aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Henri Emmanuelli présente ses voeux, «fier d'être français, pas mécontent d'être landais»

13/01/2015 | Ce 12 janvier, lors de ses vœux aux personnalités, le Président du Conseil général des Landes est revenu sur «l'élan magnifique» des rassemblements «Je suis Charlie» du week-end

Henri Emmanuelli, président du Conseil général des Landes, lors de la présentation de ses voeux 2015 aux personnalités landaises

«Je ne peux pas faire l'impasse sur ce qui s'est passé ce week-end». C'est ainsi qu'Henri Emmanuelli a débuté ses vœux aux personnalités landaises ce lundi, reportant du même coup l'annonce de sa décision quant à sa candidature aux élections cantonales, à une date ultérieure. Si le Président du Conseil général des Landes s'est en effet, concentré un long moment sur les rassemblements particulièrement forts et suivis des 11 et 12 janvier, ainsi que sur leur portée à venir sur la République française dans les mois à venir, il est aussi revenu sur le rôle du Conseil général des Landes et sur sa vocation à « promouvoir le territoire » et à y « propulser les projets ». Le département des Landes, « doit être une locomotive », a lancé Henri Emmanuelli à l'ensemble des représentants des forces vives landaises présentes ce lundi au Conseil général.

C'est donc au «réveil, la résurgence du peuple français» qu'Henri Emmanuell a consacré une longue première partie de ses voeux. Une résurgence qui l'interpelle, admiratif, sur «ce qui est peut être le génie de notre pays»: avoir «un peuple si divisé par moment dans ses valeurs, ses croyances, ses convictions qui peut arriver à se rassembler ainsi et produire une telle universalité ». Pourtant, le Président du Conseil général s'interroge, et reste «dubitatif» sur ce qu'il restera de cet «élan magnifique», lorsque le «quotidien ramènera son lot de contradictions, de querelles, et ce pessimisme», lui aussi très français... Une question qu'il partage auprès de ses invités du soir, politiques, syndicalistes, responsables des corps intermédiaires: « Que va-t-on faire de cet élan ? Sera-t-on capable de remettre en marche notre République qui parfois patine sur certains sujets? » Et de citer l'immigration, l'éducation, ou encore la sécurité, même si reconnaît-il sur ce dernier point, «le sujet est compliqué, mais le code pénal ne donne pas les moyens de surveillance et de repérage nécessaires en amont (de la réalisation des actes terroristes, ndlr)».
S'il espère que ces rassemblements vont «changer l'atmosphère du pays pour quelques jours ou quelques semaines au moins» d'un point de vue politique, «il faut qu'il y ait des conséquences aussi en matière économique et sociale» estime-t-il. «Il faut que cet élan permette de reprendre confiance, car s'il n'y a pas un rebond minimum de croissance, les conséquences politiques seront, craint-il, incalculables».

"Le Département doit propulser des projets et aller de l'avant!"Abordant ensuite son Département, et les conséquences de la réforme territoriale, le Président du Conseil général constate que finalement, « le Département n'est pas mort », et, qu'en outre « il ne sera pas tellement différent sur le fond ». S'il admet volontiers qu' « à Paris ou dans les grandes Métropoles, le Département ne veut rien dire, dans les zones rurales, dans les Landes, les actions sont menées par le Département ». Et d'illustrer quelques unes des ces actions, y compris dans le domaine économique « malgrè tout le respect dû au Président de la Région », s'amuse Henri Emmanuelli.
Parmi elles, le parc d'activités Atlantisud à Saint-Geours-de-Maremne, déjà créateur selon Henri Emmanuelli de 700 emplois, un projet de vague artificielle non loin de là, le complexe de golf à Tosse ou encore le projet Agrolandes, mêlant agroalimentaire et innovation, dans la périphérie de Saint-Sever. Autant d'actions et de projets économiques et touristiques portés par le Département, qui selon son Président «n'a pas vocation à être un fond de concours à d'autres mais à promouvoir les territoires et ses atouts, (…) et à impulser des politiques».
Il en profite d'ailleurs pour réaffirmer qu'en 2015, sur un budget de 450 M€, «l'investissement sera cette année encore en hausse à hauteur de 120M€». Le tout, ne manque-t-il pas de souligner «dans un département qui est un des plus attractifs de France». Une souhait de «propulser des projets et d'aller de l'avant» renouvelé pour 2015 après «un contexte 2014, mauvais», que ce soit notamment pour l'industrie du bois, le papier, le BTP, et rappelle-t-il dans un département qui compte 31500 chômeurs, toutes catégories confondues (dont 19000 chômeurs de catégorie A).

Enfin sur les élections, il reconnaît « un contexte un peu difficile avec le niveau national doublé d'une réforme qui peut perturber les électeurs». Sur sa propre candidature, pas de déclaration officielle donc mais une petite phrase glissée dans son intervention, qui, faisant référence à un voisin bordelais du même âge que lui, en dit peut être long sur ses intentions : «S'il n'y avait pas Juppé pour me donner des ailes, je prendrai ma retraite...»

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
740
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !