30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

  • 30/09/22 | Des ateliers pour orienter les entreprises vers la silver-économie

    Lire

    L’Agence de Développement et d’Innovation et le Gérontopôle impulse des opportunités de développement des entreprises et des territoires en lien avec le bien-vieillir. Plusieurs événements sont organisés. Un atelier à Angoulême, pour présenter les opportunités offertes par la silver économie et les clefs d’accès à ce marché. Quatre ateliers d’exploration des projets et financements européens à Limoges le 13 octobre, Ustaritz le 10 novembre, Bordeaux le 22 novembre et Poitiers le 6 décembre. gerontopole-na.fr

  • 30/09/22 | Le tourisme fluvial se développe le long du fleuve Charente

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Charente-Maritime développe le tourisme fluvial et fluvestre du fleuve Charente. La politique fluviale du Département est en lien direct avec la Flow Vélo afin de développer une destination « Vallée de la Charente ». D'ici 2026, il va donc reconstruire ou réhabiliter les appontements anciens. Au total, 5 pontons fixes vont être construits ou réhabilités ainsi que 4 pontons flottants.

  • 29/09/22 | Emmanuel Macron attendu à Pau pour inaugurer le Foirail

    Lire

    Le Président de la République sera à Pau ce vendredi 30 septembre, pour l’inauguration du Foirail, centre culturel dédié au cinéma Art et Essai, à la musique et au spectacle vivant. La rénovation de l'ancien marché des années soixante s’inscrit dans le plan « Action Cœur de Ville », qui renforce l’attractivité des villes moyennes. Doté de 5 milliards d’euros, ce plan accompagne 6 000 actions en faveur du développement économique, de la culture, de la mobilité et également la rénovation de 80 000 logements dans 234 communes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Habitat social au Pays basque: le COL s'y colle

14/03/2019 | Ce Comité ouvrier du logement est propriétaire du terrain et les propriétaires des logements financent les murs de leur acquisition et s'acquittent d'une redevance

1

Est-ce une solution de l'habitat en Pays basque, un des territoires les plus tendus en matière de logement en Nouvelle Aquitaine? Le président du Comité ouvrier du logement (COL), Bertrand Bourrus, a présenté au siège d’Anglet, son nouveau dispositif au service de l'accession sociale à la propriété: l'Organisme de foncier solidaire. En présence de Marie Noëlle Lienemann, sénatrice, ancienne ministre du logement et présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives HLM et de nombreux maires. Un dispositif qui dissocie la propriété du terrain et celle du bâti. Un pare-feu contre la spéculation.

Depuis, sa création en 1951, le Comité ouvrier de logement sis à Anglet, sur la Côte basque bataille depuis des années afin de rendre possible l'accession à la propriété au plus grand nombre. Accession sociale qui se heurtait à deux obstacles, comme l'explique Bertrand Bourrus, le président du COL. (deuxième  gauche, aux côtés de Claude Olive et entouré de Mme Leinemann, MM. Alzuri, Hirigoyen et Iputcha) "d'une part, elle ne protégeait pas assez les aides publiques de la speculation et d'autre part n'était pas comptabilisée dans les obligations de la loi SRU qui impose notamment aux communes un minimum de 20% de logements sociaux.. Si bien qu'en zone tendue les fonciers abordables étaient flêchés vers du locatif social pour réduire les pénaliités des communes en déficit." La solution? Le COL a trouvé une potion magique grâce à la création d'un Office foncier social, qu'il a créé avec la Fédération des coopératives HLM.

"Le COL entend doter notre territoire d'un patrimoine qui au fur et à mesure des mutations sera accessible au plus grand nombre." poursuit le président. Il achète le terrain, accorde un droit réel sur la propriété à l'acquéreur du logement; le COL réalise un programme immobiliier résidentiel abordable pour des ménages sous condition de ressource. Troisième acte, le propriétaire du logement libéré du prix du foncier s'acquitte pour ce dernier d'une redevance mensuelle...."

Les maires du Pays basque ont été séduits par le nouveau dispositif

Ce projet devenu réalité a été présenté senté à la fInauguration Espelette COLaveur de l'inauguration du premier bébé né au Pays basque: cinq logements de la résidence Kaminoa, à Espelette la capitale du piment. Et l'on peut dire qu'il s'agissait de piment doux: Un T4 (TVA 5%) de 89m2 est vendu à 155 00 euros avec mensualité du terrain à 699 euros. Le maire, Jean-Marie Iputcha est le premier à s'en réjouir: "

 "Cela est vraiment une bonne initiative pour garder les jeunes de l'intérieur dans nos villages. Quand j'ai vu le directeur du COL, M. Robbana, il y a deux ans, je lui ai dit OK en pensant au fond de moi qu'il croyait encore au Père Noël. Finalement le projet a été concrétisé et c'est avec grande joie qu'on en a été les précurseurs. Espelette est une petite commune rurale qui ne connaît pas la pression foncière de mes collègues mais bénéficie d'une notoriété touristique mais nous souhaitons rester une commune rurale."


Et les élus étaient nombreux pour témoigner des huit premières opérations à effectuer, du maire d'Hendaye, Kotte Ecenarro avec 21 logements rue du port; Roland Hirigoyen, maire de Mouguerre au nord de Bayonne et président de l’Établissement public foncier (EPFL) Pays basque, et Emmanuel Alzuri, maire de Bidart.

 Claude Olive, le maire d'Anglet, 40 000 habitants, vice président de l'agglomération et président de l'Office 64, (l'Office public de l'habitat des Pyrénées Atlantiques), n'était pas le dernier à encourager la formule et l’expérimentera lui-même sur son territoire. "Une chance inouïe, s'exclame-t-il. "Il faut sortir de cette idée que seule la Côte est à flux tendu en matière de logements, c'est tout le Pays basque. Tenez-vous bien à Anglet, en face des 7 hectares de la plaine du Maharin, un véritable poumon vert, dans la future résidence "Sahatzak", on pourra acquérir 13 logements de 87m2 à 169 000 euros avec une mensualité moyenne du terrain de 877 €. Un formidable outil qui répond aux aspirations des fameuses classes moyennes. Mais aussi pour les élus que nous sommes que ce dispositif entre enfin dans la comptabilité de la loi SRU.

 À Guéthary, un T3 acheté 150 000 euros a été vendu 400 0000 euros

  Une barrière infranchissable est élevée désormais pour se protéger de la spéculation. " Cela n'a pas toujours été le cas, soulignait Imed Robbana, le directeur général du COL (En chemise sur notre photo. Au premier plan, le maire d'Hendaye Kotte Ecenarro)) en présentant ce dispositif qui permet de devenir propriétaire à des prix au-dessous de 50% du marché..

COL HABITAT

"il y a onze ans nous avons vendu à Guethary un T3, 152 000 euros. Il s'est revendu à 400 000 euros pour être habité un mois par an en résidence secondaire. Et c'était vraiment un gros problème..Les collectivités font des efforts pour acheter des terrains pas chers, il y a une TVA réduite et au bout de dix ans ça repart sur le marché. Il y a beaucoup de ces logements qui se sont transformés en résidence secondaire. Nous l'avons constaté aussi dans des réalisations faites à Saint-Jean-de-Luz."

Emmanuel Alzuri, maire de Bidart qui s'est engagé depuis longtemps dans le logement social et au sein de l'Office 64 connaît bien le problème des résidences secondaires. "Cette problématique est prégnante à Bidart, dit-il. Nous avons mis en place des règles contraignantes en faveur du logement à prix maîtrisé pour permettre aux Bidartars de se loger. Dans cette logique nous sommes fiers que Bidart soit pionnière dans ce dispositif "Organisme foncier solidaire qui, en dissociant le foncier du bâti offre la garantie dans le temps d'éviter toute opération spéculative sur des logements à prix maîtrisés et d'assurer une remise sur le marché à des conditions accessibles pour nos primo-accédants. On est en train de mettre en œuvre ce projet sur un site patrimonial remarquable des anciennes écoles de Bidart, avec vue sur mer et montagnes, et le chantier est bien avancé. Un site qui avait toutes les qualités  pour devenir une opération privée à prix non maîtrisés. L'OFS est un outil de plus qui vient s'ajouter à d'autres outils que nous avons mis en place dont la surtaxation foncière des résidences secondaires. Chez nous, toutes les réalisations à partir de quatre logements sont soumises à des quotas de logements à prix maîtrisés et en dix ans, nous sommes passés et en même pas dix ans, on est passé de 8% à 15,19% de résidences qui entrent dans le cadre du SRU "

"En dissociant durablement l'acquisition du foncier de l'accession à la propriété, le bail réel solidaire est un moyen de sociabiliser les acquéreurs au titre de l'accession sociale à la propriété", a conclu Marie-Nöelle Lienemann, sénatrice et présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives. "En tant que spécialiste de cette accession, les coopératives HLM sont particulièrement investies dans le développement de ce nouveau dispositif et ont déjà créé dix organismes de foncier solidaire, le premier étant celui du COL, dont je souligne la capacité d'innovation au service de leur territoires et de leurs coopérateurs..."

Le COL gère aujourd'hui huit projets sous le dispositif OFS soit 151 logements, du Pays basque à Bordeaux - Villenave d'Ormon - en passant par les Landes (42 logements à Capbreton) et a donc inauguré ce jour-là sa première réalisation à Espelette, le village qui a accueilli cet été l'avant-dernière étape  contre la montre du Tour de France 2019. Un symbole? La prise en compte du logement accessible demain au Pays basque sera aussi une véritable épreuve contre la montre et la speculation.

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
9365
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Fabienne Buccio, Préfète de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine Politique | 30/09/2022

Après les incendies, la préfète éteint les polémiques

Alain Rousset lors de sa conférence de presse de rentrée septembre 2022 Politique | 27/09/2022

"Bientôt" un cluster autour de l'économie circulaire en Nouvelle-Aquitaine

Le préfet de la Dordogne, Jean Sébastien Lamontagne Politique | 09/09/2022

En Dordogne, les services de l'Etat sur tous les fronts

Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions