à la fois un fort développement économique, une solidarité sociale et une politique environnementale de proximité. C'est sur ces trois thèmes qu'il faut faire campagne.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1652
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !