Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Nos nouveaux parlementaires (1) : Laurence Harribey, sénatrice

04/03/2018 | Nous avons interrogé Laurence Harribey sur son nouveau mandat au Sénat et sur le rôle que son ancrage local joue dans les dossiers qu'elle compte y défendre.

Interview Laurence Harribey 2018

Aqui.fr s'exporte dans l'une des antichambres de la République. À travers une série d'interviews-vidéos en trois questions vouée à s'étoffer dans le temps, nous souhaitions interroger les nouveaux parlementaires régionaux sur leur rôle dans les débats institutionnels et la manière dont ils y transposent leurs expériences d'élu(e)s locaux. Laurence Harribey, ancienne maire socialiste de Noaillan, fraîchement arrivée (en octobre) suite à la démission d'Alain Anziani, maire de Mérignac, l'un des 41 sénateurs à s'être mis en conformité avec la loi de 2014 sur le non-cumul des mandats, est la première à s'essayer à l'exercice.

Ambitions nationales, ancrage local

De brillantes études de droit et de sciences politiques marquées, de bonne heure, par un goût prononcé pour l'Europe, et singulièrement la jeunesse européenne qui aboutira, plus tard, à la soutenance d'une thèse à l'IEP de Paris, prolongée par une publication aux éditions de l'Harmattan (L'Europe et la jeunesse), un métier d'enseignant chercheur, un temps, à Bordeaux Ecole de Management mais, surtout, au-delà de son adhésion au PS en 1981, une passion de la vie associative, des autres, qui débouchera sur un mandat municipal, en 2002, au sein du Conseil de la commune de Noaillan. Elle en deviendra maire, en 2008, et le restera jusqu'en ce mois d'octobre dernier, après avoir connu, pleinement, au sein de la communauté de communauté de communes de Villandraut, puis celle du Sud Gironde, toutes les facettes de la vie en milieu rural. Une expérience de la politique, enracinée dans la vie d'un territoire où elle réside, à moins qu'elle ne se réfugie, le temps de quelques jours de repos, en vallée d'Aspe : Laurence Harribey semblait prédestinée à rejoindre le Sénat, l'assemblée des territoires. Rien d'étonnant à ce qu'elle ait été rapidement reconnue et qu'on lui ait confié des responsabilités où elle retrouve, entre autres, sous d'autres angles, l'Europe et de nouveaux défis mais, aussi, se prépare à vivre, au sein de la commission des lois constitutionnelles dont elle est secrétaire, le débat sur le futur périmètre des assemblées : combien d'élus demain pour représenter un pays qui devra faire attention à ne pas laisser tomber le monde rural?....

Laurence Harribey (1) from Aquipresse on Vimeo.

Cybersécurité et Europe

Quand on devient sénateur sur quels dossiers se penche-t-on ? Cette question a bien entendu de multiples réponses, dont nous avons tiré un exemple concret. Le 14 février dernier, Laurence Harrribey est intervenue dans le cadre d'une séance publique traitant cybersécurité et détention d'armes, réunies au sein d'un dossier présenté comme une "adaptation au droit de l'Union Européenne dans le domaine de la sécurité", projet de loi adopté par l'Assemblée début février puis pas le Sénat… mais pas dans les mêmes termes. Dans les grandes lignes et pour ce qui nous intéresse, on parle de mesures pour élever le niveau de sécurité des réseaux et des systèmes d'information au sein de l'UE par le biais, notamment, d'obligations fixées aux "opérateurs de services essentiels" et aux fournisseurs de services numériques, comprenant, en cas de manquement, des amendes comprises entre 50 000 à 125 000 euros (dont les GAFA, déjà visés par la Commission Européenne, pourraient être exonérés...?). Pour elle, comme elle l'a déclaré en séance, "ce projet ne constitue qu'une première étape". Dans les prochains mois, elle sera amenée à s'y pencher par le biais d'un rapport sur ce thème demandé par la commission des affaires européennes, dont elle est également l'une des 41 membres. Ces travaux paraissent très éloignés de ses anciennes préoccupations locales, mais le sont-ils vraiment ? Réponse. 

Laurence Harribey (2) from Aquipresse on Vimeo.

Coup de serpe parlementaire

Alors qu'une proposition de loi, votée fin février par le groupe RDSE contre l'avis du gouvernement, était destinée à limiter le pantouflage des hauts fonctionnaires, le Sénat tarde encore à se mettre d'accord sur la mise en application d'une proposition de campagne d'Emmanuel Macron : la réforme institutionnelle et la volonté de réduire d'un tiers le nombre de parlementaires. Le non-cumul des mandats dans le temps, auquel le président LR Gérard Larcher n'est visiblement pas vraiment favorable, pourrait ne pas s'appliquer avant… 2038 dans le cas des sénateurs. Si le groupe socialiste paraît favorable à  la proposition de limitation à trois mandats successifs, Laurence Harribey, interrogée sur la question, pose un autre dilemme sur la table : celui de la représentativité des territoires, sans oublier de dénoncer, avec ses mots, une réforme aux accents populistes. 

Laurence Harribey 3 from Aquipresse on Vimeo.

Joël Aubert-Romain Béteille
Par Joël Aubert-Romain Béteille

Crédit Photo : Sénat.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
15979
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc Gastambide | 05/03/2018

Très très bien, ces interviews, enrichissants et dynamiques
Merci Laurence, merci Joël
Grand bravo

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !