Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Nos nouveaux parlementaires (1) : Laurence Harribey, sénatrice

04/03/2018 | Nous avons interrogé Laurence Harribey sur son nouveau mandat au Sénat et sur le rôle que son ancrage local joue dans les dossiers qu'elle compte y défendre.

Laurence Harribey 2018

Aqui.fr s'exporte dans l'une des antichambres de la République. À travers une série d'interviews-vidéos en trois questions vouée à s'étoffer dans le temps, nous souhaitions interroger les nouveaux parlementaires régionaux sur leur rôle dans les débats institutionnels et la manière dont ils y transposent leurs expériences d'élu(e)s locaux. Laurence Harribey, ancienne maire socialiste de Noaillan, fraîchement arrivée (en octobre) suite à la démission d'Alain Anziani, maire de Mérignac, l'un des 41 sénateurs à s'être mis en conformité avec la loi de 2014 sur le non-cumul des mandats, est la première à s'essayer à l'exercice.

Ambitions nationales, ancrage local

De brillantes études de droit et de sciences politiques marquées, de bonne heure, par un goût prononcé pour l'Europe, et singulièrement la jeunesse européenne qui aboutira, plus tard, à la soutenance d'une thèse à l'IEP de Paris, prolongée par une publication aux éditions de l'Harmattan (L'Europe et la jeunesse), un métier d'enseignant chercheur, un temps, à Bordeaux Ecole de Management mais, surtout, au-delà de son adhésion au PS en 1981, une passion de la vie associative, des autres, qui débouchera sur un mandat municipal, en 2002, au sein du Conseil de la commune de Noaillan. Elle en deviendra maire, en 2008, et le restera jusqu'en ce mois d'octobre dernier, après avoir connu, pleinement, au sein de la communauté de communauté de communes de Villandraut, puis celle du Sud Gironde, toutes les facettes de la vie en milieu rural. Une expérience de la politique, enracinée dans la vie d'un territoire où elle réside, à moins qu'elle ne se réfugie, le temps de quelques jours de repos, en vallée d'Aspe : Laurence Harribey semblait prédestinée à rejoindre le Sénat, l'assemblée des territoires. Rien d'étonnant à ce qu'elle ait été rapidement reconnue et qu'on lui ait confié des responsabilités où elle retrouve, entre autres, sous d'autres angles, l'Europe et de nouveaux défis mais, aussi, se prépare à vivre, au sein de la commission des lois constitutionnelles dont elle est secrétaire, le débat sur le futur périmètre des assemblées : combien d'élus demain pour représenter un pays qui devra faire attention à ne pas laisser tomber le monde rural?....

Laurence Harribey (1) from Aquipresse on Vimeo.

Cybersécurité et Europe

Quand on devient sénateur sur quels dossiers se penche-t-on ? Cette question a bien entendu de multiples réponses, dont nous avons tiré un exemple concret. Le 14 février dernier, Laurence Harrribey est intervenue dans le cadre d'une séance publique traitant cybersécurité et détention d'armes, réunies au sein d'un dossier présenté comme une "adaptation au droit de l'Union Européenne dans le domaine de la sécurité", projet de loi adopté par l'Assemblée début février puis pas le Sénat… mais pas dans les mêmes termes. Dans les grandes lignes et pour ce qui nous intéresse, on parle de mesures pour élever le niveau de sécurité des réseaux et des systèmes d'information au sein de l'UE par le biais, notamment, d'obligations fixées aux "opérateurs de services essentiels" et aux fournisseurs de services numériques, comprenant, en cas de manquement, des amendes comprises entre 50 000 à 125 000 euros (dont les GAFA, déjà visés par la Commission Européenne, pourraient être exonérés...?). Pour elle, comme elle l'a déclaré en séance, "ce projet ne constitue qu'une première étape". Dans les prochains mois, elle sera amenée à s'y pencher par le biais d'un rapport sur ce thème demandé par la commission des affaires européennes, dont elle est également l'une des 41 membres. Ces travaux paraissent très éloignés de ses anciennes préoccupations locales, mais le sont-ils vraiment ? Réponse. 

Laurence Harribey (2) from Aquipresse on Vimeo.

Coup de serpe parlementaire

Alors qu'une proposition de loi, votée fin février par le groupe RDSE contre l'avis du gouvernement, était destinée à limiter le pantouflage des hauts fonctionnaires, le Sénat tarde encore à se mettre d'accord sur la mise en application d'une proposition de campagne d'Emmanuel Macron : la réforme institutionnelle et la volonté de réduire d'un tiers le nombre de parlementaires. Le non-cumul des mandats dans le temps, auquel le président LR Gérard Larcher n'est visiblement pas vraiment favorable, pourrait ne pas s'appliquer avant… 2038 dans le cas des sénateurs. Si le groupe socialiste paraît favorable à  la proposition de limitation à trois mandats successifs, Laurence Harribey, interrogée sur la question, pose un autre dilemme sur la table : celui de la représentativité des territoires, sans oublier de dénoncer, avec ses mots, une réforme aux accents populistes. 

Laurence Harribey 3 from Aquipresse on Vimeo.

Joël Aubert-Romain Béteille
Par Joël Aubert-Romain Béteille

Crédit Photo : Sénat.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
18281
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc Gastambide | 05/03/2018

Très très bien, ces interviews, enrichissants et dynamiques
Merci Laurence, merci Joël
Grand bravo

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !