Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Habitat social au Pays basque: le COL s'y colle

14/03/2019 | Ce Comité ouvrier du logement est propriétaire du terrain et les propriétaires des logements financent les murs de leur acquisition et s'acquittent d'une redevance

L'habitat au Pays basque Bourrus

Est-ce une solution de l'habitat en Pays basque, un des territoires les plus tendus en matière de logement en Nouvelle Aquitaine? Le président du Comité ouvrier du logement (COL), Bertrand Bourrus, a présenté au siège d’Anglet, son nouveau dispositif au service de l'accession sociale à la propriété: l'Organisme de foncier solidaire. En présence de Marie Noëlle Lienemann, sénatrice, ancienne ministre du logement et présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives HLM et de nombreux maires. Un dispositif qui dissocie la propriété du terrain et celle du bâti. Un pare-feu contre la spéculation.

Depuis, sa création en 1951, le Comité ouvrier de logement sis à Anglet, sur la Côte basque bataille depuis des années afin de rendre possible l'accession à la propriété au plus grand nombre. Accession sociale qui se heurtait à deux obstacles, comme l'explique Bertrand Bourrus, le président du COL. (deuxième  gauche, aux côtés de Claude Olive et entouré de Mme Leinemann, MM. Alzuri, Hirigoyen et Iputcha) "d'une part, elle ne protégeait pas assez les aides publiques de la speculation et d'autre part n'était pas comptabilisée dans les obligations de la loi SRU qui impose notamment aux communes un minimum de 20% de logements sociaux.. Si bien qu'en zone tendue les fonciers abordables étaient flêchés vers du locatif social pour réduire les pénaliités des communes en déficit." La solution? Le COL a trouvé une potion magique grâce à la création d'un Office foncier social, qu'il a créé avec la Fédération des coopératives HLM.

"Le COL entend doter notre territoire d'un patrimoine qui au fur et à mesure des mutations sera accessible au plus grand nombre." poursuit le président. Il achète le terrain, accorde un droit réel sur la propriété à l'acquéreur du logement; le COL réalise un programme immobiliier résidentiel abordable pour des ménages sous condition de ressource. Troisième acte, le propriétaire du logement libéré du prix du foncier s'acquitte pour ce dernier d'une redevance mensuelle...."

Les maires du Pays basque ont été séduits par le nouveau dispositif

Ce projet devenu réalité a été présenté senté à la fInauguration Espelette COLaveur de l'inauguration du premier bébé né au Pays basque: cinq logements de la résidence Kaminoa, à Espelette la capitale du piment. Et l'on peut dire qu'il s'agissait de piment doux: Un T4 (TVA 5%) de 89m2 est vendu à 155 00 euros avec mensualité du terrain à 699 euros. Le maire, Jean-Marie Iputcha est le premier à s'en réjouir: "

 "Cela est vraiment une bonne initiative pour garder les jeunes de l'intérieur dans nos villages. Quand j'ai vu le directeur du COL, M. Robbana, il y a deux ans, je lui ai dit OK en pensant au fond de moi qu'il croyait encore au Père Noël. Finalement le projet a été concrétisé et c'est avec grande joie qu'on en a été les précurseurs. Espelette est une petite commune rurale qui ne connaît pas la pression foncière de mes collègues mais bénéficie d'une notoriété touristique mais nous souhaitons rester une commune rurale."


Et les élus étaient nombreux pour témoigner des huit premières opérations à effectuer, du maire d'Hendaye, Kotte Ecenarro avec 21 logements rue du port; Roland Hirigoyen, maire de Mouguerre au nord de Bayonne et président de l’Établissement public foncier (EPFL) Pays basque, et Emmanuel Alzuri, maire de Bidart.

 Claude Olive, le maire d'Anglet, 40 000 habitants, vice président de l'agglomération et président de l'Office 64, (l'Office public de l'habitat des Pyrénées Atlantiques), n'était pas le dernier à encourager la formule et l’expérimentera lui-même sur son territoire. "Une chance inouïe, s'exclame-t-il. "Il faut sortir de cette idée que seule la Côte est à flux tendu en matière de logements, c'est tout le Pays basque. Tenez-vous bien à Anglet, en face des 7 hectares de la plaine du Maharin, un véritable poumon vert, dans la future résidence "Sahatzak", on pourra acquérir 13 logements de 87m2 à 169 000 euros avec une mensualité moyenne du terrain de 877 €. Un formidable outil qui répond aux aspirations des fameuses classes moyennes. Mais aussi pour les élus que nous sommes que ce dispositif entre enfin dans la comptabilité de la loi SRU.

 À Guéthary, un T3 acheté 150 000 euros a été vendu 400 0000 euros

  Une barrière infranchissable est élevée désormais pour se protéger de la spéculation. " Cela n'a pas toujours été le cas, soulignait Imed Robbana, le directeur général du COL (En chemise sur notre photo. Au premier plan, le maire d'Hendaye Kotte Ecenarro)) en présentant ce dispositif qui permet de devenir propriétaire à des prix au-dessous de 50% du marché..

COL HABITAT

"il y a onze ans nous avons vendu à Guethary un T3, 152 000 euros. Il s'est revendu à 400 000 euros pour être habité un mois par an en résidence secondaire. Et c'était vraiment un gros problème..Les collectivités font des efforts pour acheter des terrains pas chers, il y a une TVA réduite et au bout de dix ans ça repart sur le marché. Il y a beaucoup de ces logements qui se sont transformés en résidence secondaire. Nous l'avons constaté aussi dans des réalisations faites à Saint-Jean-de-Luz."

Emmanuel Alzuri, maire de Bidart qui s'est engagé depuis longtemps dans le logement social et au sein de l'Office 64 connaît bien le problème des résidences secondaires. "Cette problématique est prégnante à Bidart, dit-il. Nous avons mis en place des règles contraignantes en faveur du logement à prix maîtrisé pour permettre aux Bidartars de se loger. Dans cette logique nous sommes fiers que Bidart soit pionnière dans ce dispositif "Organisme foncier solidaire qui, en dissociant le foncier du bâti offre la garantie dans le temps d'éviter toute opération spéculative sur des logements à prix maîtrisés et d'assurer une remise sur le marché à des conditions accessibles pour nos primo-accédants. On est en train de mettre en œuvre ce projet sur un site patrimonial remarquable des anciennes écoles de Bidart, avec vue sur mer et montagnes, et le chantier est bien avancé. Un site qui avait toutes les qualités  pour devenir une opération privée à prix non maîtrisés. L'OFS est un outil de plus qui vient s'ajouter à d'autres outils que nous avons mis en place dont la surtaxation foncière des résidences secondaires. Chez nous, toutes les réalisations à partir de quatre logements sont soumises à des quotas de logements à prix maîtrisés et en dix ans, nous sommes passés et en même pas dix ans, on est passé de 8% à 15,19% de résidences qui entrent dans le cadre du SRU "

"En dissociant durablement l'acquisition du foncier de l'accession à la propriété, le bail réel solidaire est un moyen de sociabiliser les acquéreurs au titre de l'accession sociale à la propriété", a conclu Marie-Nöelle Lienemann, sénatrice et présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives. "En tant que spécialiste de cette accession, les coopératives HLM sont particulièrement investies dans le développement de ce nouveau dispositif et ont déjà créé dix organismes de foncier solidaire, le premier étant celui du COL, dont je souligne la capacité d'innovation au service de leur territoires et de leurs coopérateurs..."

Le COL gère aujourd'hui huit projets sous le dispositif OFS soit 151 logements, du Pays basque à Bordeaux - Villenave d'Ormon - en passant par les Landes (42 logements à Capbreton) et a donc inauguré ce jour-là sa première réalisation à Espelette, le village qui a accueilli cet été l'avant-dernière étape  contre la montre du Tour de France 2019. Un symbole? La prise en compte du logement accessible demain au Pays basque sera aussi une véritable épreuve contre la montre et la speculation.

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7077
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Photo d'illustration urne vote élection Politique | 22/06/2021

Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet