Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

04/02/2021 | Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres a été nommé rapporteur par le Sénat le 21 janvier. Il est en charge de la proposition de loi Mesures de justice sociale.

Proposition de loi

Après des semaines de lutte sur le net, le nombre de signataires de la pétition visant la désolidarisation des revenus du conjoint pour le paiement de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), publiée sur le site internet du Sénat, a franchi la barre des 100 000. La Chambre Haute a donc nommé un rapporteur : Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres. Il est en charge de la proposition de loi Mesures de justice sociale, qui sera présentée au Sénat au début du printemps. Une nomination qui réjouit les associations et personnes en situation de handicap, mais l’attente est très grande, face à la relance de ce débat. Rencontre avec Philippe Mouiller.

@qui! : La pétition, qui a retourné la toile, dénonçait surtout le fait de prendre en compte le revenu du conjoint dans les calculs de l’AAH. Est-ce que c’est le seul élément qui va être revu ?

Philippe Mouiller : Logiquement, la proposition de loi se fera au printemps, ça va dépendre du temps dont je vais avoir besoin pour bien analyser les enjeux de ce texte de loi. Parce qu’en réalité ce texte de loi ce n’est pas simplement le débat de la déconjugalisation de l’AAH. Il y a d’autres éléments dans cette proposition de loi. Donc il faut vraiment qu’on l’analyse pour voir tous les enjeux. Pace qu’elle est rédigé d’une telle façon qu'on voit des gagnants, mais aussi des perdants. Par exemple on ne prend plus en considération, dans ce texte là, les enfants. Donc il faut vraiment prendre le temps d’analyser à la fois les gagnants, les perdants, les enjeux et le nombre de personnes concernées. Des données dont on a, pour l’instant, quelques difficultés à les obtenir. Donc le Sénat a mobilisé un cabinet d’études indépendantes afin que l’on puisse avoir tous les éléments pour pouvoir construire notre principe général sur ce texte de loi. Le problème c’est que les partisans nous expliquent qu’il n’y a aucun problème, et ceux qui y sont opposés nous expliquent que c’est catastrophique. En réalité, je pense que c’est ni l’un ni l’autre, on est entre les deux. Mais il faut vraiment qu’on prenne le temps. 

@! : En quoi consiste votre rôle de rapporteur pour lequel vous avez été nommé le 21 janvier dernier ? Et comment vous sentez-vous dans cette nouvelle fonction ? 

Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres a été nommé rapporteur par le Sénat le 21 janvier janvier. Il est en charge de la proposition de loi Mesures de justice sociale.

P.M : Je fais des auditions à la fois avec l’administration, avec le ministère des affaires handicapées, avec le syndicat national des sociétés d’assistance (SNSA). Mais aussi avec les associations des personnes handicapées et notamment le conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), qui est l’organe qui fédère un peu toutes les associations, afin d’échanger autour de tout ça. C’est un sujet et une revendication que je connais bien parce que plusieurs fois, au moment du vote du budget, j’ai eu l’occasion de remettre le doigt sur cette question là. La pétition porte sur l’annualisation mais pas sur la proposition de loi dans sa globalité que l’on va examiner, et qui a été votée à l’Assemblée Nationale en février 2020. Il y a vraiment un travail d’analyse précis qui donnera lieu à un rapport que je présenterai à la Commission des affaires sociales et là on verra tous les éléments, par transparence, puisque c’est un rapport qui est public.

Je me sens à l’aise parce que j’ai une appréhension plutôt positive sur le sujet, même si je ne connais pas l’issue du texte parce que nous n'avons pas fait toutes les analyses. Ca nécessite de les faire, et je vais le faire en grande transparence. C’est-à-dire que, quand je vais avancer des éléments, on pourra être amené à les contrôler et les vérifier. En sachant que je suis un petit peu reconnu dans le monde du handicap comme étant quelqu’un qui essaye de faire avancer le sujet.

@! : Quels changements la proposition de loi est-elle susceptible d’entraîner ? 

P.M : C’est un peu tôt pour répondre à cette question. J’ai été nommé le 21 janvier, donc j’en suis qu’au début. J’ai commencé les auditions la semaine dernière. Je vais continuer à les réaliser et j’ai à peu près un mois de travail. À la suite de cela, je fais des propositions en tant que rapporteur et quand il y aura le débat dans l’hémicycle, il peut y avoir d’autres propositions par d’autres sénateurs. Mais c’est moi qui vais faire une proposition au nom des affaires sociales.

Il ne faut pas oublier qu’on part quand même d’un texte existant, donc l’exercice n’est pas complètement libre. Si c’était libre, moi je sais ce que je rédigerai. La procédure, c’est qu’on parle d’un texte qui a été voté à l’Assemblée nationale et c’est celui-là et pas un autre qu’on doit regarder, et soit le confirmer en l’état, soit le modifier ou soit refusé. Donc on est vraiment dans la procédure parlementaire.

Avant de terminer, je voudrais quand même saluer l’initiative qu'a lancé le président du Sénat Gérard Larcher avec ce droit de pétition. Parce que c’est la première fois qu’il y a une pétition qui prend de l’ampleur et qui a comme traduction l’expression démocratique du texte de loi.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : flickr.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
6901
Aimé par vous
6 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !